Accueil Berlines Vidéo – Opel Insignia : Un crash près du London Bridge avant...

Vidéo – Opel Insignia : Un crash près du London Bridge avant dexploser les ventes?

178
14
PARTAGER

opel_insigna.jpg
Vous avez sans doute pu le remarquer dans les colonnes du Blog Auto, cette année le British Motor Show a été loccasion de découvrir un grand nombre de nouveautés toutes plus importantes les unes que les autres : La nouvelle Lotus Evora, la méchante Megane R26.R, la non moins délurée Focus RS Mais cest sans doute chez General Motors que se trouvait la nouveauté dont le lancement était le plus attendu. A lheure où le géant américain de lautomobile tente tant bien que mal déponger des dettes monstrueuses, la nouvelle Opel / Vauxhall / Holden Insignia sera peut-être lune des clés dun redressement ( ou pas ) de tout le groupe GM.

Deep Impact

Et attention : Aux grand maux les grands remèdes. Pour ne pas quon oublie limportance de larrivée de sa nouvelle berline, la General Motors a prévu les choses en grand. Quelques heures déjà avant lheure H de la révélation ( lundi dernier à 14 heures heure locale ), les passants anglais avaient la surprise de découvrir juste devant le célèbre London Bridge – dans la zone de Potter Fields – un énorme cratère au centre duquel figurait une espèce de nacelle façon Armageddon, le tout dans un épais nuage de fumée. Pour entretenir encore un peu plus le coté mystique de la chose, Opel avait placé à coté de son météorite une petite armée de grands vigiles en costume noir et Ray-Ban façon Men In Black.

Puis – peu avant lheure H – une énorme grue est venue extraire la nacelle de son gros cratère pour la suspendre au dessus de Londres à quelques bonnes dizaines de mètres. Lorsque la presse est arrivée, cest dans cet état là quelle a trouvé la scène, se lançant à damusantes spéculations quant à la suite des événements ( un envol vers la lune? Un drop dans la tamise ? Un crash-test en vue de lobtention des 5 étoiles EuroNCAP? ) avant le début de la cérémonie à 14 Heures.

Heure H : Quatre charmantes violonistes entrent en scène pour se lancer dans un joli concert qui durera une bonne vingtaine de minutes au cours desquels nous cherchions toujours à deviner la façon dont la navette Insignia allait poser ses roues sur le tarmac anglais. Puis, un sosie de Katherine Heigl ( mais si vous la connaissez, cest la blonde qui joue dans Greys Anatomy ) fera un petit speech pour expliquer en gros que lInsignia vient de la lune et quelle a été construite par des extraterrestres, avant dêtre amenée presque de force en dehors de lestrade ( toujours la mise en scène ) par lun des Men In Black. Simultanément, les quatre violonistes retournaient en scène pendant que dans le ciel, la nacelle souvrait par le bas doù descendait à très grande vitesse lOpel Insignia! La foule retenait son souffle et découvrait enfin la nouvelle berline mondiale, qui sera vite rejointe par deux autres exemplaires venus de nulle part, lune badgée Vauxhall, lautre Holden, la première étant une Opel.

Mission to Mars ( eille )

Les trois exemplaires de lInsignia étant maintenant disposés sur la scène, GM enverra successivement ses représentants européens, puis carrément son célèbre N°2 Bob Lutz faire sa promotion sur la scène. Il est clair que GM joue gros avec sa nouvelle berline qui sera présente aux quatre coins du monde : En Europe bien sûr, via les labels Opel et Vauxhall, mais aussi en Australie via Holden, et même un peu plus tard en chine ( via Buick ) et aux Etats-Unis sous le label Saturn.

Autant dire que de la réussite du programme Insignia dépendra peut-être directement la survie tout entière de la General Motors.

