Accueil Ecologie L’image et l’avenir du diesel

L’image et l’avenir du diesel [2 de 2]

53
3
PARTAGER

bluetec_logo.jpgComme toute technologie, le diesel nest pas parfait et il reste plusieurs questions en suspend Pour Jim Hall, directeur général de 2953 Analytics, une société de conseil en automobile, « les Allemands continuent à dire les moteurs diesel sont moins chers que les hybrides. Mais, si l’on compare le coût réel des moteurs à essence des moteurs diesel, ces derniers peuvent être jusqu’à 30 pour cent plus cher parce qu’elles nécessitent une structure plus forte pour résister à la pression plus élevée des composantes internes. » Puis, ajoute-t-il, pour se conformer à la réglementation fédérale, les constructeurs ont dû investir plusieurs millions.

Ajoutez à cela la complexité des nouveaux systèmes de contrôle des émissions qui exigent un réservoir d’urée à être rechargés (l’urée est ajoutée au flux d’échappement pour neutraliser les effets toxiques de loxyde d’azote). De plus, le carburant diesel peut être plus abondant que l’éthanol ou l’hydrogène, mais est seulement offert dans environ la moitié de toutes les stations-service américaines.

Enfin, il ya la volatilité du prix du diesel. À travers les États-Unis, on remarque une fluctuation des prix plus importante que celle de lessence.

Finalement, les motorisations diesel continuent à émettre plus de particules polluantes dans latmosphère, dont la plupart sont cancérigènes en plus dêtre dommageables pour lenvironnement.

Néanmoins, au Salon de Détroit, Land Rover, BMW, Audi, Mercedes et Volkswagen (jen oublie peut-être) ont présenté en grande pompe des nouveaux modèles à motorisation diesel, en plus de Kia et Subaru qui ont confirmé des moteurs diesel sur leur nouveau SUV.

Pour plusieurs, les diesels et les hybrides sont considérés comme un pont vers des véhicules qui nutiliseront plus les carburants fossiles. Alors, quelle est la solution ? Le diesel-hybride ?

Eh bien, deux nouveaux véhicules concept ont récemment été présentés au Salon de Détroit : le Land Rover LRX et le Saturn Flextreme sont à la fois des diesel-hybride, capables de fonctionner uniquement sur leurs moteurs turbo diesel, uniquement sur l’électricité, ou sur une combinaison des deux. Le Flextreme est même plug-in.

Mais encore là, au rythme où se développent de nouvelles technologies, comme les véhicules tout électriques munis de petites génératrices, comme la Chevrolet Volt et la Fisker Karma, le diesel-hybride risque de passer rapidement aux oubliettes.

Lire aussi:
Détroit 2008: BMW ou le diesel contre attaque
Le prix de lessence bouleverse les Etats-Unis

Diesel ou hybride : lequel choisir ?
Le diesel en bout de course ?

Source: ForbesAutos

Powered by ScribeFire.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "L’image et l’avenir du diesel [2 de 2]"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
joff
Invité

Au lieu de développer le diesel, on ferait mieux de développer des moyens de s’en passer.

Bikinours
Invité

+1

Et puis pour les diesels-hybrides, il n’y a pas que le LRX et le Flextreme, la 307 et la C4 avaient déjà proposées ce concept..
(même si je ne suis pas pour..)

wpDiscuz