Accueil Bentley Speed 2 : la Bentley Continental Flying Spur y a aussi droit

Speed 2 : la Bentley Continental Flying Spur y a aussi droit

127
14
PARTAGER

Bentley Continental Flying Spur Speed

Il y a presque un an, Bentley révélait la « phase 2 » de son vaisseau amiral Continental GT. Un facelift discret qui tenait presque de prétexte à la présentation de la version « Speed ». Aujourd’hui, c’est la grande sur Continental Flying Spur qui a le droit à son injection de botox, et de stéroïdes !

Le programme est pour ainsi dire le même que sur le coupé. La version « civile » reçoit ainsi les inserts de chrome sur la calandre, les prises d’air élargies et abaissées, les feux avant et arrières légèrement retravaillés. Pour être tout à fait honnête, même en mettant les photos côte à côte, les différences ne sautent pas aux yeux. L’intérieur bénéficie également de menues améliorations visant à améliorer le confort de ses passagers. Les surfaces vitrées sont retouchées afin de garantir une meilleur insonorisation alors que la note d’échappement a été revue afin « que le caractère sportif et le sentiment de connexion avec la route ne soient pas diminués« . Comme le coupé, la luxueuse berline propose en option des freins carbone-céramique qui ne seront pas de trop pour stopper ce monstre de 2475 kg.

On remarque également l’apparition sur la liste des options d’un « Adaptive Cruise Control », capable de suivre les mouvements du trafic et de freiner ou accélérer en conséquence.

La version Speed se différencie quant à elle par sa grille de calandre au chrome sombre, ses échappements retouchés, ses jantes de 20 pouces et ses suspensions sport rabaissées de 10 mm.

pano2.jpg

Mais tout cela n’est qu’accessoire en comparaison à la pièce de choix qui se loge sous le capot avant de la Bentley Continental Flying Spur. Si son origine est moins noble que le blason qu’il arbore, la W12 Voklswagen n’en reste pas moins un monument de l’automobile.
Dans cette version mise à jour, le bloc 6.0 litres développe 560 chevaux à 6100 tr/min pour un couple de 650 Nm à partir de 1600 tr/min. La version Speed bénéficie d’une motorisation encore plus travaillée, lui permettant de revendiquer la bagatelle de 610 chevaux pour un couple camionesque de 750 Nm dès 1750 tr/min ! De quoi ranger ses organes bien au fond de sa cage thoracique.

Ainsi parées, les Continental Flying Spur et Flying Spur Speed abattent le 0 à 100 km/h  en respectivement 5,2 et 4,8 secondes, atteignent 312 et 322 km/h en vitesse de pointe et consomment 16,6 litres d’essence tous les 100 km (mixte). Les émissions de CO2 des deux modèles plafonnent quant à elles à 396 g/km.

A voir aussi :
Bentley Continental GT Speed

Bentley Continental Flying Spur :

2008_bentley-continental-flying-spur_01.jpg 2008_bentley-continental-flying-spur_02.jpg2008_bentley-continental-flying-spur_03.jpg2008_bentley-continental-flying-spur_04.jpg

Bentley Continental Flying Spur Speed :

2008_bentley-continental-flying-spur-speed_01.jpg 2008_bentley-continental-flying-spur-speed_02.jpg2008_bentley-continental-flying-spur-speed_03.jpg2008_bentley-continental-flying-spur-speed_04.jpg

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Speed 2 : la Bentley Continental Flying Spur y a aussi droit"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Josh
Invité

Une question aux journalistes

est ce bien utile de mettre le rejet de CO2 pour des voitures de reves parce que je ne pense pas que ce soit le soucis des acheteurs

r.burns
Invité

de toute façon il y en aura tellement peu que les dizaines vendues seront 50 milliards de fois moins polluant que la somme de toutes les autos « écolos »

Squeed
Invité

Avec le même, on pourrait aussi dire, je paye pas mes impôts, y’en a tellement qui les paye, que si je paye pas, ça changera rien, !
Non ?

Pouet =]
Invité

Non, pas exactement. Car tout le monde n’a pas le privilège de s’acheter une voiture polluant autant, contrairement au moyen de ne pas payer d’impôt.
Précision: il faut souvent des moteurs puissants et des carrosseries lourdes pour consommer près de 400 g/km de CO², ce qui réduit la capacité de la majorité des personnes à acheter une voiture qui possède ces caractéristiques. Et il est possible, en s’informant, en passant du temps et en entreprenant les démarches nécessaire, de ne pas payer d’impôt.

Voilà le pourquoi de la réponse négative.

scharley
Invité
pas tout compris vos remarques bizarre sur les impots, mais cette auto est bien désirable, voire meme plus que la GT. Pourquoi faudrait-il omettre le grammage de CO2 de ces voitures? ce n’est pas parce que certaines personnes ont les moyens de s’offrir de tel bijoux qu’ils ne compensent pas les rejets de leur belles autos en finançant des programmes de réduction de l’effet de serre. C’est une vrai tendance!!! L’information doit être la même pour tous les produits, luxe ou entrée de gamme. je pense qu’il est de bon ton de forcer un peu les constructeurs de véhicules de… Lire la suite >>
wpDiscuz