Rencontre du troisième type

Peu après, cétait aux journalistes de découvrir ( enfin ) cette nouvelle Insignia et dapprocher vers les trois exemplaires disposés sur la scène. La première réaction générale – presque unanime – a été « on dirait une Lexus ou une BMW ». Et cest vrai que le style de lInsignia, entre les feux avant étirés et son profil façon Lexus reprend sans doute beaucoup des références actuelles, quelles soient allemandes ou japonaises. Mais après tout aujourdhui, quel constructeur peut se targuer de présenter une berline ne ressemblant à aucune autre?

Le style de la voiture – qui se veut un peu dans lesprit dun coupé dixit GM – est déroutant à sa découverte, de par sa face avant qui ne reprend pas grand-chose des codes stylistiques que lon connaissait dOpel ( avis personnel ). Mais lensemble est remarquablement discret ( oxymore? ) et jai fini par le trouver assez réussi après un petit temps dadaptation durant lequel jai cherché tous les moyens de le critiquer.

Non, au final ( encore une fois il sagit simplement dun avis personnel on ne peut plus subjectif ) lInsignia me parait réussie et cadre avec la volonté affichée des dirigeants dOpel et GM : Installer la remplaçante de la plate-forme Vectra dans un segment axé plus « premium » que sa devancière. Les cibles sont évidement les références allemandes Passat, Série 3 et autres A4 et son tarif devrait débuter en Europe aux alentours des 22 700 euros, soit un prix de départ qui la placerait exactement au même niveau que la Volkswagen Passat.

Au niveau des motorisations, 4 blocs essences seront disponibles avec des Ecotec 1,6l ( 115 ch ), 1,8l ( 140 ch ), 2,0l turbo ( 220 ch ) et enfin le sommet de la gamme avec le V6 2,8 de 260 chevaux. Du coté des diesel, lInsignia proposera 3 diesel Ecotec 2,0l, dans des versions de 110, 130 et 160 chevaux.

Du coté des transmissions, vous aurez le choix entre la boite mécanique 6 vitesses MT6 et la boite auto AT6.

LInsignia – comme ses concurrentes – néchappe pas aux prises de poids de plus en plus marquées en ces temps où les étoiles aux crash tests se payent directement en kilos : Linsignia pèse 1503 kilos en version de base avec le 1,6l essence et il faudra sattendre à plus de 1700 kilos en version 4 roues motrices ( transmission intégrale disponible en sommet de gamme ) avec le V6 turbo.

Au niveau des rejets de C02, lInsignia rejette de 154 à 272 g/km dans latmosphère en fonction des moteurs choisis.

A lintérieur

Lambition « Premium » se retrouve également à lintérieur de lInsignia avec une présentation qui se veut raffinée et cossue, même si jai personnellement beaucoup de mal avec certaines associations de couleurs de cuirs et de bois Qui ressemblent dailleurs à du faux bois. Mais dans lensemble et même si je ne me suis installé que peu de temps à lintérieur de la nouvelle berline, on est bien à bord de lInsignia. Un peu moins à larrière où lespace aux jambes semble un peu limité. Pour ce qui est du coffre, cest plutôt bon avec 500 litres en quatre portes et 520 litres en cinq portes.

Au final

Je repars finalement de Londres avec un avis positif sur la nouvelle Opel Insignia. Petit détail sans importance, je la trouve moins bien avec les calandres Vauxhall et Holden, mais après tout on sen fiche puisquon nest pas vraiment concerné en France. LInsignia ma paru discrète et relativement élégante mais attention, mes collègues mont toujours dit que javais des goûts bizarres en matière dautomobile.

Alors, chers lecteurs, quel est votre avis?

Ci-dessous : La vidéo de la présentation avec les jolies violonistes et latterrissage de lInsignia.

P1100840.JPGP1100838.JPGP1100847.JPGP1100850.JPG
P1100875.JPGP1100883.JPGP1100882.JPGP1100937.JPG

A lire également : La présentation de lOpel Insignia

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz