Accueil Nissan Nissan vise le titre SuperGT avec la GT-R

Nissan vise le titre SuperGT avec la GT-R

37
4
PARTAGER

Nissan_Motorsports_2008.JPGNissan a officiellement présenté aujourd’hui lors d’une conférence de presse au siège de la marque à Ginza ses activités sportives pour l’année 2008. La GT-R alignée en SuperGT, déjà largement médiatisée, constitue le programme principal avec cinq voitures alignées par les mêmes quatre écuries qui faisaient courir la Fairlady Z en 2007: Nismo, Hasemi Motorsport, Team IMPUL et Kondo Racing. Nissan n’a pas caché que la GT-R ne sera pas là pour faire de la figuration pour le retour du fameux badge en compétition, et que la marque vise clairement les titres pilote et constructeur.

Pour ce faire, Nismo alignera dans sa voiture de pointe, la 23, un équipage très solide, avec Satoshi Motoyama, quadruple vainqueur de la Formula Nippon, champion SuperGT en 2004, « le » pilote maison qui a assuré le début du développement de la voiture, et Benoît Tréluyer, champion de Formula Nippon 2006 et vice-champion 2007, pilote Pescarolo au Mans, qui intègre le team officiel après cinq années passées au volant de la voiture bleue du team Calsonic Impul qu’il quitte avec émotion (il reste cependant pilote Impul en Formula Nippon).

C’est Sébastien Philippe qui prend le relais de Benoît au sein de cette écurie, où il sera associé au champion de Formula Nippon 2007 Tsugio Matsuda. L’autre équipage Nismo sera constitué par Michael Krumm et Masataka Yanagida au volant de la voiture 22. Ronnie Quintarelli et Naoki Yokomizo verront la vie en jaune, couleur du team Hasemi dans la voiture 3, et Seiji Ara sera associé à JP de Oliveira sur la 24 du Kondo Racing, la seule des cinq voitures équipée de gomme Advan Yokohama alors que le reste roulera en Bridgestone.

Les voitures viennent de tourner à Sepang lors de la première séance d’essais officielle de la saison, et les impressions des pilotes sont plutôt bonnes: la voiture est beaucoup plus stable et facile à conduire à la limite que la Fairlady Z, un atout important dans une série où les courses sont longues.

Pour dissiper tout malentendu, précisons que la voiture de SuperGT n’a que peu à voir avec la voiture de production: seule la cellule centrale est identique à la GT-R, le reste étant entièrement différent. Le moteur est le V8 4,5l atmosphérique qui équipait la Fairlady Z de GT500 en 2007, et développe un peu plus de 500 chevaux. La transmission intégrale fait place à une transmission aux roues arrières via une boîte de vitesse séquentielle à 6 rapport montée en transaxle. Le poids de l’ensemble est de 1100 kg, éventuellement alourdi de lest en fonction des résultats en cours de saison comme le veut le règlement.

La GT-R de production, justement, on ne la verra pas courir cette année (du moins via Nissan). Les diverses rumeurs concernant une voiture de superproduction ou de coupe monomarque, qui ont commencé après qu’un mulet ait été aperçu avec les équipements habituels dénotant une voiture de compétition, peuvent continuer à tourner jusqu’à la fin de l’année, lorsque la Spec-V, actuellement en développement, fera son apparition. En dehors de l’engagement des GT-R en SuperGT, Nismo continuera de supporter les Z qui courent en GT300 et en SuperTaikyu, et mettra le pied à l’étrier à quatre petits jeunes sélectionnés dans le cadre du Nissan Driver Development Program en leur finançant une saison en Formula Challenge Japan, l’équivalent local de la Campus. Le meilleur d’entre eux se verra offir la possibilité d’une saison en Formule Renault en Grande-Bretagne l’année suivante.

Sur le plan international, l’engagement de Nissan se limite au support d’une Tiida officielle en Championnat de Chine des circuits, via l’écurie chinoise Dongfeng Ghia Sports, et au support du Nissan Navara que Nissan South Africa engage dans le championnat tout-terrain d’Afrique du Sud. Hors du Japon, pas de GT-R en vue non plus pour l’instant. Les fans de la voiture auront donc les yeux tournés vers le SuperGT dont la saison 2008 s’annonce plus serrée que jamais, et dont vous ne perdrez pas une miette sur le blog auto.

Team Nismo : Satoshi Motoyama, Benoît Tréluyer, Michael Krumm, Masataka YanagidaTeam Calsonic Impul : Tsugio Matsuda, Kazuyoshi Hoshino (Manager), Sébastien PhilippeSatoshi Motoyama, Benoît TréluyerPilotes Nissan 2008 : Super GT et Nissan Driver Development ProgramNissan_Motorsports_2008_4.JPGNissan GT-R SuperGT 2008 No.23 Xanavi NismoNissan GT-R SuperGT 2008 No.23 Xanavi NismoNissan GT-R SuperGT 2008 No.23 Xanavi NismoNissan GT-R SuperGT 2008 No.23 Xanavi NismoNissan GT-R SuperGT 2008 No.23 Xanavi NismoNissan GT-R SuperGT 2008Nissan GT-R SuperGT 2008Nissan GT-R SuperGT 2008

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Nissan vise le titre SuperGT avec la GT-R"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Valde
Invité

J’espere qu’elle est dans Gran Turismo 5! 🙂

Insane-R
Invité

C’est quasi sur, elle y sera, et j’en bave déja, miam!

bakken
Invité

nissam fais des belle voitures,surtout la serie skyline,mais la on franchi un cap.
c’est la voiture japonaisela plus evoluéé stylystiquement depuis la toyota gt one de 1999
chapeau!

Ottame
Invité

Cool j’ attendais depuis longtemps le retour
de la GT R en Super GT ( à l’ époque JGTC )

Quelqu’un pourrais me dire, si Eurosport
diffusera le championnat Super GT ?

wpDiscuz