Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Talbot Sunbeam

Brève rencontre: Talbot Sunbeam

392
8
PARTAGER

Chrysler_sunbeam_2.jpgLa Talbot Sunbeam (ou Chrysler Sunbeam Outre-manche) fait parti de ces voitures qui ne savent même pas comment elles s’appellent. Ce qui lui manque, ce n’est pas un nom (au contraire), mais un prénom! Ajoutez lui une carrosserie cubique vite démodée et des solutions techniques déjà archaïques et vous comprendrez pourquoi ce fut un flop.

Chrysler_sunbeam.jpg En 1972, Chrysler décide que les marques du groupe Rootes sont ringardes. Exit Hillman, Singer ou Sunbeam, place à « Chrysler UK ». En 1977, la vieillissante Imp est remplacée par la Sunbeam (le nom n’était pas censé être ringard?)

Talbot_sunbeam_ti.jpgL’année suivante, Chrysler harmonise enfin ses gammes des deux côtés de la Manche. La Sunbeam arrive chez Simca, à la place de la 1000. Propulsion à essieu arrière rigide, elle est déjà démodée. Pour lancer les ventes, Chrysler crée la sportive TI, équipée d’un 1600 100ch.

Talbot_sunbeam_lotus_2.jpg C’est là qu’intervient Colin Chapman, prêt à tout pour de l’argent, y compris à caser le 2,2l 150ch de l’Esprit sous le capot d’une Sunbeam. Ca donne la Talbot-Sunbeam-Lotus. Car en 1980, PSA a racheté Chrysler UK et Simca, rebaptisés Talbot.

Talbot_sunbeam_lotus_rally.jpg En parallèle, Talbot engage des Sunbeam en rallye. Avec la Lotus, Talbot tient une gagnante. Henri Toivonen s’impose au RAC 1980. En 1981, face à des Audi un peu jeunes, Talbot est titré et Guy Fréquelin manque de peu la couronne pilote. C’est le champ du cygne de la Sunbeam. Peugeot a sacrifié ce boulet au profit de la Talbot Samba.

Chrysler_sunbeam_ti.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Sunbeam Imp
Brève rencontre: Talbot Samba
Adieu Simca…

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Brève rencontre: Talbot Sunbeam"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
frederic.E
Invité
Une auto oubliée ,qui pourrait etre un collector…. Rien que d’y penser ,j’en ai la chair de poule ,non pas pour son look « irrésistible »,mais pour le bruit de son 2.2l 16 soupapes de 155 chevaux alimenté par par 2 carburateurs double corps D’ell Orto de 45 mm et on finissait par se croire au Monté Carl’ dans l’étape de Burzet si elle était équipée d’un échappement DEVIL .Cette Talbot Sunbeam reconnaissable par sa livrée noire avec une belle bande gris acier sur le coté ( et le petit logo Lotus!) ,ses jantes alu de 13″ équipées d’énormes 185/70 HR 13… Lire la suite >>
Pat
Invité

Je ne pense pas que le terme boulet convienne à cette bombe, encore que….

doubleD
Invité
pour avoir conduit une Sunbeam Lotus,cette voiture ma laissé un tres bon souvenir,c’est vrai que la tenue de route ete « sur mauvais revetement » hasardeuse,mais quelle bruit fantastique,des impressions a vous couper le souffle,en deuxieme cela patinee encore,les freins ete presque inexsistent,mais de la sensation a revendre,a l’epoque je travaillais chez un concessionnaire « Peugeot Talbot »je peux vous dire que cette « Simca,Talbot Sunbeam,Lotus »ete tres solide mecaniquement,mais c’est tout ce qui ete accessoires qui cassés,frein arriere qui s’usés prematurement ou support moteur,silents-bloc,qui cassés.Aujourd’hui pour retrouver une voiture qui ma laissé les memes impressions,je ne vois que la nouvelle Ford Mustang,sans etre « matcho » des… Lire la suite >>
r.burns
Invité

Prends une Mini Cooper S Works 210ch de 2006, tu verras si c’est pas viril…

doubleD
Invité

on ne peu pas citer toutes le voitures virile,et je n’ai pas encore conduit cette Mini-Cooper S WORKS de 210 ch,mais cela ne fait pas de doute ,que cela doit bien « decoller »,ce que je voulais dire ,j’ai ressentie ,un peu les memes sensation.

wpDiscuz