Accueil Essais Petit tour en Segway

Petit tour en Segway

257
16
PARTAGER

Seagway (4).JPGJai pas le profil du blogueur pour un blog vélo, encore moins celui pour le blogmoto, alors cest au blogauto que je confie mon expérience Segway. Un deux roues électrique surprenant et, finalement, facile à appréhender. Le Segway est un moyen de transport personnel inventé par Dean Kamen. Cest un petit bijou de technologie fonctionnant à laide de gyroscopes, de capteurs, de calculateurs et de moteurs.

Cet appareil fonctionne grâce à leffet Coriolis. En effet, les gyroscopes du Segway sont composés d’une minuscule plaque avec des particules de silicium. Ces dernières sont agitées par un courant électrostatique traversant la plaque. Ce qui provoque une vibration qui change en fonction du degré de rotation. Cest cela que mesure le gyroscope. Il transmet alors l’information aux calculateurs qui déterminent les mouvements du Segway sur son axe. Ce qui permet de se déplacer en se tenant debout sur le support et en sinclinant pour prendre de la vitesse ou en se relevant pour ralentir. Pour tourner, le modèle essayé était pilotée par une poignée mais les dernières évolutions fonctionnent en penchant le bras de maintien.

Pour lancer le Segway, il faut placer lune des trois clés. Elles sont rouge, noir et jaune et dépendent de la vitesse maximale à laquelle on veut progresser. Elle sélève à 6 km/h avec la clé noire, à utiliser en zone piétonne et sur les trottoirs. Sinon, le Segway peut aussi rouler à 20 km/h. Dailleurs, le nouveau modèle ne possède plus que deux clés limitées à ces vitesses.

Seagway (2).JPG

Ce mode de transport urbain est très facile à utiliser. Cest même plus simple que dapprendre à rouler à vélo. On place la clé, on sinstalle dessus et cest parti. On sincline légèrement et le Segway se met à avancer. Pour ralentir ou sarrêter, il suffit de se redresser. Cest magique. Pour tourner, on tourne la poignée. Une utilisation peu ergonomique qui a été corrigée depuis. Ceci dit, on se prend vite au jeu et on se balade tranquillement ou en piquant une petite pointe. Et pour terminer le petit tour, il suffit de se fixer et de descendre tranquillement du transporteur avant de le débrancher. Lautonomie nest que de quelques kilomètres, mais cest bien suffisant.

Seagway (3).JPG
Pour ne pas tomber, il faut faire confiance aux calculateurs du Segway. Il détecte linclinaison du passager pour donner aux roues le mouvement nécessaire à léquilibre. Les deux ordinateurs analysant et calculant les informations ont dailleurs une puissance supérieure à celle dun ordinateur personnel familial. Un doublage nécessaire pour prévenir toute panne et arrêter lappareil dès quun des deux computers montre des défaillances. Leur logiciel ajuste la vitesse des moteurs installés dans les roues quils actionnent indépendamment.

Seagway (1).JPG
Bref, le Segway réagit un peu comme notre cerveau. Si on se penche vers lavant, notre oreille interne fait le nécessaire pour rester en équilibre et lune des jambes avance pour éviter la chute. Le plus fou cest la possibilité de rester debout sur le Segway sans bouger. Pourtant, les petits moteurs font leur travail pour laisser lengin en équilibre. Fascinant. On peut même pivoter sur place. Trop drôle.

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Petit tour en Segway"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
kitnoce
Invité

Reste le principal souci…le prix !
La version X2 (tout-terrain si on peut dire..) coûte presque 8000 euros !!!

orbea
Invité

c’est le vieux modèle sur les photos. le nouveau on tourne sans poignée mais juste en inclinant le « levier » à droite ou gauche.

orbea
Invité

@ O. D.
autant pour moi alors… 🙂
j’en ai essayé hier pour la première fois mais ça ne m’a pas enchanté… pour le fun un moment ok. mais c’est bcp trop lourd (40kg si je ne m’abbuse), ça n’avance pas et c’est hyper cher…. -> vive le vélo (et surtt les orbea pour ceux qui ne connaissent pas. Absalon roule avec cette marque espagnole)

bonne soirée!

wpDiscuz