Accueil Aston Martin Test Days Le Mans Series au Paul Ricard : Laprès midi

Test Days Le Mans Series au Paul Ricard : Laprès midi

34
3
PARTAGER

Aston_1.jpg
Les rares privilégiés venus assister aux Test Days Le Mans Series ont décidément beaucoup de chance puisquen plus du soleil au beau fixe, les dieux les ont aussi préservé du Mistral. Après la petite mise en jambe de la matinée où lon avait le plaisir de découvrir de nombreuses nouvelles voitures, celles-ci commençaient à faire parler le chronomètre dans laprès-midi. Surprises, bonnes nouvelles et déceptions, petit passage en revue avant de retourner au Paul Ricard très tôt demain matin pour la seconde et dernière journée de ces Test Days.

LMP1 :

Déjà très rapides le matin, les deux Audi R10 se sont mises à affoler le chronomètre juste après la pause déjeuner. Lannée dernière, la plus rapide – une Peugeot 908 – tournait en 1.43 et des poussières. Espérons que les lionnes ont progressé car les flèches dargents allemandes viennent de mystifier ce chrono de référence en roulant plus de trois secondes en dessous! Les R10 étaient tellement à laise quelles se mettaient carrément à slalomer entre les protos plus lents, tous littéralement déposés par ces missiles silencieux. Tous? Certains résistaient du mieux quils pouvaient, parfois avec une certaine réussite.
Pour preuve, cette Oreca-Courage qui revenait doutre tombe après un long calvaire matinal pour décocher le troisième meilleur temps au général grâce à un Olivier Panis des grands jours tel quon la connu au meilleur de sa forme : Le pieds droit bloqué à fond.

Venue aussi de nulle part, La nouvelle Creation-AIM qui échoue au pieds du podium chronométrique au terme dune session où la Blue Rocket aura été aussi rapide que régulière. Son nouveau partenaire motoriste japonais semble propulser la Blue Rocket vers des horizons très prometteurs.

Quant à la reine des vocalises grâce à son V12 de DBR9, la Lola-Aston Martin du Charouz Racing System couvée ( presque ) directement par lusine de Newport-Pagnell, elle roulait elle aussi plus vite que le chrono de référence 2007 établi par la Peugeot 908.

De quoi rendre plus discrète la prestation des Pescarolo qui après avoir été maintes fois titillées par une concurrence toujours plus développée en 2007, devraient avoir fort à faire cette année.

Première sortie écourtée pour la fascinante Epsilon-Euskaldi qui sera stoppée net à son premier tour à cause dun blocage de freins. Espérons que la belle ibérique sera plus à laise demain.

P1070326P1070294P1070364P1070327

LMP2 :

Le virus des petites LMP2 parasites des LMP1 a finalement traversé latlantique, inoculé en Europe par toujours le même agent pathogène : La virulente Porsche RS-Spyder.

Pourtant alourdie et castrée par lACO qui ne veut plus la voir humilier les Audi sur des circuits sinueux, les RS-Spyder devraient pouvoir malgré tout rester collées aux basques des P1 : Sur le circuit ultra-rapide quest le Paul Ricard, les deux RS-Spyder étaient aussi rapides que les Pescarolo aux mains déquipes même pas encore habituées à leur nouvelle voiture! On ose alors imaginer ce que peut donner une RS-Spyder sur un circuit beaucoup plus lent, où son châssis léger devrait faire merveille.

La concurrence tente de résister du mieux quelle peut, mais la première Lola est à plus dune seconde pleine de la meilleure RS-Spyder.

P1070156P1070385P1070337P1070226

LMGT1 :

Après deux ans passés sous la bannière Aston Martin avec plus ou moins de succès, Larbre Competition sest rappelé au bon souvenir de tous avec une nouvelle Saleen et un Chistophe Bouchut déchaîné. Rien ne leur a résisté, ni les deux Corvette Luc Alphand, ni lAston Martin au service de sa majesté 007. Mais lagent secret aux couleur Gulf semble en garder beaucoup sous le pieds

LMGT2 :
Surprise dans la « petite » catégorie où à lhabituel méli-mélo Porsche / Ferrari est venu sajouter la nouvelle Aston Martin V8 Vantage GT2 confiée aux mains expertes de Tomas Enge. La belle anglaise termine juste derrière le trio de tête alors quelle est toujours dans une phase de développement.

Allez, avant de me coucher pour repartir demain matin, quelques nouvelles photos de ces Test Days. Pas sûr que jarrive à dormir avec le son du V12 de la Lamborghini GT1 dans la tête

P1070352P1070348P1070342P1070344
P1070295P1070293P1070304P1070375

Merci à Nicolas Marcon pour son aide.

A lire également : Test Days Le Mans Series : La matinée

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Test Days Le Mans Series au Paul Ricard : Laprès midi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe Schwartz
Membre

Génial ce reportage!

Je soupçonne que les Porsche RS Spyder vont très bien se comporter à Barfcelone et au Nürburgring.

jr
Invité

et y a pas de chronos?

4aplat
Invité

jr, va voir sur endurance info, tu aura tous les chronos …

wpDiscuz