Accueil Actualités Entreprise Renault épinglé pour discrimination raciale

Renault épinglé pour discrimination raciale

51
9
PARTAGER

ElisevraievieRenault aurait-il embauché Condoleezza Rice ou Barack Obama si ces derniers avaient fait acte de candidature chez le constructeur français ? That’s the question.

Car le groupe dirigé par Carlos Ghosn vient d’être reconnu mercredi par la cour d’appel de Versailles coupable de discrimination raciale à l’encontre de deux ex-salariés. Ces derniers estimaient avoir été freiné dans leur carrière à cause de leur origine.

En tout état de cause, si l’actualité se focalise une nouvelle fois sur Renault, après la vague de suicides qui a endeuillé le Technocentre de Guyancourt, la firme au losange semble être loin d’être la seule à observer de telles « pratiques » au sein de ses établissements.

 

Renault a été condamné à verser à Lucien B., employé comme électricien automobile de 1971 à 2003, 80.000 euros de dommages et intérêts et 8.000 euros au titre du préjudice moral, en réparation du blocage de carrière et du maintien de sa rémunération à un niveau inférieur à ce qu’il aurait dû être.

Le constructeur a également été condamné à verser à Daniel K., ouvrier spécialisé puis agent administratif de 1983 à 2004, 60.000 euros de dommages et intérêts et 8.000 euros au titre du préjudice moral.

La Cour a en revanche débouté trois autres salariés de leurs demandes de réparation au titre de la discrimination raciale.

En décembre 2005, le conseil des prud’hommes de Boulogne-Billancourt  avait débouté l’ensemble de ces salariés, estimant alors ne pas avoir constaté de fait relatif à une discrimination raciale dans la gestion du personnel chez Renault.

Les prud’hommes précisaient alors qu' »avant de venir devant le conseil », les plaignants avaient tenté en vain « d’obtenir une remise à niveau salarial et un rattrapage de l’antériorité des préjudices par le biais d’une prétendue discrimination syndicale. Ces actions semblent démontrer la volonté des demandeurs d’obtenir la réparation d’un prétendu préjudice par le biais d’une discrimination, quelle qu’elle soit ».

Le Bureau international du travail (BIT) note quant à lui que près de quatre fois sur cinq, un employeur français préfère embaucher un candidat « d’origine hexagonale ancienne » plutôt que son collègue d’origine maghrébine ou noire africaine.

Hasard de calendrier ?

Afin de « mesurer l’équité à l’égard des origines », et au vu de l’étude conduite par l’Institut national des études démographiques (Ined) dans plusieurs administrations et entreprises, l’association nationale des directeurs de ressources humaines (l’ANDRH) vient de proposer « d’élaborer un outil de mesure de la diversité » et sa « mise en place progressive », selon les propositions que l’association présentera jeudi à ses membres et à la presse.


La proposition de l’ANDRH intervient alors que le Conseil constitutionnel a invalidé en novembre un article de la nouvelle loi Hortefeux sur l’immigration autorisant des statistiques ethniques, notamment dans les entreprises.


Alors que de nombreux salariés sont encore discriminés pour leur origine, notamment sur la base de leur couleur de peau, ou de la consonance de leur nom, l’ANDRH soutient qu’on ne peut pas demander aux entreprises de progresser si celles-ci n’ont pas d’outil pour mesurer leur politique d’embauche ou de déroulement de carrières, selon Catherine Tripon, déléguée générale adjointe de l’association.


Source : AFP




Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Renault épinglé pour discrimination raciale"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Charles "Light is Right"
Invité

8000? c’est quand même peu !
à peine de quoi ce payer une Logan => la loose
le gros de la somme reviens à rembourser les frais d’avocats.
c’est juste pour faire bonne figure auprès des medias et des employés.
Force est de reconnaitre que Renault ont de très bons avocats (qui coûtes une fortune) pour débourser le moins possible.
c’est comme ça que ça marche… Bienvenu dans un monde où parfois c’est dure pour certain, à nous de jouer des coudes pour nous en sortir le mieux possible.

Christophe Schwartz
Membre

ça m’étonne tout ça. Ayant souvent travaillé au Technocentre, je peux vous dire que la population y est de toutes les couleurs et ce dans toutes les strates hiérarchiques de l’ancienne RNUR, qui cultive toujours son état d’esprit socialisant.

Hallo
Invité
Exact Christophe, et ce n’est d’ailleurs certainement pas un hasard si Louis Schweitzer, qui est toujours president du conseil d’administration de Renault, a ete nomine president de la HALDE (Haute autorite de lutte contre les discriminations et pour l’égalite). Je crois d’ailleurs savoir qu’il est tres bon a ce poste et, meme si ce n’est pas vraiment le role de la HALDE, il avait notamment ete tres critique au moment des discussions sur les tests ADN precedant un regroupement familial. Mais bon on parle ici de DEUX employes, et meme s’il serait naif d’imaginer que la discrimination chez Renault n’a… Lire la suite >>
Lux
Invité

« Pas faux (cest meme un lieu commun) mais on nest pas oblige de faire comme les anglo-saxons, cest a dire en faire un slogan pour justifier et institutionnaliser le principe de la loi du plus fort »
Ici en Grande-Bretagne, le phenomene de discrimination raciale dans le milieu professionnel est BEAUCOUP moins important qu’en France. Arretez les cliches.

CDA
Invité

Ce n’est pas des cas simples et difficile de juger.
En tout cas, ce n’est certainement la faute de Renault.
Peut-être qu’il y a eu discrimination mais le responsable n’est que la ou les quelques personnes en cause, pas tout le groupe ^^

wpDiscuz