Accueil Berlines Brève rencontre: Amilcar Compound

Brève rencontre: Amilcar Compound

337
0
PARTAGER

39amiCompoundbuiltbyHotchkiss.jpgD’Amilcar, beaucoup ne connaissent que les cyclecars basiques et sportifs. Et la Compound, cette petite voiture moderne pour son époque? « C’est une Hotchkiss, pas une Amilcar! » Me répondit un responsable de club.

Amilcar_Pegase_1934.JPGAmilcar a survécu aux cyclecars grâce aux modèles populaires. Mais le grand tournant a lieu avec le rachat par Sofia, en 1934. Amilcar sort alors une berline encore sportive, la Pegase (ci-contre, le prototype du salon de Paris 1934, notez les phares et comparez avec la Peugeot 402 présentée un an plus tard…)

Amilcar_B38.jpgHotchkiss fait appel à Jean-Albert Grégoire, qui avait conçu un projet clef-en-main avec l’Aluminium Français (ils feront de même avec la Dyna-Panhard.) Ce projet deviendra la Compound B38 en 1938. La production remonte à 100 unités mensuels. Un chiffre que n’avait pas connu Amilcar depuis longtemps.

Amilcar_B67.jpgTraction avant, carrosserie en aluminium… La Compound est hélas desservie par un poussif 1,2l 33ch. En 1939, Amilcar présente la B67, équipée d’un 1,3l culbuté plus puissant. Mais la guerre éclate après quelques dizaines d’exemplaires. Quant à la « Super Compound », elle resta dans l’imaginaire du directeur commercial d’Hotchkiss.

cge1940.jpg

Pendant l’occupation, Grégoire travaille avec CGE sur une voiture électrique, la Tudor. Sa carrosserie est proche de celle de la Compound. Elle fut produite en petite série. Après-guerre, Hotchkiss est K.O. et il ne peut relancer Amilcar. Mais l’Hotchkiss-Grégoire de 1950 fut d’abord pensée comme une « Compound 2 ».

Amilcar_back.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Tracta
Tiroirs de l’insolite: Amilcar C6

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz