Accueil Sport auto Super GT Fuji 2008 (2) : Tréluyer, Motoyama et la GT-R champions...

Super GT Fuji 2008 (2) : Tréluyer, Motoyama et la GT-R champions !

58
2
PARTAGER

Nismo_GT_R_Fuji.jpg

La dernière épreuve du championnat de Super GT 2008 a vu le triomphe de Nissan qui remporte le championnat pilotes dans les deux catégories GT500 et GT300. Cerise sur le gateau, c’est une GT-R qui signe la dernière victoire 2008, celle du team Calsonic Impul. C’est la septième victoire de la Nissan sur 9 courses disputées. Ce résultat a de plus une résonance particulière pour les Français puisque deux pilotes hexagonaux sont à l’honneur: Sébastien Philippe qui met une seconde victoire cette saison dans son escarcelle sur la voiture no12 après une course tactique brillante dans des conditions difficiles et surtout Benoît Tréluyer, champion 2008 avec son coéquipier Satoshi Motoyama au volant de la GT-R Xanavi Nismo no23. Le pilote français a maintenant tout remporté au Japon : Formule 3 en 2001, Formula Nippon en 2006 et Super GT en 2008.

Le team Nismo, après sa victoire à Autopolis, abordait le rendez-vous de Fuji avec un optimisme raisonnable, tempéré par le fait que cinq équipages pouvaient encore décrocher mathématiquement le titre et aussi par une pénalité en lest et sur le restricteur, due a la victoire de la manche précédente, qui l’empêchait de prétendre a la lutte en tête pour cette dernière manche. Il convenait d’assurer une place en grille pas trop loin des rivaux pour le titre, ce que faisait brillamment Benoit en réussissant à entrer dans le top 10 pour se placer juste derrière la Lexus TOM’s no36 et la Honda Takata Dome no17, les deux adversaires a priori les plus dangereux. La pole était décrochée par la Honda Real no 17 de Kaneishi/Kaneishi.

Le dimanche, alors que les voitures étaient en pré-grille, quelques gouttes se mettaient à tomber sur le circuit contrairement aux prévisions météo de la veille, prenant complètement de court les participants qui hésitaient longuement avant de monter au dernier moment des intermédiaires, sauf une poignée d’écuries dont le team Calsonic Impul qui jouait le tout pour le tout et décidait de partir en slicks. C’était la bonne décision puisque la pluie s’arrêtait et la GT-R bleue pilotée par Tsugio Matsuda, après quelques tours prudents, profitait au mieux de la piste s’asséchant pendant que le reste du plateau devait rentrer pour chausser des slicks a leur tour.

calsonic_impul.jpgIl effectuait son arrêt de ravitaillement au 32e tour, et passait le volant à Sébastien Philippe qui rechaussait des intermédiaires au moment ou la pluie se mettait à tomber sérieusement. Sébastien n’était plus inquiété jusqu’à la fin de la course, ayant même bâti un avantage de plus de 30 secondes sur le second, la Lexus SC Zent no38 de Yuji Tachikawa et Richard Lyons. En passant le drapeau à damiers, la GT-R Calsonic empêchait aussi à la Lexus de prendre les points de la victoire, ce qui assurait définitivement le championnat pour Tréluyer/Motoyama sur la GT-R no23. Ces derniers terminent 9e de l’épreuve, ajoutant 2 points à leur total. Les deux autres plus sérieux adversaires pour le titre, la Lexus SC TOM’S no36 de André Lotterer et Juichi Wakisaka et la Honda Dome no18 de Ryo Michigami et Takashi Kogore terminent respectivement 7ème et 14ème.

Loic Duval, qui avait laissé entrevoir de belles possibilités lors des essais du samedi sur la NSX Epson no32 du Nakajima Racing avant de rater son tour de qualification, se rattrapait en course avec son coéquipier Katsuyuki Hiranaka en se classant quatrième et première Honda.

