Accueil Berlines Salon de Guangzhou: Lotus Europestar Jingyue

Salon de Guangzhou: Lotus Europestar Jingyue

101
14
PARTAGER

Europestar_Jingyue_small.jpg

D’ordinaire, Lotus écrit des communiqués de presse interminables (un par semaine!) pour dire qu’ils réfléchissent à un concept de voiture écologique ou qu’un obscur magazine leur a décerné un prix. Mais pour une fois que Lotus a une vraie actualité, le lancement de l’Europestar Jingyue en Chine, la marque est muette.

Rappel: à la base d’Europestar, il y a le Chinois Youngman, qui construit des autocars Neoplan et des camions MAN sous licence. Il y a quelques années, il souhaite se lancer dans l’automobile. Il rachète Yun Que (ex-fabricant de Subaru Justy sous licence) afin de disposer de sa licence de constructeur (obligatoire en Chine.) Puis il passa un accord avec Proton.

Ainsi, les voitures de Yougman sont tout simplement des Proton rebadgées. L’Europestar RCR (« racer » ayant été déposé par un autre constructeur) est une Gen-2. Et cette Jingyue est une Persona:

Proton_persona.jpg

Quid de Lotus? Yougman se doutait qu’il allait être difficile d’imposer une nouvelle marque, Europestar, dans un pays qui compte déjà une centaine de constructeurs! Pour marquer les esprits, Youngman passa un accord avec Lotus. Contre quelques livres sur chaque Europestar, Youngman pourra utiliser le nom de Lotus. Certains médias ont repris l’info en troisième ou en quatrième main et ils ont cru que Lotus allait produire des Elise en Chine! Au point où Lotus a du faire un démenti officiel.

Notez tout de même que les Proton Gen-2 et Persona ont été développées par Lotus Engineering. Par ailleurs, Lotus Engineering a permis à Youngman de moderniser l’usine de YunQue, en vue de produire des Europestar expédiées de Malaisie en kit.

Le badge « engineered by Lotus » est donc légitime:

Europestar_Lotus.jpg

Mais Youngman va très loin dans la mise en avant du badge Lotus, comme on peut le voir sur les devantures des concessionnaires:

Europestar_dealer.jpg

Sur le site officiel d’Europestar, il n’y a pas d’historique de la marque. Par contre, il y a un historique de Lotus avec des photos, notamment de Sir Anthony Colin Bruce Chapman et de Jim Clark:

Europestar_Lotus_history.jpg

Et sur cette historique, il y a un déroulant avec plusieurs Lotus Esprit, une Elan et une Europestar RCR:

Europestar_Lotus_history_02.jpg

Qu’en pense Lotus? Pas grand chose, car Europestar paye et chez Lotus, ça fait longtemps que l’argent a la priorité sur les scrupules…

Retournons chez Europestar. Son plan était d’importer des voitures de Malaisie (donc surtaxées), puis de mettre en place une unité d’assemblage de voitures à partir de kits expédiés de Malaisie (donc non-surtaxées.) L’unité Chinoise est prète depuis août, mais Pékin ne lui a pas donné d’autorisation. Pire: les voitures ne sont pas immatriculables (comme les Proton vendues en France par Inchape, n’est-ce pas Elisabeth?) Donc Europestar vend des voitures importées non-immatriculables et après un bref succès, les ventes plafonnent.

Europestar jurent néanmoins que d’ici décembre, tout sera rentré dans l’ordre. En attendant, elle encaisse des acomptes de 2 000 yuans (environ 180€) pour la Jingyue. Une seule motorisation est disponible: le 1,6l à distribution variable 112ch déjà vu sur la RCR. Il permet à la Jingyue d’atteindre 190km/h. On est loin de la Lotus Omega

141776141780141783141786

A lire également:
Youngman Europestar: parfum de Lotus
Salon de Changsha: Europestar Lotus RCR

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz