Accueil Berlines Brève rencontre: Armstrong-Siddeley Sapphire

Brève rencontre: Armstrong-Siddeley Sapphire

187
1
PARTAGER

Sapphire_2.jpg

Des constructeurs de voitures issus de l’aviation? Vous connaissez sûrement BMW, Bristol, Leyat, Lincoln, Rolls-Royce, Saab, Voisin… Mais connaissez-vous Armstrong-Siddeley? Comme Alvis ou Daimler, c’était un constructeur Britannique de voitures de luxe délicieusement désuètes. Jaguar l’a blessé et le gouvernement lui a donné le coup de grâce.

A_S_1933.jpgL’histoire d’Armstrong-Siddeley débute en 1919, lorsque les avions de Sir W.G. Armstrong-Whitworth et les voitures de J.D. Siddeley fusionnent. Armstrong-Siddeley fera donc des avions et des voitures assez bourgeoises (ici, un modèle de 1933.) En 1935, Siddeley cède ses parts à l’avionneur Hawker et la firme devient… Hawker-Siddeley. La branche automobile ne change pas de nom.

a_siddeley_sapphire2.jpgAu lendemain de la seconde guerre mondiale, Armstrong-Siddeley fait du réchauffé. Les Hurricane et autres Lancaster (théoriquement nouvelles) ont du mal à cacher leurs rides. En 1952, le constructeur surprend son monde en lançant une voiture inédite, la Sapphire, équipée d’un 6 cylindres 3,5l. Comme la plupart des modèles de la marque, le nom provient d’un avion.

sapphire_236.jpgEn 1955, Armstrong-Siddeley lance les Sapphire 234/236, alias « Baby Sapphire ». Elles reçoivent un 2,3l 4 cylindres (234) ou 6 cylindres (236.) Hélas, elles souffrent face à la Jaguar 2,4l contemporaine et les ventes sont modestes.

starsaph.jpgEn 1958, Armstrong-Siddeley remplace les 3 modèles par la Star Saphire. Malgré sont apparence proche de la Sapphire de 1952 (devenue 346 en 1955) presque toutes les pièces sont inédites! Là encore, face aux Jaguar, elle a l’air vieillote.

alpine.jpgCa ne préoccupe pas plus que ça le constructeur, qui considère l’automobile comme un hobby! En 1959, Sunbeam veut lancer un cabriolet baptisé Alpine. Mais toutes ses usines tournent à plein régime. Armstrong-Siddeley propose de la fabriquer et cela durera jusqu’à la fin de la marque.

Armstrong_Star_sapphire.jpgEn 1960, le gouvernement britannique décide de « rationnaliser » le secteur de l’aéronautique: Bristol et Hawker-Siddeley doivent fusionner. La branche automobile de Bristol prend le large, tandis qu’Armstrong-Siddeley est liquidé. Du coup, la berline Star Sapphire MKII de 1960 restera un exemplaire unique. A noter que l’Airbus A300 avait des ailes fournies par Hawker-Siddeley (aujourd’hui BAe.)

Armstrong_Siddeley_1.jpg

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Brève rencontre: Armstrong-Siddeley Sapphire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
fulbert amselme
Invité

c’était quand meme bien la classe britanique dans l’automobile non ?

wpDiscuz