Accueil Ecologie Tindo, le bus électrico-photovoltaïque.

Tindo, le bus électrico-photovoltaïque.

126
4
PARTAGER

enviro34_lge.jpgÀ travers ce titre barbare, on le concède, on vous présente Tindo, le bus public dAdélaïde en Australie, fonctionnant uniquement à lélectricité photovoltaïque. Le principe est similaire que celui mis en place par la ville de Minneapolis, mais va plus loin, avec ce premier bus totalement électrique, rechargé grâce à la production dune centrale solaire.

Et Tindo est un vrai bus, pouvant embarquer 45 passagers dont 2 en fauteuils roulants. Il a été conçu par Designline international, concepteur néo-zélandais, ayant utilisé pour loccasion une base de la marque Man et des composants Siemens. Néanmoins nous ne disposons que de peu dinformations sur les caractéristiques techniques de lengin qui aurait une autonomie de 200 kms. Designline est aussi connu de ce coté du Globe pour ces bus hybrides.

La centrale photovoltaïque en construction est implantée sur la gare routière dAdélaïde et développée en partenariat avec BP Solar. Elle produira annuellement 70 000 kwh. Ce bus servant à des courtes connexions sera totalement gratuit pour ses passagers.

On sintéressera de toute façon de plus en plus à ces solutions de production photovoltaïque combinée au fonctionnement de véhicules électriques, a fortiori avec des panneaux solaires de plus en plus performants, au bilan écologique global satisfaisant et au coût qui ne fait que baisser.

Au fait Tindo est le mot aborigène pour désigner le soleil : bref la classe jusquau bout ces australiens !

Sources : Alternative Fuels Australia, Adelaide City Council.

Ici la vidéo dentreprise de Designline

Pour en savoir plus sur les panneaux solaires nouvelle génération, voyez ce qu’en dise aussi nos collègues de Moteur nature

Egalement le parking solaire pour le roadster Tesla

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Tindo, le bus électrico-photovoltaïque."

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
glop
Invité

A Adelaide, ils peuvent se le permettre (le soleil cogne fort là bas). Mais sous nos latitudes moins ensoleillées, on en sera réduit au nucléaire (ou au charbon) pour recharger le batteries:

steph
Invité

à marseille il fait beau 200 jours par an, mais en france on prêfère l’écopastille et la masturbation de neuronne stérile grenélienne

seth
Invité

+1 avec Steph
Ici à Nice o a préféré dépenser des milliards dans un train en plein milieu de la ville, euh..pardon un tramway, solution du début du siècle, plutôt que d’envisager le tout solaire
Ah oui un tramway est electrique alors c’est écologique sans jamais dire d’où vient cette electricité…chapeau aux australiens , la tête en bas, mais moins c… que nos politiques

steph
Invité

et c’est sans compter sur les économies réalisées sur l’infrastruture urbaine à mettre en place….il serait d’ailleurs interressant de connaitre le coût de l’achat de la flotte de bus à ADELAIDE et de la comparer au coût du tramway sur une ville équilavente, ainsi que les coûts d’exploitation estimés sur 10 ans encomptant l’amortissement des véhicules

wpDiscuz