Accueil Design Mondial de l’Auto 2008 Live : Toyota iQ, fashion victime

Mondial de l’Auto 2008 Live : Toyota iQ, fashion victime

34
19
PARTAGER

Toyota_iQ.JPG

Toyota nous avait mis leau à la bouche. A Francfort, tout dabord. Avec un concept prônant le triangle comme gimmick de design. A Genève ensuite, où celle quon croyait définitive ne se laissait admirer que derrière des barrières. Paris est donc notre premier vrai rendez-vous avec la version de série de cette petite citadine, à mi-chemin entre la Smart Fortwo et la FIAT 500.

Les détails, gamme et tarif sont désormais dévoilés. Première constatation, liQ est bien équipée mais pas donnée. La version de base en essence saffiche à 12 980 . Elle dispose dun équipement complet, avec huit airbags, le verrouillage centralisé, la climatisation manuelle, le lecteur CD MP3, les rétroviseurs électriques et les jantes alliage de 15pouces. Pour la finition supérieure, qui sécrit iQ² mais qui se prononce « iQ carré », il faudra débourser 14 150 . Pour ce prix là, vous avez droit à des jantes chromées, des antibrouillards, des essuie-glace et phares à déclenchement automatique, une clim automatique et le démarrage sans clé. Lintérieur se montre plus avenant, avec ces fameux plastiques couleurs prune qui font tant pour le design intérieur de cette citadine. Il faut tout de même recourir à la liste de options pour obtenir un radar de recul, un éclairage dambiance, une sellerie cuir ou le Bluetooth. Quant à la version diesel, elle vaut 2200 de plus que lessence.

Scan0001.JPG

Techniquement, liQ se distingue par son architecture plutôt géniale. Combiné de climatisation réduit au maximum et placé dans la console centrale, réservoir extra-plat, module de direction assisté relevé, planche de bord creusée Le tout pour caser trois personnes et demie dans moins de trois mètres. Il ny a pas de miracle, même si liQ est très optimisée lespace dans le coffre est compté. Il nempêche quil est possible de voyager à trois confortablement.

Et puis liQ avance un argument design indéniable. Celle-ci arrive à se démarquer de la Smart tout en gardant un style attractif. Pour le choix des couleurs, cest un sans-faute : blanc nacré, prune métallisé ou noir, les trois couleurs les plus à la mode. Et on adore la sellerie cuir assortie.

Sous le capot se cachent les mêmes moteurs que sur les Aygo (essence) et Yaris (diesel). A savoir le trois cylindres 1,0l essence dorigine Toyota/Daihatsu et le 1,4l HDI de 90ch. En option, une boîte CVT peut être couplée au moteur essence.

DSC02732.JPGDSC02733.JPGDSC02734.JPGDSC02735.JPGDSC02736.JPGDSC02737.JPGDSC02738.JPGDSC02739.JPGDSC02740.JPGDSC02741.JPGDSC02742.JPGDSC02743.JPGDSC02744.JPGDSC02745.JPGDSC02746.JPGDSC02747.JPGDSC02748.JPGDSC02749.JPGDSC02750.JPG

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz