Accueil Essais Essai croisé : Mitsubishi Lancer Evolution X GSR et Subaru Impreza WRX...

Essai croisé : Mitsubishi Lancer Evolution X GSR et Subaru Impreza WRX STi (1)

184
9
PARTAGER

Lancer_Evo_Impreza_STi.jpg

Evo, WRX STi. Deux fausses jumelles, éternellement engagées dans un combat aux poings et aux points qui ne compte plus les rounds et qui fait depuis longtemps des dégâts collatéraux parmi les sportives respectables. Celles-ci se pincent le nez devant ces rustres berlines dont les pectoraux saillant sans discrétion sous le survêt criard trahissent l’origine plébéienne mais n’ont pas intérêt à trop chercher de noises à nos deux terreurs. C’est que les années à limer tous les terrains du championnat du monde des rallyes leur ont donné de l’allonge.

Mais voilà que Subaru comme Mitsubishi, les géniteurs, ont décidé qu’il était temps de procurer un peu d’éducation à leurs teignes, leur ravaler la façade pour tenter de séduire la clientèle au-delà des amateurs de hardcore qui ne se formalisent pas des tronches de boxeur tant qu’il y a du punch à la clé. Est-ce que les nouvelles versions arrivées quasiment simultanément sur le marché en fin d’année dernière au Japon ont atteint l’objectif ? Le blog auto a eu l’opportunité d’aller y voir de plus près, qui plus est dans le milieu de prédilection de ces deux voitures, la montagne japonaise.

Lancer_Evo_Lancer_Evo.jpg

Avant de lever le camp, faisons le tour du propriétaire (très temporairement, malheureusement). Les deux constructeurs ont abordé la question de deux façons différentes: la Mitsu est directement issue du concept X qui a constitué le design de référence de la nouvelle Lancer, vu pour la première fois en 2005 via les concept cars présentés à Francfort puis Tokyo. Le style s’en trouve très homogène, intégré, et ne donne pas du tout l’impression de pièces rapportées sur une carrosserie de base, à part l’énorme aileron qui fait partie du folklore. La calandre noire mate qui dévore le visage de la Lancer est très tendance comme les roues BBS de 18 pouces qui laissent entrevoir de grands disques de freins aux étriers rouge Brembo, 351mm et 4 pistons à l’avant et 330 mm et 2 pistons à l’arrière. La voiture est relativement imposante du fait d’une ceinture de caisse haute et avec 4m49 légèrement plus grande que l’Impreza et ses 4m41, est carrément plus massive que la toute première Lancer Evolution de 1992 dont un exemplaire était présent lors de notre séance photo pour se prêter à une intéressante évocation Avant-Après. Impressionnant, non ?

Impreza.jpgLa démarche de Subaru est toute différente. La marque a tout d’abord dévoilé la version standard de la nouvelle Impreza, première Sub’ de l’ère Toyota. Nous avons largement chroniqué le lancement et les réactions pour le moins mitigées, et dans ce contexte la WRX STi, vue pour la première fois au Tokyo Motor Show limite largement les dégats. Là où l’Impreza joue la discrétion extrême, la WRX STi utilise les bonnes vieilles recettes pour épicer le plat: ailes renflées, bouclier avant massif et becquet façon visière de casquette portée à l’envers, sans oublier bien entendu la signature de la WRX STi, l’énorme écope sur le le capot avant pour gaver d’air frais le radiateur qui se trouve posé sur le 4 cylindres boxer. Détail surjoué, les quatre sorties d’échappement sont à la limite du second degré. Le tout est loin d’être déplaisant, surtout dans le noir de notre exemplaire d’essai qui se marie très bien avec le gris des jantes BBS en option, là aussi de 18 pouces sur des freins siglés STi, de 330mm et 4 pistons à l’avant et 320mm/2 pistons à l’arrière. La même en bleu WRC avec jantes dorées aura moins de chance de rentrer dans une soirée tenue correcte exigée.

Sans renoncer à un style très sportif, la Lancer comme l’Impreza donnent une impression d’achevé sans commune mesure avec leur prédécesseurs. Si l’Impreza surprend agréablement, c’est la Lancer, au design très maîtrisé, qui gagne le concours de beauté. Mais le match n’est pas fini, et la prochaine manche se joue à l’intérieur.

Lire également :
Essai croisé : Mitsubishi Lancer Evolution X GSR et Subaru Impreza WRX STi (2)
Essai croisé : Mitsubishi Lancer Evolution X GSR et Subaru Imprez WRX STi (3)

Subaru Impreza WRX STiSubaru Impreza WRX STiSubaru Impreza WRX STiSubaru Impreza WRX STiSubaru Impreza WRX STi

Mitsubishi Lancer Evolution X - Mitsubishi Lancer EvolutionMitsubishi Lancer Evolution X - Mitsubishi Lancer EvolutionMitsubishi Lancer Evolution X - Subaru Impreza WRX STiSubaru Impreza WRX STiMitsubishi Lancer Evolution X - Subaru Impreza WRX STiMitsubishi Lancer Evolution X - Subaru Impreza WRX STiSubaru Impreza WRX STiSubaru Impreza WRX STiSubaru Impreza WRX STiMitsubishi Lancer Evolution X - Subaru Impreza WRX STiMitsubishi Lancer Evolution X - Subaru Impreza WRX STiMitsubishi Lancer Evolution X - Subaru Impreza WRX STiMitsubishi Lancer Evolution X - Subaru Impreza WRX STiMitsubishi Lancer Evolution X - Subaru Impreza WRX STiMitsubishi Lancer Evolution XMitsubishi Lancer Evolution X

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Essai croisé : Mitsubishi Lancer Evolution X GSR et Subaru Impreza WRX STi (1)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Cedric Pinatel
Membre

Ah enfin! Bien d’accord concernant le style… Ceci dit, vendredi dernier j’ai croisé une Sub’ STI en bleu, et je trouve que ça passe beaucoup mieux en vrai qu’en photo…

Simon Rochefort
Membre

Plus fort que Top Gear, Pierre Laurent à lui tout seul essaye deux monstres sacrés sur leur terre, au Japon ! Chapeau bas l’artiste ! Vivement le deuxième round.

gwada
Invité

Au niveau look je préfère la mitsu contrairement aux versions précédentes

Cedric Pinatel
Membre

Moi pareil…J’étais plutôt Sub’ avant l’arrivée des Evo et Sti dernière générations…

wiseman
Invité

Au niveau design, c’est clair, la Mitsu est BEAUCOUP plus belle…

wpDiscuz