Accueil Alfa Romeo Brève rencontre: Alfa Romeo veicoli industriali

Brève rencontre: Alfa Romeo veicoli industriali

379
7
PARTAGER

ALFA_ROMEO_35_AR_8A.jpgImaginez: vous êtes au fin fond de la campagne Italienne et vous croisez ce vieil Iveco Daily. De face, surprise: il a une calandre Alfa! Encore un livreur qui s’y croit? En fait, pendant 74 ans, Alfa Romeo a produit des utilitaires. Sur la fin, ça devenait carrément n’importe quoi. Au point qu’ensuite Alfa a « oublié » cet épisode, car peu compatible avec son image sportive.

F12.jpgDés 1914, Alfa produisit des camions. La gamme s’agrandit en 1931 avec des autocars Büssing sous licence. Après guerre, l’état Italien (propriétaire d’Alfa) décide que la marque doit participer à la reconstruction. D’où le fourgon Romeo en 1954. Fait rare à l’époque: c’est un traction avant (seul le type H l’a précédé.)

Alfa_f12.jpg

En 1966, il reçoit un gros lifting et devient A12/F12 (alias Romeo 3.) Les portes sont enfin « normales ». Le prototype du Romeo avait déjà de telles portes, mais curieusement la version de série eu des portes suicides! L’Espagnol Fadisa (Fabricacion de Automoviles Diesel SA) produisit le A12/F12 sous licence. Ebro rachètera Fadisa et lui donnera un look plus carré. Ce sera le fameux Trade. Eh oui, votre Nissan Trade a des gènes d’Alfa!

Alfa_a19n.jpgL’état Italien manquait de volonté pour faire d’Alfa Romeo un « grand » de l’utilitaire. Surtout qu’en Italie, il y a déjà Fiat. Le besoin en camions ou en utilitaires n’est plus aussi urgent. Alors en parallèle des Romeo, A12 et F12. Alfa fait désormais surtout du rebadgage à gogo. Comme ce camion A13N au visage très familier… Sa transmission intégrale est signée Man (repreuneur de Büssing.)

Bertone_taxi.jpg

En 1974, le MoMA de New York organise un concours de design sur le thème de la modularité. Bertone y présente ce taxi sur base F12 (son étroitesse trahit l’âge de la plateforme.) Etait-ce une tentative destinée à convaincre Alfa de créer un monospace, 10 ans avant Matra et Renault? Il fut hélas sans suite. L’A12/F12 disparut en 1983.

Alfa_ar6_2.jpg

A la fin des années 70, Alfa cède à la facilité: les J5/C25/Ducato  et Iveco Daily reçoivent juste une calandre Alfa et deviennent respectivement AR6 et AR8. L’AR6 figura alors dans une série de timbre (avec la Testarossa) à la gloire du design Italien! En 1986, Fiat racheta Alfa et la branche utilitaire n’y survécu pas.

Alfa_ar8.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Alfa Romeo FNM
Brève rencontre: Kaiser-Jeep FC
Brève rencontre: Alfa Romeo Arna

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz