Accueil Ecologie Renault-Nissan, concession exclusive pour les électriques en Israël ?

Renault-Nissan, concession exclusive pour les électriques en Israël ?

61
2
PARTAGER

Megane_Globe.jpg
Il y a 4 mois les médias et lopinion publique ont salué la capacité dinnovation du groupe Renault-Nissan qui sengageait dans le projet Better Place en Israël, à vendre 10 000 voitures électriques par an à partir de 2010. Aujourdhui ce sont les économistes qui commencent de saluer la vision de Carlos Ghosn qui aurait négocié selon les rumeurs une concession exclusive avec lEtat dIsraël pour la vente des véhicules électriques via ce projet, et ce pendant 10 ans !

Même si ce ne sont que des rumeurs à aujourdhui, relayées par les médias anglais, américains et israéliens principalement, elles méritent que lon sattarde dessus quelque peu.

Celles-ci voudraient donc quà loccasion des négociations engagées durant le dernier trimestre 2007 entre Shai Agassi, lEtat dIsraël et Carlos Ghosn pour le groupe Renault-Nissan, celui-ci ait conclu une forme de concession exclusive à la vente de véhicules électriques dans le cadre de Better Place en Israël.

Cela resterait malgré tout étonnant quand on sait que dautres véhicules électriques commencent dêtre vendus en Israël, et les velléités de Better Place de développer loffre de véhicules électriques pour son dispositif qui sera implanté aux quatre coins de la planète, mais ce n’est pourtant pas impossible que Renault-Nissan ayant été le premier à « soutenir » le projet, ce genre de contrat ait pu lui être concédé.
Megane b place 2megane b plac 3megane b place 4megane better place 1
Ce qui reste remarquable, et sans aucune prise de position politique de notre part, cest linvestissement dIsraël dans les véhicules électriques. En terme dactions cela cest traduit par laccueil du projet sur son territoire, la détaxation partielle de lachat des voitures électriques (Tva réduite) et laccompagnement au développement des infrastructures nécessaires au projet. Mais encore plus impressionnant, cest la façon dont ses dirigeants ce sont emparés du sujet.

Ainsi Shimon Peres, son Président, a-t-il encore déclaré lundi dernier que le développement des véhicules électriques allait devenir la première façon pour Israël de lutter contre le terrorisme, estimant que lachat du pétrole par son Etat à certains pays du Moyen Orient (et plus particulièrement lIran) revenait pour partie à financer des groupes extrémistes : « Nous nallons pas combattre les producteurs de pétrole () Mais nous allons travailler à ses alternatives ».

Les deux principales alternatives citées par le Président étant la production délectricité photovoltaïque et les voitures électriques.

Pour des raisons très diverses et une concordance dintérêts, il se pourrait bien quIsraël, associé à Better Place et Renault-Nissan, devienne donc un fantastique laboratoire pour les voitures électriques de demain

Sources : EV World, Reuters, Globes, What Car

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Renault-Nissan, concession exclusive pour les électriques en Israël ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Smotri
Invité

Israël achèterait son pétrole à l’Iran ? C’est ça ? Détail assez curieux, je trouve.

Pat
Invité

« ..des véhicules électriques allait devenir la première façon pour Israël de lutter contre le terrorisme ».

S’ils ont eus le nez creux pour les voitures electriques, pour le reste, y-a pas à dire, ils sont toujours aussi cons…
🙁

wpDiscuz