Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Ferrari BB

Brève rencontre: Ferrari BB

152
9
PARTAGER

512BB_arri__re.JPGLe monde des supercars est sans pitié. Chaque nouveauté ringardise le modèle qu’elle remplace. Les Ferrari 365 GT4 BB, 512 BB et 512 BBi eurent un autre souci: elles n’étaient « que » la 2e voiture la plus désirable de leur époque. La faute à un taureau qui s’exclame tout haut en patois piémontais

68pininfarina_ferrari_p6.jpg

D’après la légende (à mettre au conditionnel: Enzo F. aimait romancer l’histoire de Ferrari), le commendatore s’est senti provoqué par la Miura. Lui aussi, il va faire une GT baroque, à moteur central! Le prototype P6 de Pininfarina (1968) a très probablement servi de brouillon.

Ferrari_365_GT4_BB.jpgLa Ferrari 365 GT4 BB est présentée au salon de Turin 1971. « BB » comme Berlinetta Boxer, à cause de son 12 cylindres à plat 4,4l (soit 365cm3 de cylindrée unitaire; à ne pas confondre avec le V12 de la 365 GTB/4 « Daytona ») 380ch. Ferrari souligne qu’il dérive des mécaniques des F1 de la Scuderia.

ferrari_512_bb_red_1981.jpg

La 365 GT4 BB est produite à partir de 1973. En 1976, pour passer les normes US (un gros marché), le 12 cylindres à plat gagne 500cm3… Et perd 20ch. Pininfarina compense avec un lifting (principale modification: 2 feux à l’arrière au lieu de 3.) Elle devient ainsi 512 BB (5 litres, 12 cylindres?.)

512BB.jpg

Les grincheux évoqueront la qualité de fabrication « Italienne », des réactions difficilement contrôlables sur le mouillé et un tarif « Ferrari ». Mais le gros problème des BB, c’est la délirante Countach.

Ferrari_512_BBi.jpg

En 1981, ultime évolution avec la 512 BBi: les deux carbus Weber cèdent la place à une injection Bosch. Encore 20ch de perdus. Au passage, la finition progresse grâce à une sellerie cuir Connolly et laine Ermenegildo Zegna. En 1984, après 2323 unités, la BB disparait au profit de la Testarossa. Ferrari et Pininfarina font enfin dans le spectaculaire…

NART_512BBLM.jpgEn 1975, Luigi Chinetti (importateur Ferrari aux USA) modifia des 365 GT4 BB en vue du Mans. Ce fut un échec, mais Ferrari poursuivit avec 25 512BB LM, entre 1979 et 1982. Poussées à 460ch (grâce à une injection Lucas), elles écumèrent l’endurance jusqu’en 1984 et de nouveaux règlements.

ferrari_bb_512_front_open.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Ferrari Pinin
Brève rencontre: Ferrari Mondial
Brève rencontre: Lamborghini Miura

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz