Accueil Berlines De nouvelles nouvelles de la berline Tesla

De nouvelles nouvelles de la berline Tesla

137
20
PARTAGER

tesla_roadsters.jpg

Depuis début juillet et larticle de Pierre-Laurent sur la future berline de Tesla, la Whitestar, on en a appris un peu plus sur ce modèle. Positionnement, quelques indices de style Le plus intéressant étant toutefois larchitecture.

En effet, la Whitestar (enfin, elle sappellera Tesla S à sa commercialisation) reprend une idée inaugurée par GM à Detroit 2002 avec le concept AUTOnomy. Une semelle comportant les batteries, ce qui rend la plate-forme très flexible. Ainsi, il sera facile pour la marque de proposer plusieurs carrosseries utilisant cette mécanique, avec des contraintes minimisées quant au style.

02_GM_AUTOnomy.jpg

A propos de style, la Tesla S sera un coupé quatre portes façon Mercedes CLS ou Volkswagen Passat CC. Ses dimensions seront dailleurs proches de celles de la Mercedes. Les lignes sont signées Elon Musk (PDG de Tesla) à 80%. Les détails non encore figés seront luvre de Franz Von Holzhausen. Reprenant les codes du Roadster (notamment à lavant), la Tesla S devrait être à mi-chemin entre une Lotus Evora à quatre portes et une Aston Rapide.

Berline sportive, elle tentera de contenir son poids grâce à une carrosserie et un châssis en alu. Mais des batteries lithium-ion, ça pèse ! La Tesla S devrait tout de même peser entre 1800 et 2000kg. Cela dit, les performances devraient être de premier plan, confirmant la vocation sportive de cette berline. De quoi faire un peu mieux passer lautonomie, oscillant entre 300 et 450km selon le type de batteries choisies, un peu juste pour une routière. Le système de batteries, ainsi que la transmission, est dérivée de celle du Roadster. La Tesla S sera plus puissante que le Roadster, dont la motorisation développe 300ch et 380Nm de couple. Pour coller à sa philosophie sportive, il sagira dune propulsion.

Contrairement à ce qui était envisagé un temps, il ny aura pas de version hybride plug-in (pour ne pas entrer en concurrence frontale avec les « amis » de chez Fisker ?). La tâche risque donc dêtre rude pour Tesla, de convaincre la clientèle avec une berline routière à lautonomie limitée. Quoi quil en soit, le cercle des fans est déjà acquis à sa cause, puisque Tesla sattend à vendre des S à 90% des possesseurs de Roadster. Parallèlement, Tesla travaille à sa citadine électrique, dont le nom de code est Bluestar. Son développement semble avancer à vitesse grand V et un partenariat avec un grand constructeur est annoncé à demi-mot. On en saura plus à lautomne.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "De nouvelles nouvelles de la berline Tesla"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
jcf
Invité

Le moteur électrique ne tourne pas quand on avance pas. Donc 350 km d’autonomie (voir plus lorsqu’on reste en ville à moins de 50), ça suffit peut etre à un taxi; non ? Vous etes surs qu’un taxi fait plus de 300 km par jour ?

jcf
Invité

En plus, rien n’empeche le taxi de faire des recharges partielles à chaque fois qu’il glande dans une station….

BetterPlace
Invité

Olive a écrit: « une des possibilités qui me semble intéressante pour limiter les problèmes de temps de rechargement des batteries serait un principe de station batteries, on enlève les vides, on en met des pleine »

C’est exactement ce que propose http://www.betterplace.com

Anonyme
Invité

et ça pourrait être intéressant… si on ne se retrouvait pas une renault!
essayez vous de créer un monopole?

wpDiscuz