Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Ceirano

Brève rencontre: Ceirano

148
2
PARTAGER

Ceirano.jpgDrôle d’histoire que celle de Giovanni Batista Ceirano (photo) et de ses 3 fils. Ils fondèrent quelques-unes des plus prestigieuses marques (Ceirano, Itala, SCAT, SPA…) des débuts de l’automobile transalpine. Leurs voitures ont remporté de nombreuses courses. Mais, à chaque fois, les ventes ne décollaient pas. Le plus surprenant est que ces marques finirent toutes par se faire racheter par Fiat.

1899_Fiat_Type_1.JPG

Acte 1. Giovanni Batista Ceirano, fabricant de vélos, veut passer à l’auto. En 1898, il lance Ceirano. Mais les ventes sont minables. Dés 1899, il part pour fonder avec Giovanni Agnelli la « Fabbrica Italiana Automobili Torino ». FIAT produira la Ceirano sous licence et la copie se vendra mieux que l’originale! En 1903, Ceirano disparait.

itala_home.jpgActe 2. En 1903, Matteo Cerano (fils de Giovanni Batista) fonde Itala. Grâce à des succès sportifs (Targa Florio, Pékin-Paris…), Itala est prospère. Pendant la guerre, elle fabriqua des avions. La reprise fut difficile, malgré une victoire de classe au Mans en 1928. Les camions ne la sauvèrent pas et Fiat rachètera ses ruines en 1935.

spa23sport.jpgActe 3. En 1906, Matteo Ceirano abandonne Itala pour créer avec Michele Ansaldi la « Societa Piemontese di Automobili ». En 1908, elle est absorbée par la « Fabrica Ligure Automobile Genova ». Mais SPA ne fut jamais florissante. En 1924, FIAT la rachète et la marque produira des camions (et quelques voitures) jusqu’en 1947.
SCAT.jpgActe 4. En 1905, Giovanni Batista Ceirano quitte FIAT et fonde la « Societa Ceirano Automobili Torino ». En gagnant les Targa Florio 1911 et 1912, SCAT se fait un nom. Pendant la guerre, SCAT se reconvertie dans les munitions.

CEIRANO_SCAT.jpg

En 1917, Giovanni Ceirano et son frère Erano (qui ont succedé à leur père Giovanni Batista) sont virés. La marque produit des moteurs d’avions Hispano-Suiza sous licence. En 1919, G. et E. Ceirano fondent une nouvelle marque, baptisée Ceirano. En 1924, elle rachète SCAT. Puis, en 1931, après une nouvelle faillite, Ceirano est rachetée par SPA.

Ceirano_sur_Scat.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Isotta-Fraschini Tipo 8A
Brève rencontre: Lancia Bonneuil

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Brève rencontre: Ceirano"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
KTy
Invité

Merci pour ce bel article digne du blogauto !

Cédrcic
Invité

Sympa ce sujet!

wpDiscuz