Accueil Actualités Entreprise GM, un business plan à la hauteur de la gravité de la...

GM, un business plan à la hauteur de la gravité de la situation

40
21
PARTAGER

Logo_GM.jpg

Enfin, voici le résumé du business plan que GM a présenté au congrès américain. La situation du groupe nétant pas loin dêtre catastrophique, les mesures prises à court et moyen terme sont radicales. En effet, pour ce qui est visible par le consommateur, GM devrait perdre quatre marques : Hummer et SAAB, qui seront revendues, Pontiac, dont la production sera considérablement réduite et Saturn, dont le sort nest pas encore scellé. Des décisions profondes, à la hauteur du montant que GM voudrait se voir allouer par le gouvernement : 18 milliards de dollars.

A court terme :

Comme pour Ford et Chrysler, renflouer les caisses est une priorité. Cela dit, le besoin est encore plus urgent et plus important chez GM, comme en prouve le montant du prêt demandé, ainsi que léchéance immédiate du premier versement.

-La situation financière de GM est très grave, certainement la plus préoccupante des Big Three. En conséquence, GM demande un prêt relais dun total de 18 milliards de dollars, dont 4 à échéance immédiate pour assurer les dépenses de décembre 2008, 4 pour janvier 2009. En tout, 12 milliards pour renflouer les caisses sous peine de faillite (dont les deux versements de 4 milliards chacun) jusque fin 2009 et 6 milliards pour pallier un éventuel scénario catastrophe, dû à une forte récession du marché.

-La direction se serre la ceinture. Tous les membres du comité de direction GM réduisent leur salaire annuel à 1$ symbolique. Quant aux vice-présidents, ils ont réduit leur salaire de 50% cette année. De même, pas de prime ni de parachute doré pour les dirigeants.

Abandon des avions de la compagnie, ce qui impacte une cinquantaine demplois liés.

-Réduction des financements GMAC, organisme de prêt pour la vente de véhicules GM. A noter que 51% des parts de GMAC appartiennent au consortium Cerberus, actionnaire majoritaire de Chrysler.

-Diminution des pensions de retraite et de sécurité sociale pour les employés.

-Face à son immense portefeuille de marques, GM entend rationnaliser son offre et sa production. Cela implique une vente rapide de la marque Hummer. Dans le même ordre didées, SAAB est sur la sellette. Enfin, sur un plan de distribution, les concessionnaires Buick-Pontiac-GMC devraient être regroupés dans des points de vente uniques.

A moyen terme :

A moyen terme, la principale tâche de GM semble être de faire le ménage dans ce formidable embrouillamini de marques et modèles se chevauchant parfois. Concernant le produit, la même recette est appliquée chez Ford et Chrysler : améliorer lefficience des modèles actuels et peaufiner celle des tous prochains arrivants.

-Autre conséquence de la volonté de rationnaliser loffre : la réduction du rôle de Pontiac à une marque de niche. En effet, GM a eu des difficultés à maintenir le dynamisme sur lensemble de la gamme ces dernières années. Le destin de Saturn est lui plus incertain. La marque risue tout bonnement de disparaître ou dêtre revendue. Etonnant, si on considère que GM comptait en faire lartisan de la vente de petits modèles, susceptibles de subir une forte demande dans un avenir proche, sur le sol américain.

-Réduction du nombre de distributeurs. GM prévoit de diminuer le nombre de distributeurs américains de 6 450 aujourdhui à 4700 en 2012, principalement en zone urbaine ou de banlieue, où la densité denseignes est trop forte.

-Réduire encore les coûts de production, par une optimisation de loutil.

-Développer les modèles fonctionnant aux bio-carburants. Comme Chrysler, GM annonce 50% de sa gamme Flex-Fuel pour 2012. Selon GM, cest le moyen immédiat le plus sûr pour diminuer la dépendance des Etats-Unis au pétrole.

-Les tous prochains modèles à être commercialisés seront en grande majorité (22 sur les 24 modèles prévus entre 2009 et 2012) des berlines ou de crossover dont la consommation aura été étudiée de près.

-Apparition de modèles hybrides. En 2012, le groupe proposera 15 modèles hybrides contre 6 aujourdhui.

-Lancement de la Volt en 2010, celle-qui-doit-sauver-GM. Rappelons que ce modèle est capable de parcourir 40 miles en mode tout électrique.

-Conception de voitures mondiales, afin de réduire les coûts détude.

-Création de joint-ventures pour le développement de nouvelles technologies vertes.

A long terme :

Pour lavenir, GM mise sur une autre option que les autres Big Three, qui privilégient le tout électrique. En effet, GM prône les hybrides type Volt puis la pile à combustible pour offrir une panoplie complète de nouvelles technologies dici à 2020.

-Lancement de nouveaux modèles économiques et à faible consommation. GM compte ainsi commercialiser la plus petite 4places au monde, consommant moins quune Smart Fortwo. Une future concurrente de la Toyota iQ ?

-Le downsizing est une priorité. Les modèles huit cylindres seront remplacés par des six cylindres et les six cylindres par des quatre cylindres. Ce dernier type de moteur devrait augmenter de 42% au sein de la gamme dici à 2012. De même, la présence dune nouvelle boîte automatique à six rapports, moins énergivore, devrait se généraliser pour atteindre 90% des ventes de boîtes auto aux Etats-Unis.

-Développement dune gamme reprenant le principe de la Chevrolet Volt. Cest le type de technologie pour laquelle GM investit le plus.

-Développement de la pile à combustible.

A noter la dimension patriotique du rapport GM, qui se finit par cette phrase : « GM is proud of its century of contributions to the growth of our nation. »

Le Business Plan complet est disponible ici.

Source : GM

Lire également :
Le Business Plan de Ford
Le Business Plan de Chrysler
Plan de sauvetage : les Big Three demandent 34 milliards de dollars

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz