Accueil Actualités Entreprise Le rouge est mis pour Toyota…

Le rouge est mis pour Toyota…

51
8
PARTAGER

toyota_red.jpgSi il y a bien un titre que l’on aurait jamais cru lire, c’est bien celui-là. Les constructeurs japonais, crucifiés par l’effondrement des marchés américains et européens, le désastre de leur marché intérieur et la montée incontrôlable du yen sont en plein dans la trajectoire de la tornade qui dévaste l’économie mondiale. Et on en arrive à l’impensable : Toyota va certainement subir pour la première fois de son existence, en 70 ans, une perte d’exploitation pour l’année fiscale se terminant en mars prochain.

La conférence annuelle de fin d’année du constructeur aura lieu lundi, mais le Nihon Keizai Shimbun a lancé hier cette prévision dévastatrice. Toyota avait réalisé un profit de 140 milliards de yens pour la première partie de l’année fiscale, mais selon le principal journal économique japonais cette somme sera balayée par les pertes du second semestre dues notamment à l’appréciation du yen par rapport au dollar d’ici à la fin de l’exercice 2008.

Les difficultés de l’industrie automobile japonaise sont un des principaux sujets dans le pays ces dernières semaines, où les constructeurs, Toyota en tête, ont comme le reste des autres industries d’exportation procédé à des réductions d’effectifs drastiques. Les victimes en ont été jusqu’à présent les « hakenshain », les employés indéfiniment temporaires ou les prestataires dont l’industrie japonaise use et abuse et dont le statut fragile fournit une zone tampon qui permet de ne pas s’attaquer au tabou des licenciements des salariés de l’entreprise. Jusqu’à présent. Mais le volume et la brutalité des mesures de ces dernières semaines met les nerfs des Japonais à rude épreuve.

Cela écrit, Toyota dispose d’un trésor de guerre qui permet au constructeur de Nagoya de voir venir. La situation n’est en rien comparable à la panade quasi-terminale dans laquelle se trouvent Chrysler ou General Motors, mais même faible, l’apparition d’encre rouge en bas des bilans de Toyota serait (sera) un choc considérable.

Source : Nikkei et divers

Lire également:
Crise : Toyota dans le rouge
Honda : le cours du yen pourrait conduire à la délocalisation

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz