Accueil F1 F1 1984: Tyrrell exclue du championnat

F1 1984: Tyrrell exclue du championnat

417
11
PARTAGER

Tyrell_1984_1.jpgA propos de l’affaire McLaren, certains disent: « La F1, c’est de mal en pis. « Avant », personne n’aurait jamais triché. » Néanmoins, McLaren n’est pas la première équipe prise la main dans le sac. Les arrangements sont presque aussi vieux que le sport auto lui-même. En 1984, un tremblement de terre eu lieu en F1: Tyrrell, une équipe de milieu de grille, est condamnée pour triche.

Tyrell_stewart.jpgL’équipe Tyrrell est arrivée en F1 gràce à Matra et Elf. Les débuts furent myhtiques: 3 titres pilotes et 2 titres constructeur en 5 ans. Tout s’est arrêté net au grand prix des USA 1973: Jackie Stewart prend sa retraite et François Cevert, héritier désigné, se tue aux essais. Ajoutez-y des choix malheureux (comme la P34 à 6 roues) et les podiums s’espacent…

tyrell012_84.jpg En 1983, Tyrrell alignait Danny Sullivan et Michele Alboreto. L’Américain trop lent, retourna aux Etats-Unis. Quant à l’Italien, après 2 victoires consécutives à Las Vegas, il est aspiré par Ferrari. « Oncle Ken » les remplace par des débutants, Martin Brundle et Stefan Bellof. Benetton, sponsor principal, est parti chez Alfa Romeo et faute de turbo, il faut faire avec un Ford V8 asthmatique.

stefan_bellof_2.jpg Pourtant, au Brésil, Brundle est 5e devant Tambay (Renault.) A Spa, Bellof est 6e, puis 5e à Saint-Marin. Puis, il y eu Monaco… Tout le monde se souvient du leader Prost (McLaren) doublé par le novice Senna (Toleman). Mais qui se rappele que Bellof fondait sur eux, lorsque le damier fut abaissé avant terme?

Tyrrell_012.jpgPas de quoi viser le titre, mais suffisant pour être « premier des atmos » et attirer un sponsor, DeLonghi. A chaque fois, en fin de course, les voitures s’arrêtent au stand pour faire un mystérieux plein d’eau pour le circuit de freinage (les ravitaillements en carburant sont interdits.)

Tyrrell_brundle.jpgA Detroit, Brundle finit dans les roues de Piquet (Brabham.) Dubitatifs, les commissaires de piste démontent la voiture et veulent enlever le « réservoir d’eau », qui est très lourd… En fait, les Tyrrell partaient avec un poids inférieur au minimum (d’où leur célérité.) Aux stands, on leur ajoute 60kg de billes de plomb et d’essence, ainsi, elles atteignent le bon poids à l’arrivée.

KenTyrrellEngland1984.jpgC’est l’exclusion. Ken Tyrrell (à gauche) fait appel et ses voitures peuvent courir. L’été sera pourrie. A Dallas, Brundle se blesse; sa saison est finie. Stefan Johanson le remplace. A Brands Hatch, Bellof et son manager claquent la porte. Mike Thackwell prend le relais. Sans aide, les 012 sont à l’arrêt, c’est criant à Hockenheim. Puis la sanction est confirmée. Exit Tyrrell.

tyrrell_brundle_1985.jpgTyrrell reviendra en 1985. Au Brésil, la 012 (conçue en 1983) et son moteur Ford sont toujours là, avant de laisser place à la 014 équipée d’un Renault turbo (photo.) Bellof reviendra, marquera 4 « vrais » points et se tuera dans une course de sport-prototypes. La victoire d’Alboreto en 1983 restera la dernière de Tyrrell. « Oncle Ken » vendit son équipe en 1998 à BAR (devenue Honda F1.)

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "F1 1984: Tyrrell exclue du championnat"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pascal MICHEL
Membre

Dans la série des écuries prises la main dans le sac on pourrait citer aussi le titre controversé de Nelson Piquet sur Brabham-BMW en 1983 en raison d’une essence non-conforme. Renault n’avait pas porté réclamation jugeant qu’un titre remporté sur tapis vert n’avait pas grande valeur.

Alfred
Invité

Merci pour cet article ;).

erwin
Invité

bel article en effet.
ferrari ne triche jamais …?

LUKA
Invité

« ferrari ne triche jamais ? »

Ferrari ne se fait et ne se fera jamais prendre car sans Ferrari la F1 n’a aucun sens…
Quant a savoir si ils trichent…no comment

andrew
Invité

L’affaire Tyrrell est bien plus compliquée que cela…

wpDiscuz