Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Toyota Supra

Brève rencontre: Toyota Supra

179
9
PARTAGER

Supra_2.jpg

En 1993, Toyota, sans complexe, décide de s’attaquer aux GT avec la quatrième génération de Supra. Le look est agressif et les performances sont là. Mais l’absence d’image sportive de Toyota et une ligne malgré tout banale ruineront sa carrière. Au point qu’elle n’eut pas de descendante (pour l’instant?)

Supra_1.jpg

La première Supra est apparue en 1979. A l’époque, elle était vendue sous le nom de « Celica Supra » et pour cause: c’est une version améliorée de la Celica, dont elle reprend l’essentiel des pièces. Toyota l’a créée pour contrer les Datsun 240/260/280 ZX. Elle débuta avec un 2l 110ch. Que de chemin parcouru…

supra_ttop.jpgLa quatrième Supra sort fin 1993. Elle est disponible en version 6 cylindres 3,0l atmo 220ch (non importée), bi-turbo 276ch (uniquement au Japon) et bi-turbo 320ch (la seule disponible en France.) Le tout avec une boite 6 vitesses (ce qui était encore rare en 1993.)

Supra_back.jpgL’équipement est royal: clim, jantes 17 pouces, volant régla- ble, etc. avec la fameuse fiabilité Toyota. Prix: 420 000frs, soit 15 000frs de moins qu’une A610 (250ch) et 100 000frs de moins qu’une 911 (272ch.) Mais qui mettrait autant dans une Toyota?

Supra_int.jpgTrop lourde (1,6t) pour être une GT, la Supra ne séduit pas en Europe et dés 1996, elle quitte le catalogue. Aux Etats-Unis, son marché de prédilection, on se plaint du petit coffre et de l’habitacle étriqué. Donc, ce n’est pas un coupé de luxe. Surtout qu’en la matière, Toyota a déjà la Lexus SC300/400.

99_jgtc_fuji.jpgEn 2000, elle quitte la scène sans héritière. Vera-t-on une nouvelle Supra un jour? Elle eu une belle carrière en GT au Japon avec les titres 2001, 2002 et 2005. Mention spéciale pour la déco « un tigre dans le moteur » de celle du team LeMans partagée par l’ex-pilote de F1 Hideki Noda et le motard Wayne Gardner en 1999.
Supra_FF.jpgLa Supra est désormais une reine du tuning (ici, dans Fast & Furious.) Si la cote est basse, la Supra nécessite un entretien rigoureux (donc couteux.) Attention aussi aux voitures vendues avec turbo hors d’usage.

Supra_auriol.jpg

A lire également:
Salon de Detroit: Lexus LF-A Roadster
Supra V12 Top Secret: objectif 400km/h à Nardo
Brève rencontre: Toyota GT-One

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Brève rencontre: Toyota Supra"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
x
Invité

C’est un 6 en ligne, pas un V6.

Vince
Invité

Et pour une cote en baisse … mon oeil ! Il faut compter 20.000 euro pour une voiture d’origine européenne ( avec 150.000 Km même si la fiabilité Toyota est là )
Finalement, elle a su trouver un bon public aupres des jeunes mais n’a jamais pu faire carrière lorsqu’elle était vendue neuve.
Si Toyota/Lexus produit une descendante, le même phénomène va se produire ( les gens avec des moyens préfereront une voiture avec une immage )Esperons quand même qu’elle entre en production pour esperer une affaire en occasion grace à la décote de ce genre de modele « exotique »

jules
Invité

J’en ai une MKII c’est vraiment une super voiture
je ne pourrais pas m’en séparer 😀

AmV10
Invité

J’adore avec un bon 6 en ligne comme béhème 🙂
Manque plus qu’un nouveau modèle pour concurrencer la M3 !!!

Anthony
Invité

si elle n’a pas connu le succès moi je l’aimait bien cette Supra 🙂 tout comme la Mitsubishi 3000 GT et les autres (souvenirs avec Gran Turismo…)

wpDiscuz