Accueil Breaks Le conducteur du jour: l’amateur de vintage malgré lui

Le conducteur du jour: l’amateur de vintage malgré lui

234
23
PARTAGER

Volvo_small.jpgEt la voiture-de-collection- du-bas-de-la-rue est… un break Volvo 240! Après tout, la 240 est aussi vieille qu’une CX ou une 604. Elle souffle même ses 40 bougies si l’on prend en compte la 140 (dont la 240 reprend la cellule centrale)! Même les rares 262C Bertone n’attirent pas les foules. D’ailleurs, il y a déjà 4 ans, Auto-Retro essayait de nous la « vendre » comme collector. Qu’est-ce qui fait qu’une voiture est digne d’être collectionnée, si ce n’est son âge? Là, le débat deviendrait philosophique…

Il s’est vendu 2,8 millions de Volvo 240/260 à travers le monde, en près de 20 ans de carrière. C’est d’ailleurs sans doute ce qui interdit à cette voiture de quitter le marché de l’occasion: on l’a trop vue et beaucoup de voitures roulent encore (notamment dans les pays Scandinaves où on en trouve une dans quasiment tous les petits villages.) Les berlines BMW et Mercedes des années 70 souffrent du même mal.
Du côté des qualités, il y a d’abord la finition: contrairement à d’autres, elle ne rouille pas. Puis, il y a ces mécaniques increvables (hormis les 260 équipées du V6 PRV.) Pour l’époque, c’est une voiture très sûre. Enfin, sur le break (baptisé « 5 portes » par l’importateur Français), il y a cette immense surface de chargement.

Maintenant, côté défauts, il y a cette ligne affreusement banale. A la limite, le break est plus équilibré que la berline. C’est la même chose à l’intérieur: on n’est pas là pour rigoler. Pensées pour les Etats-Unis, les 240/260 sont trop longues (là, j’étais dans une petite rue et j’ai galéré pour avoir assez de recule afin de la prendre de profil!) Revers de la médaille de la sûreté, elle est lourde et les moteurs ont du mal à la déplacer. J’avais un cousin qui avait « hérité » de la 240 paternelle, un modèle US du début des années 80 avec un pot catalyseur qui étouffait le moteur, résultat: 90km/h en pointe dans les descentes! C’est une propulsion, alors les jours de verglas, c’est Holiday on ice (il suffit de regarder Jack Nicholson au début de Wolf.)
Et si les collectionneurs la boudent, sachez que les 240 sont néanmoins prisées par ceux qui cherchent un gros break et ils les revendent lorsque le moteur est rincé: d’où des modèles avec des kilométrages astronomiques, vendus à des prix délirants.

Volvo_back.jpg
Volvo_3_4_ar.jpg
Volvo_profil.jpg
Volvo_3_4_av.JPG
Volvo_front.jpg

A lire également:
Brèves rencontres: Volvo 262 et 780
Volvo Duett

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Le conducteur du jour: l’amateur de vintage malgré lui"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Antoine
Invité

« Apprenez à reconnaître les rues de Paris et sa banlieue grâce à Joest Jonathan Ouaknine… Chaque jour un nouvel endroit. Attention, ce n’est pas facile car les photos sont floues et de mauvaise qualité. Le premier qui trouve gagne une tringle à rideaux ! »

Allez, vivement le prochain post, que se poursuive la polémique sur l’intérêt de cette rubrique.

véhef
Invité

Je suis désolé de ne pas être de ton
avis Antoine, mais même si certains
articles de cette rubrique sont
parfois plus rapides et donc semblent
présenter moins d’intérêt, je trouve
que dans l’ensemble elle répond à la
ligne éditoriale du blog auto.

Il y a toujours des détails dont on
ignore l’existence qui sont donnés
ici, et pour la culture générale
automobile, c’est plutôt intéressant.

Merci à toi John !

Netman
Invité

Bonjour,
J’ai fait quelques belles rencontres automobiles cet été au cours de mes vacances et je voudrais vous envoyer mes photos qui pourraient faire l’objet d’un article dans cette rubrique. Où vous écrire ?
Merci.

Netman

cb
Invité

Dommage que les photos soient floues !

Anonyme
Invité

et la renault 11????

elle est beaucoup mieux!!surtout en « cabriolet » dans James Bond, bon apres coupé en deux dans la hauteur c’est plus chiant

wpDiscuz