Porsche_Yunker_Taisan.jpgLa course de GT300 était tout aussi palpitante et voyait la victoire de la paire Nobuteru « NOB » Taniguchi et Dominik Farnbacher, venu comme en 2007 faire une pige pour la dernière course de la saison sur la Porsche Yunker Power no26 du team Taisan. Le feu de l’action était cependant derrière, avec une lutte ultra-serrée entre la Garaya Arta no43 de Nitta/Takagi et la Nissan Z Mola Leopalace no46 qui dans un dernier effort en toute fin de course parvenait a décrocher la 6e place et remportait le titre pour un petit point. Kazuki Hoshino, pilote avec Hironobu Yasuda de cette voiture, est le fils de Kazuyoshi Hoshino patron du team Impul vainqueur en GT500, et l’ancien coéquipier de Benoit Tréluyer dans cette même equipe. Les émotions étaient donc à leur comble dans le parc fermé après l’arrivée.

Si c’est bien le team Mola Leopalace qui remporte le titre par équipe en GT300, le mode de calcul utilisé donne celui du GT500 a Petronas TOM’S, le plus régulier des teams Lexus en 2008.

Super GT 300 km de Autopolis, 19 Octobre 2008

GT500
1. CALSONIC IMPUL GT-R No12 Tsugio Matsuda – Sebastien Philippe
2. ZENT CERUMO SC430 No38 Yuji Tachikawa – Richard Lyons
3. ENEOS SC430 No6 Daisuke Ito – Bjorn Wirdheim
4. EPSON NSX No32 Loïc Duval – Katsuyuki Hiranaka
5. DENSO DUNLOP SARD SC430 No39 Toranosuke Takagi – Andre Couto

GT300
1. YUNKER POWER TAISAN PORSCHE No26 Nobuteru Taniguchi – Dominik Farnbacher
2. WILLCOM ADVAN VEMAC 408R No62 Shinsuke Shibahara – Haruki Kurosawa
3. CUSCO DUNLOP SUBARU IMPREZA No77 Tetsuya Yamano – Carlo Van Dam
4. DOUBLEHEAD avex apr MR-S No31 Kyosuke Mineo – Yuya Sakamoto
5. WedsSport IS350 No19 Manabu Orido – Tsubasa Abe

Championnat GT500 pilotes : classement final
1. Satoshi Motoyama – Benoît Tréluyer 76 pts
2. Yuji Tachikawa – Richard Lyons 72 pts
3. Juichi Wakisaka – André Lotterer 63 pts
4. Sébastien Philippe 61 pts
5. Tsugio Matsuda 61 pts

Championnat GT500 équipes : classement final
1. PETRONAS TOYOTA TEAM TOM’S 94 pts
2. TOYOTA TEAM CERUMO 93 pts
3. NISMO 86 pts

Championnat GT300 : classement final
1. Kazuki Hoshino – Hironobu Yasuda 78 pts
2. Morio Nitta – Shinichi Takagi 77 pts
3. Nobuteru Taniguchi 71 pts
4. Kazuho Takahashi – Hiroki Katoh 68 pts
5. Takayuki Aoki – Tomonobu Fujii 81 pts

Championnat GT300 équipes : classement final
1. MOLA 104 pts
2. AUTOBACS RACING TEAM AGURI 89 pts
3. TEAM DAISHIN 85 pts

Crédit photos : PL Ribault, Yuji Shimizu.

ben_satoshi.jpg

Super_GT_2008_Round_9_-1.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-35.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-41.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-36.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-38.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-40.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-42.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-39.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-2.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-3.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-30.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-31.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-32.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-33.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-34.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-10.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-4.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-43.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-44.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-45.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-46.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-47.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-48.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-49.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-5.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-50.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-8.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-9.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-6.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-7.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-52.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-53.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-54.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-51.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-11.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-55.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-12.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-56.jpgSuper_GT_2008_Round_9_-57.jpg

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz