Accueil Actualités Entreprise Voiture électrique : Better Place veut multiplier les bornes de recharge

Voiture électrique : Better Place veut multiplier les bornes de recharge

128
9
PARTAGER

Electric_car Nouvelle idée pour tenter de faire réellement éclore le phénomène des voitures électriques en limitant les contraintes liées à leur utilisation.

Un investisseur et non des moindres, Shai Agassi, a annoncé lundi avoir levé 200 millions de dollars en vue d’organiser la création de réseaux de bornes de recharge de batteries pour voitures électriques.

Pour rappel, Shai Agassi est le fondateur du groupe de logiciels TopTier, qu’il a vendu à l’Allemand SAP en 2001.

Ces bornes, crées en partenariat avec des groupes locaux, seraient installées sur des parkings déjà existants aux Etats-Unis, en Europe ainsi que dans des pays émergents, et l’électricité serait vendue sur abonnements. Elles seraient complétées par la création d’un réseau de stations d’échange de batteries déchargées contre des batteries chargées, pour dépanner les conducteurs pressés.

Pour lancer son projet, baptisé « Better Place« ,  M. Agassi a levé 200 millions auprès de partenaires  incluant Israel Corporation, une holding israélienne de transport qui a apporté 100 millions. Le “tour de table” comprend aussi des investisseurs institutionnels et non des moindres comme Morgan Stanley et Vantage Point Venture Partners, ainsi que le magnat des boissons Edgar Bronfman Sr. et l’ex-patron de la Banque Mondiale, James D. Wolfensohn. Bref, que du beau monde …

L’objectif de Better Place est de “ révolutionner le secteur automobile” en s’inspirant du monde de l’informatique et des télécommunications. Le but de l’entreprise est en effet de vendre ou louer des véhicules électriques grâce à des forfaits qui incluraient des frais mensuels pour accéder un service de stations de recharge et de remplacements des batteries.

Le groupe explique être déjà en discussions avec divers gouvernements pour créer des sites pilotes, avec des tests prévus début 2008. Il prévoit aussi des partenariats avec des constructeurs automobiles et des institutions financières pour aider également à l’acquisition de voitures électriques, sur le modèle des subventions des opérateurs téléphoniques pour l’achat de téléphones cellullaires.

Selon Mr Agassi, une voiture tout électrique, pouvant être rechargée 1.500 fois, coûterait l’équivalent de 3 euros pour 100 km, un tiers du coût actuel d’une voiture à essence en Europe. Il n’existe pas encore à l’heure actuelle de batteries permettant de parcourir plusieurs centaines de kilomètres sur une seule charge, tout en étant à la fois sécuritaires et abordables. Or Better Place estime que son modèle d’affaires serait viable grâce aux batteries lithium-ion actuellement disponibles, dont la portée est limitée à une centaine de kilomètres, rapporte BusinessWeek. La technologie lithium-ion est considérée comme la prochaine génération de batteries par les grands constructeurs, mais aucun d’entre eux n’a encore commercialisé une voiture avec ce type de batteries.

Des start-up comme la société Tesla ainsi que de grands constructeurs automobiles comme GM et Nissan se focalisent plutôt sur la recherche de batteries électriques plus performantes.

Sources : AFP, www.visiondurable.com

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Voiture électrique : Better Place veut multiplier les bornes de recharge"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Marcel
Invité

en passant excellent article,s ils investissent autant d argent et que E.Bronfman est parmi les investiseurs c est que il y a de l argent a faire.bon succes.

Elisabeth
Invité

merci 🙂

Laurent
Invité

La solution pour les voitures électriques est effectivement là.
Surtout que leur intérêt écologique se manifeste essentiellement en ville où les vitesses et distances sont faibles mais le gaspillage de carburant énorme.

Pour réussir l’essor des bornes de recharge j’imagine très bien les centres commerciaux équiper ainsi leurs parkings. Avec la gratuité pour x euros d’achat : un nouveau moyen de drainer les clients.

Et en ville si on peut recharger doucement sa batterie pendant qu’on travaille les conseillers municipaux écolos devraient pousser à la réduction du coût de stationnement !

Comme quoi le gagnant-gagnant ça peut exister…

adidi
Invité
Mais les batteries développée par bolloré, n’y penses t-on pas? 250 km d’autonomie sur la Blue Car et recyclable à 100 pour 100;les lithium ion ne sont elles pas déjà dépassée? Et si l’on pense à rendre les voitures plus légére, qu’on les dotent de clim electrique basse consommation , de panneaux solaire derniére génération, et si il existe des bornes de recharges rapide je crois que l’on a la voiture du future. Chacune de ces technologies sont couteuses aujourd’hui,mais le modèle économique de l’informatique me semble être valable pour ce type d’équipement.Et justement google s’interesse à la voiture propre.Elles… Lire la suite >>
wizz
Invité
@adidi « Et si lon pense à rendre les voitures plus légére,. » -> Comment??? « quon les dotent de clim electrique basse consommation » -> C’est une de ces choses qui plombent le poids de la voiture « de panneaux solaire derniére génération » -> As tu une petite idée de combien de km ça peut apporter? « si il existe des bornes de recharges rapide » -> As tu une petite idée de ce qu’il faudrait comme infrastructure électrique pour qu’on puisse tous recharger nos voitures en mode rapide à la manière ‘quand je veux, si je veux’?  » je crois que lon a la voiture… Lire la suite >>
wpDiscuz