Accueil Actualités Entreprise Nouvelle rumeur de fusion Chinoise: Chery-JAC

Nouvelle rumeur de fusion Chinoise: Chery-JAC

151
2
PARTAGER

Chery_Jac.jpg

Oubliez Chrysler et GM, la fusion de la semaine, c’est JAC et Chery! La rumeur flottait déjà depuis plusieurs mois, mais cette semaine, les communiqués se succèdent.

Juanghai Automobile Company fut fondé en 1964, à une époque où la Chine de Mao construisait des dizaines d’usines de camions. Dans les années 90, comme tout ces constructeurs de camions, il dut se moderniser. JAC sorti des utilitaires légers « inspirés » des porteurs Isuzu. Puis il se diversifia avec les autocars. En 2000, il tenta de s’associer avec Hyundai. Le constructeur Coréens claqua la porte et il l’accusa d’espionnage industriel. Il ne faut pas y une corrélation avec le fait que le monospace Refine (ci-dessous) a de faux airs de Hyundai Satellite… JAC s’est plus tard lancé dans les SUV et les berlines.

JAC_MPV.jpg

Chery est l’un des chouchous de la libéralisation économique des années 90. Aujourd’hui, c’est le premier constructeur Chinois « indépendant » et il exporte le tiers de sa production. Après 10 ans de croissance à deux chiffres (voir à trois), Chery compte se calmer et consolider ses positions. Objectif: devenir un constructeur de taille mondiale.

Chery_A3.jpg

Comme Jiangling (Landwind) ou Nanjing, Jianghuai est une vieille entreprise qui n’a pas su évoluer. Son arrivée dans l’automobile (2007) est trop tardive. Les A137 et A138 (ci-dessous) ne devraient pas changer la donne. Il a produit 180 000 véhicules en 2007 (contre 380 000 pour Chery) et il s’agit essentiellement d’utilitaires. Néanmoins, ça tombe bien, car Chery est peu présent dans les utilitaires et il n’a ni autocar, ni camion au catalogue. L’ensemble Chery+JAC créerait donc un constructeur « indépendant » couvrant la plupart des secteurs. Une perspective qui doit plaire beaucoup à Pékin.

D’ordinaire, les fusions achoppent sur des questions géographiques: les automobiles font la fierté d’une province et il n’est pas question de les voir passer sous contrôle d’un « étranger ». Or, ici, les deux marques sont basées dans l’Anhui. Les négociations pourraient donc aller très vite.

JAC_A137.jpg

A lire également:
Spyshot: JAC « 300 »
La Chery de l’espace

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz