Accueil Eco techno Mexico City : les taxis font leur révolution

Mexico City : les taxis font leur révolution

32
5
PARTAGER

electroTAXI_evs23profile.jpg

Mexico, située dans une cuvette naturelle, est une des villes les plus polluée au monde. Marcelo Ebrard son maire a ainsi décidé que sa cité, la deuxième plus grande du globe, devait faire sa révolution et celle-ci démarre par les taxis locaux.


Le parc de taxis, essentiellement constitué danciennes Coccinelles, est vétuste. En vue de le revoir de fond en comble la municipalité a donc pris un arrêté statuant que les taxis évoluant dans Mexico ne pouvaient pas avoir plus de 10 ans.
2008 va donc être une année fatidique pour toutes ces vieilles guimbardes (ô combien séduisantes on vous laccorde) et 30 000 dentre elles vont être remplacées.

La municipalité accompagne ces remplacements, et prévoit en contrepartie que 10% dentre eux doivent être effectués par des véhicules hybrides, 10 % par des véhicules fonctionnant au gaz naturel et 10% par des véhicules électriques !
electroTAXI_AZD.jpg
Mais les véhicules hybrides sont peu disponibles et trop onéreux au Mexique (seule la Civic IMA est vendue là bas). Concernant les véhicules électriques, cest clairement la technologie la plus encouragée par la ville, qui a suivi de près le développement dun modèle spécifique, des Nissan Sentra transformées en tout électrique.

Le projet semble réaliste car le trajet moyen dun taxi à Mexico city est de 200 km par jour, autonomie aujourdhui réaliste pour un véhicule électrique.

Les Nissan Sentra étant réalisées au Mexique pour leur transformation, les coûts semblent de plus avoir été maitrisés. Ces « eLectroTaxis » embarquent donc dorénavant un pack de batteries Lithium polymères qui leur donne environ 210 km dautonomie, et se rechargent en 1 heure sur chargeur spécifique.

500 taxis électriques ont dors et déjà été commandés par des chauffeurs et si ils font leur preuve rapidement lobjectif 2008 sera atteint.

A signaler que le maire Ebrard a également en projet de remplacer une large partie des 1 000 véhicules municipaux par des voitures électriques, il semble néanmoins rencontrer quelques oppositions dans ses rangs concernant ce point.
Dans cet autre projet ce sont également des Nissan transformées à lélectricité qui sont entrevues (Tsurus).

Mais quand on voit les marchés que cela représente, on se demande si un grand constructeur ne pourrait pas suivre, comme pour Better Place en Israël (et pourquoi pas des Méganes électriques comme taxis mexicains) ?

On se permettra également de regretter quune ville comme Paris qui était en avance en la matière, avec un parc convenable à renouveler de véhicules électriques, sest vue les sacrifier en grande partie, certains défendant que lélectricité provenant du nucléaire, ce choix nétait pas le bon.

Nous espérons ainsi que ce choix sera revu dans le prochain mandat, quelque soit le maire élu, notamment du fait quaujourdhui les véhicules électriques ou semi-électriques sont clairement la moins mauvaise des solutions et méritent dêtre développés pour lever leurs défauts (tout comme les sources de production électrique).

Source : EV World

Pour dautres projets public/privé concernant le développement du véhicule électrique :

Cite Vu l’Autolib’ d’Antibes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Mexico City : les taxis font leur révolution"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fastbear
Invité
Je me suis posé la même question pour Paris (et autres villes). Pourquoi ne pas faire en sorte que les Taxis et autres transports de l’administration soient électrique (ou autres) ? Il faut bien commencer par quelques chose et ça fera exemple pour le peuple. . Pourquoi si la production d’électricité est polluante ne pas mettre des génératrices qui utiliserait le courant de la Seine pour produire de l’électricité pour recharger les véhicules ? Le genre de truc dont on entend parler depuis des décennies, que l’on montre en exemple dans les médias quand cela se passe ailleurs et ici… Lire la suite >>
Spider-Man
Invité

Trés bonne initiative, c’est vrai que l’on pourrait faire la même chose pour les grandes villes françaises.

Bien vu pour la seine.

Firecracker
Invité

210km, rechargée pendant la pause déjeuner, 420km la journée, c’est top. Quel lobby peut empêcher ça??

wizz
Invité
Energie électrique nécéssaire pour parcourir 1km aux allures normales: 125Wh environ (d’après les données de Tesla). . Donc pour parcourir 200km, il faudra: 25kWh Si la recharge se fait en 1 heure, il faudra alors que le chargeur fournisse une puissance de 25kW. Si en 1/2 heure, ce sera 50kW (et un courant de 250A !!!) 50kW à multiplier par autant de taxis en pause repas au même instant. Voilà ce qu’il faudrait comme puissance électrique à fournir (et à réguler dans les 2 sens). . Les chiffres ci-dessus sont à titre d’indication, avec un rendement parfait. Donc à majorer… Lire la suite >>
DJdri
Invité

C’est vrai que 210 km d’autonomie rechargés en 1 heure ça me parait étrange. Ca revient a une explosion des performances des batteries actuelles qui mettent plusieures heures pour moins d’autonomie. Si les progrès sont si importants, on peut déjà enterrer le pétrole et commencer à traquer l’uranium !

wpDiscuz