Accueil Berlines Essai Subaru Legacy boxer diesel: au volant (4/5)

Essai Subaru Legacy boxer diesel: au volant (4/5)

159
18
PARTAGER

Subaru_Legacy_moteur_small_1.jpg

A l’intérieur, comme à l’extérieur, la Legacy Boxer Diesel se montre bien discrète. Qu’en est-il au volant? Contact! (avec le pied gauche sur l’embrayage)

La Boxer Diesel dispose d’un 2,0l turbo-diesel. Signature Subaru: c’est un 4 cylindres à plat. Même après avoir enlevé le cache moche, on n’en voit pas grand chose.

Avec 150ch pour 1 495kg à vide et compte-tenu de l’apparence plutôt placide de la Legacy, je m’attendais à un tracteur. A froid, le moteur émet de bruyants claquements. A l’arrêt, moteur chaud, ça vvvvvvibre! D’ordinaire, les diesel se conduisent à bas régime, en jouant sur le couple. Ici, première surprise: à 1 000 tours/minute, la voiture broute. A 2 000 tours/minute, il ne se passe rien…

Mais à 2 500 tours/minute, le turbo se déclenche et le couple camionesque de 350Nm vous permet de très belles accélérations (j’ai ainsi pu ridiculiser une 911 Carrera 4S et une GSX-R!)
Et quel bruit! Jeremy Clarkson comparait le V12 de la SL65 AMG Black Series à du Tom Jones. Le Boxer Diesel, à l’accélération, c’est du Joe Cocker!
Le régime de croisière est à 2 700 tours/minutes et la zone rouge à 5 500 tours/minute. Les vitesses sont longues: la 2e se passe à environ 30km/h, la 3e à environ 60km/h, la 4e à environ 100km/h et la 5e à 150km/h.

En ville
Evidemment, avec 4,665 mètres, la Legacy n’aime pas les petites rues.

Dans les créneaux, l’absence de radar de recul est pesante. Mais la direction est très bien assistée et en 30 secondes (montre en main), je suis rentré dans cet espace:

Subaru_Legacy_moteur_small_2.jpg

Sur autoroute
A vitesse stabilisée, le turbo s’éteint et la Legacy se fait très silencieuse. Une vraie invitation au voyage.

Et à la moindre pression sur la pédale de gaz, les reprises sont bluffantes. La plupart des berlines ont une 5e trop longues, qui se passe à environ 100km/h. Du coup, les accélérations sont du type: « 140… 145… 150… 155… 160… »

Ici, une fois en 5e, c’est plutôt: « 150, 160, euh… Etc. » Vitesse maxi (usine): 208km/h.

Sur route
Son terrain de jeu favori. Le « symetrical all wheel drive » offre une adhérence diabolique. Ainsi, la Legacy adore les panneaux « virage dangereux ». On y atteint vite des vitesses inavouables.

L’ESP est débrayable. ESP branché, j’ai eu beau essayer de le taquiner, il ne s’est pas déclenché.

Quant aux accélérations… Le code de la route version Legacy deviendrait:
« Ai-je suffisamment de marge pour doubler le véhicule?
a) Oui
b) Oui et je peux même dépasser la Simca 1300 devant lui, avant de croiser le J5 »

Subaru Legacy moteur 01.jpgSubaru Legacy moteur 02.jpgSubaru Legacy moteur 03.jpgSubaru Legacy moteur 04.jpgSubaru Legacy moteur 05.jpgSubaru Legacy moteur 06.jpgSubaru Legacy moteur 07.jpgSubaru Legacy moteur 08.jpg

A lire également:
Essai Subaru Legacy boxer diesel: un peu d’histoire (1/5)
Essai Subaru Legacy boxer diesel: extérieur (2/5)
Essai Subaru Legacy boxer diesel: intérieur (3/5)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz