Accueil Actualités Entreprise Dacia (Renault) nouvel arrêt de production pour un mois

Dacia (Renault) nouvel arrêt de production pour un mois

26
8
PARTAGER

Dacia_2008_3 Le constructeur automobile Dacia (groupe Renault), implanté en Roumanie, arrêtera sa production du 11 décembre au 11 janvier. Alors que ce matin, des espoirs d’une reprise du travail étaient envisageables après une interruption de 17 jours, le groupe a annoncé par la suite que tel n’était pas le cas.

Dacia devrait également procéder à des coupes sombres dans son budget 2009.

« A la suite de la baisse brutale (des ventes) sur le marché roumain et afin de réduire les stocks, Dacia va arrêter sa production du 11 décembre au 11 janvier 2009 puis va réduire la cadence de la production à partir du 12 janvier, de 1.360 véhicules/jour à 1.085 », a indiqué le groupe dans un communiqué, à l’issue d’une réunion entre syndicats et patronat.

« Les ventes en Roumanie ont chuté de près de moitié en novembre (52%) par rapport au même mois en 2007, les prises de commandes sont encore plus faibles et on ne voit pas d’amélioration sur les premiers jours de décembre », a ainsi argumenté le directeur général François Fourmont.

Sur onze mois, la baisse des ventes de Dacia en Roumanie a été de 13,5% par rapport à la même période de 2007, les ventes s’élevant à 81.097 unités, contre 93.762 l’année dernière.

“Bien que Dacia soit un succès à l’export, l’augmentation de ses parts de marché ne compense pas la baisse des marchés automobiles en Europe” précise lui-même le groupe sur son site internet.

Si janvier et février sont des mois traditionnellement bas, les résultats de mars seront examinés de prêt en vue de déterminer si les chiffres décollent réellement. Dans le cas contraire, le groupe pourrait être amené à prendre “des mesures plus draconiennes comme la réduction d’une équipe, soit environ 3000 personnes ».


Le constructeur a d’ores et déjà annoncé jeudi que « les 620 contrats à durée déterminée venant à terme en décembre 2008 ne seraient pas renouvelés », sur les 2800 existant sur le site de Mioveni.


Le budget d’investissements prévu pour 2009 est également revu à la baisse, passant de 250 millions à 150 millions d’euros. Il ne devrait cependant pas affecter ceux « visant à améliorer les conditions de travail ainsi que la qualité des produits et des services », nous dit-on … histoire très certainement de rassurer salariés et clients.


Selon M. Fourmont, seuls « les investissements capacitaires » devraient être touchés.


Une lueur d’espoir était pourtant survenu lundi matin, la production ayant repris après 17 jours d’arrêt, lequel constituiat une troisième interruption après celles des 30 et 31 octobre puis des 13 et 14 novembre.


Selon Dacia, les salariés sont assurés de percevoir 85% de leurs salaires, conformément au contrat collectif de travail 2008. Mais si la situation ne s’améliore pas, ce taux pourrait être revu à la baisse dans le prochain contrat collectif, qui sera négocié en 2009, a concédé M. Fourmont. Lequel a par ailleurs rappelé que la loi roumaine ne prévoit que 75% du salaire brut pour les jours chomés.


Tout de même une bonne nouvelle : fin novembre, les ventes Dacia en France ont touché le niveau de 100 000 unités commercialisées depuis le lancement de la marque sur le marché français. Entre juin 2005 et novembre 2008, Dacia enregistré une évolution constante dans le classement des immatriculations en France et se situe parmi les 10 premières marques sur ce marché.


Sources : AFP, Roumanie.com, dacia.group

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz