Accueil Art automobile Le Mans Classic : Ca gaz ? Non, ça turbine

Le Mans Classic : Ca gaz ? Non, ça turbine

188
10
PARTAGER

le_mans_classicturbine_howmet_1

Une voiture à turbine, oui cela existe, même au Mans, l’expérience a été tentée. Restaurée dans les années 90 (pour le musée), la Howmet TX de 1967, présente pour la première fois au Mans Classic, est un bijou, qu’il est plaisant de découvrir à l’extérieur d’un musée.

Xavier et Thierry Micheron se partageront le volant de la TX, propulsée par une turbine… Un hélicoptère pour la route si vous préférez. En effet, c’est en 1968 que deux Howmet ont pris part aux 24 Heures du Mans. Elles étaient engagées par la Howmet Corporation, fabriquant américain de turbines pour hélicoptères… les 3 échappement à l’arrière, donnent à cette Howmet un style inimitable.

En course, les deux engagées abandonnèrent. Mais pas à cause de ce procédé hors du commun ! L’une abandonna sur sortie de piste, tandis que l’autre cassa un roulement… Pas de quoi décrédibiliser cette technologie. Pourtant depuis, plus de nouvelles des turbines. Voila un retour, 40 ans après, qu’il ne faut pas manquer.

Sachez que l’illustre Graham Hill a piloté, en 1963, une Rover à turbine. Elle fut admise pour les 24 Heures du Mans, mais à titre expérimental. Sa performance fut comptabilisée mais elle n’était pas prise en compte pour le classement général (la Rover BRM portait d’ailleurs le n°00). Dommage car elle aurait été, à la régulière, dans le top10 : 7e. Les inconvénients liés à cette turbine ont sans doutes retenus certains de se lancer dans un tel projet, sur le long terme.

le_mans_classichowmet_turbine20

Entretien (les mécanos d’aujourd’hui peuvent en parler), mais aussi utilisation pour le pilote. Tout est « différent ». A l’accélération, un temps est nécessaire pour avoir la pleine puissance, tout comme quelques secondes sont nécessaires pour que la voiture ralentisse, après que l’on ait touché le frein. Graham Hill, en parlant de la MG-BRM, confiait « qu’avec le temps, on finissait par s’habituer« . Autre époque.

A voir en piste, mais aussi dans le paddock, plateau n°5, voiture n°22.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Le Mans Classic : Ca gaz ? Non, ça turbine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JC4
Invité

Ca développe combien de Cv une turbine comme ça ?

Toutadiballesoujrendballe
Invité

on peut avoir une video (avec son du moteur et tours de circuit) de ce tonnerre mécanique??? 😀

Zefram
Invité

Sacré piège !

@JC4 Ca faisait 330 cv.

Plus d’infos

http://www.motorbase.com/auctionlot/by-id/1048731016/

Cars_Crazy_296
Invité
pierre
Invité

terrible !

wpDiscuz