Accueil 20 ans déjà Historique Panoz : les débuts 1988-1995 (1/4)

Historique Panoz : les débuts 1988-1995 (1/4)

159
5
PARTAGER

logo_Panoz.jpgLa marque Panoz s’est faite un nom par ses résultats en endurance et ses protos au look inimitable. Une histoire qui remonte à près de vingt ans.

Donald Panoz, d’origine italo-américaine, a fait fortune avec Elan Pharmaceutics, société créée en 1969, date à laquelle il s’installe en Irlande avec sa famille, à Athlone. Son gros succès : le patch anti-tabac, principal artisan de sa fortune. L’aventure automobile commence en 1988 lorsque Daniel, le fils de Donald Panoz alors âgé de 26ans, postule chez TMC. TMC (Thompson Motor Company) est un petit constructeur irlandais de kit cars inspiré par la Lotus Seven. Son modèle est la Costin, conçue comme son nom l’indique par Frank Costin, un des cofondateurs de Marcos. Comme la compagnie était en difficulté financières, Panoz décide de la racheter, en gardant pour philosophie de base le principe de la Costin (qui n’est en fait rien d’autre que le fameux « Light is Right » de Colin Chapman).

TMC_Costin.jpg

En 1989, Panoz Automotive Development Company voit le jour, et les locaux sont situés en Géorgie, à Hoschton, à 50 miles environ d’Atlanta. L’équipe de base est constituée de Daniel, ainsi que de deux ingénieurs de chez TMC. L’année suivante, un prototype est présenté au château Elan, propriété de la famille à Braselton, toujours en Géorgie (aujourd’hui hôtel et centre de vacances). Le châssis de ce premier modèle est issu de la Costin mais c’en est le seul élément. Tradition américaine oblige, tout le groupe motopropulseur est issu de la Mustang contemporaine. Le petit 1,6l Ford laisse donc la place à un « big block » V8 typiquement US. La carrosserie n’a plus rien avoir avec l’aspect « Seven mal dégrossie » de l’irlandaise. Un look inédit est signée Freeman Thomas (auteur par la suite du style des Volkswagen New Beetle, Audi TT et Chrysler Pacifica). La Panoz Roadster ressemble donc à un cigare sur roues, un peu dans le style des Kurtis Kraft qui se sont imposées aux 500 miles d’Indianapolis dans les années 1950. Cette carrosserie est en fibre de verre. En 1991, Danny Panoz développe un procédé inédit (issu de l’aéronautique) pour former des panneaux de carrosserie. Un deuxième prototype voit donc le jour. La production commence réellement en 1992, avec un châssis tubulaire différent de celui de la TMC Costin. Jusqu’en 1995, 44 Roadsters sont produits, Danny ayant eu l’attention charmante d’en faire un exemplaire couleur champagne pour son père et un vert foncé pour sa mère.

Panoz_Roadster.jpg

Lire également :
Historique Panoz : l’envol 1995-2000 (2/4)
Historique Panoz : vitesse de croisière 2001-2003 (3/4)

Historique Panoz : changement de braquet 2004-2009 (4/4)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz