Accueil Alternatives Que valent les voitures « vertes »?

Que valent les voitures « vertes »?

245
31
PARTAGER

polarbear_l.jpgParce que vous trouvez que l’essence est trop chère ou parce que vous souhaitez polluer moins, vous êtes de plus en plus nombreux à songer aux voitures « vertes » ou « propres ». Voitures hybrides, électriques, fonctionnant à l’éthanol (alcool), au gaz naturel ou à l’hydrogène… Ces différentes technologies sont-elles au point?

Il y a 25 ans, on se contentait d’une citadine comme la Talbot Samba LS: 1,1l, 50ch, un équipement modeste, 143km/h en pointe, mais seulement 740kg sur la balance. Mais depuis, la clientèle a exigé des équipements et de la sécurité, d’où un surpoids et pour compenser, on a mis des moteurs plus gros. Ainsi, la 207 Urban reçoit un 1,4l 75ch, atteint les 170km/h, mais pèse 1213kg! Forcément, à la pompe, ça se paye (au sens propre.) En revanche, les moteurs sont de plus en plus propre: une 207 Urban pollue 25 fois moins qu’une Samba LS ou 40 fois moins qu’une Peugeot 204!

Hybrides

BeechcraftPlainsman.jpg

Ce concept-car Beechcraft Plainsman de 1946 peut en témoigner: l’idée d’accoupler un moteur à essence avec un moteur électrique n’est pas nouvelle en soit. L’avantage est une consommation en baisse, tout en gardant les bons points du moteur thermique (autonomie, performance, etc.) En revanche, ce n’est qu’en 1997 qu’un constructeur sautera le pas: Toyota et sa Prius. Cette dernière à mis 8 ans pour atteindre le demi-million d’unités… Et 1 an et demi de plus pour dépasser le million! Forcément, cela aiguise les appétits. Chez Toyota, ce sont désormais 4 modèles (Prius, Lexus GS450h, Lexus LS600h, Lexus RX400h) qui sont disponibles en version hybrides. Même Hino, la branche utilitaire, s’y met.

Il faut distinguer les hybrides qui fonctionnent par défaut en mode électrique (comme chez Toyota), celles qui n’utilisent le moteur électrique que comme moteur d’appoint lors des accélérations (comme la Honda Civic Hybrid) et les « micro-hybrides » (comme le Stop & Start de Citroën.)

L’intérêt des hybrides, c’est qu’elles sont là, dès aujourd’hui et c’est la technologie la plus aboutie. Maintenant, vu que le moteur thermique est toujours là, ce n’est qu’une solution provisoire. Ensuite, certains SUV hybrides ne disposent que de quelques minutes d’autonomie en mode électrique. Donc parler de véhicules « écolos » est un abus. Pour gérer les moteurs, il faut une batterie de boitiers électronique, d’où des soucis de fiabilité à terme et de factures astronomiques lors des remplacements hors-garantie…

Electriques

G_Wiz.jpg

C’est le serpent de mer de l’automobile. Au début du XXe siècle, la moitié des voitures étaient des électriques et il a même existé des camions électriques. Puis le moteur à essence a pris son envol. L’électrique a refait des apparitions pendant la deuxième guerre mondiale et après la crise du pétrole.

L’intérêt de l’électrique, c’est le coût: à peine quelques cents le kWh. Les industriels butent toujours sur les mêmes soucis: les lourdes batteries coutent cher, les performances sont modestes, tout comme l’autonomie et le temps de charge se compte en heures…

L’électrique est idéal en ville. L’anglo-indienne G-Wiz est ainsi la reine de Londres. En France, on peut s’offrir un Fiorino électrique. Par contre, les projets de Bolloré et Cleanova (Dassault-Heuliez) en restent au stade de la pré-série, faute de constructeurs intéressés.
L’avenir passe par des berlines au prix et aux performances dignes de leurs rivales thermiques. Hélas, la WhiteStar de Tesla reste au conditionnel, tout comme la Miles Javlon. Reste la Byd Chinoise (qui a tout l’air d’un coup de bluff.) Quant à voir l’une des trois en France…

Ethanol

Fiat_ethanol.jpg

L’éthanol est le nom politiquement correct de l’alcool. L’idée est simple: utiliser de l’alcool pur comme carburant. L’intérêt est que l’on peut produire de l’alcool à partir de la plupart des végétaux et cela offre une alternative au pétrole. Cela fait une vingtaine d’année que le Brésil utilise cette technologie. Les « locaux » Fiat et VW sont donc les plus actifs. En 1992, Edith Cresson (alors premier ministre) recevait une VW Gol fonctionnant à l’alcool en cadeau.

Néanmoins, les inconvénients sont nombreux. Déjà un moteur à alcool émet plus de CO2 qu’un moteur thermique. Ensuite, pour pouvoir produire 1l d’éthanol, on consomme une énergie supérieure à celle fournit par le litre d’éthanol. Enfin, l’explosion de la demande s’est traduite par une flambée des cours de céréales. Au Brésil, pour profiter de cet « or vert », des agriculteurs sacrifient des hectares de forêt Amazonienne. Vous avez dit carburant écolo?

GNV

GNV.jpg

Il y a dix ans, le GPL (Gaz Propane Liquéfié) avait un certain succès. Puis il y a eu des accidents et on l’a oublié quasiment du jour au lendemain. Aujourd’hui, c’est l’heure du GNV (Gaz Naturel de Ville.) Citroën tient la corde avec sa C3 bi-carburation. Le litre de gaz est moins cher et moins polluant que le litre d’essence. Sauf que ça reste un hydrocarbure et même si les réserves en gaz sont supérieurs à celles de pétrole, on ne résout pas le problème de pénurie à long terme…

Reste aussi le problème du réseau. Que tout ceux qui ont une pompe GNV près de chez eux lèvent la main! GDF propose de vous en installer une chez vous, presque gratuitement. Mais après, comment fait-on?
Hydrogène

bmw_hydrogen_7_car.jpg

Cela fait des années que BMW, Mazda, Mercedes et Nissan travaillent sur les voitures à hydrogènes. BMW produit même au compte-goutte des séries 7 fonctionnant à l’hydrogène. Imaginez: une voiture qui ne rejetterait (presque) que de la vapeur d’eau. C’est un gaz à effet de serre, certes, mais il est nettement moins dangereux que le CO2…

Mais à l’instar de l’électrique, l’hydrogène fait face à des problèmes récurrents: la technologie est complexe, d’où un prix d’achat astronomique. De plus, l’hydrogène se stocke difficilement, d’où un problème d’autonomie. Enfin, il n’est pas présent à l’état naturel et en 2007, on le produit essentiellement à partir de pétrole.

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Que valent les voitures « vertes »?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pilote de Corsa
Invité

« En revanche, les moteurs sont de plus en plus propre: une 207 Urban émet autant de CO2 que 25 Samba LS ou 40 Peugeot 204! »

ein ?

Yop
Invité

J’ai récemment appris que la Daihatsu Cuore pesait 765kg dans sa variante 1l essence 69ch (104g de CO2 = -15% à l’achat en Belgique)

Elle a été testée par le Moniteur Automobile; resultat : 5,8l/100km pour leur moyenne sur 600km (mesures chronométrées, très energivores cela va de soi, comprises)
Et c’est pas non plus une voiture qui se traine; 12,4sec au 0-100km/h, c’est déjà pas mal et suffisant…

Pour une essence simple, c’est ridicule comme consommation!

Tomz
Invité
L’energie, ou comment mener en bateau un bon gros tas de moutons que vous etes tous ! Il est interdit de TROUVER une autre energie que le petrole . Quand vous aurez compris ca , deja , alors vous comprendrez pourquoi TOUS le monde s’en tape que de faire des bagnoles propres, pourvu qu’elles bouffent un minimum de petrole . Je suis certain qu’il est possible de faire marcher une voiture à l’urine aujourd’hui, tout comme je suis certain que les entreprises les plus riche du monde n’ont pas envie que les voitures trouvent d’autres fournisseurs d’energie. Posez-vous la question:… Lire la suite >>
mi-jour
Invité

« … En revanche, les moteurs sont de plus en plus propre: une 207 Urban émet autant de CO2 que 25 Samba LS ou 40 Peugeot 204! »
Ça ne serait pas plutôt: »…En revanche, les moteurs sont de plus en plus propres( avec un « s » à la fin): une Samba LS émet autant de CO2 que vingt-cinq 207 Urban ou une Peugeot 204, comme quarante 207 Urban » ?… Jonathan Ouaknine à trop fait la faite hier soir? 😉

wpDiscuz