Accueil Divers Les Porsche 911 de la police

Les Porsche 911 de la police

1390
25
PARTAGER

Porsche 911 SC gendarmerie dieteren (1).JPGUne photo de la 911 Turbo aux couleurs de la police fédérale belge circule sur le net. Mais pas de panique, si lon veut, car il ne sagit là que dun véhicule de démonstration comme les 997 dAutriche. Par contre, la gendarmerie belge a bien eu des 911. Cétait dans les années 70 et 80 et lune dentre elles faillit même provoquer un incident diplomatique avec la France. C’était lors d’une poursuite mouvementée. Flash-back !

Le début de cette aventure remonte à 1973 avec la livraison de vingt Porsche 911 EL. À lorigine, la gendarmerie voulait offrir à ses motards, en plus de leurs Harley, des voitures dintervention. Ces 911 EL disposait dun six cylindres de 2341 cm³ développant 190 ch à 6500 tr/min. Le 0 à 100 km/h était réussi en 7,4 s pour une vitesse de pointe de 220 km/h. Pour le kilomètre départ arrêté, ces 911 EL avaient besoin de 27,8 s.

Porsche 911 EL gendarmerie (2).jpg
Porsche 911 EL gendarmerie (1).jpg

Porsche 911 EL gendarmerie (3).jpg

Crédit photos : Service Historique de la Police (Bruxelles)

À lusage, les gendarmes auraient préféré rouler sans toit, pour faire des signes aux conducteurs interceptés. Porsche leur proposa donc, dès 1976, des Targa : les 911 SC. Mais, le constructeur indiqua que la pluie pourrait, à terme, détériorer lhabitacle. Le toit fut donc généralement laissé. Par contre, ces 911 Targa étaient particulières car motorisées par le bloc de la Carrera RS. Le 6 cylindres de 2994 cm³ développait 231 ch à 5900 tr/min. Laccélération de 0 à 100 km/h ne demandait pas plus de 6,5 s et le km départ arrêté 26,7 s. Ces 911 de gendarmerie roulaient à 243 km/h.

Porsche 911 SC gendarmerie (1).jpg

Porsche 911 SC gendarmerie (2).jpg

Crédit photos : Service Historique de la Police (Bruxelles)

Porsche 911 SC gendarmerie dieteren (5).JPG

Vingt 911 SC ont été livrées en 1976 puis cinq en 1978, 1979 et 1980 et enfin quatre en 1981 et six en 1982. Soit un total de 40 exemplaires. Les vingt 911 EL ont été déclassées en 1976 et les 911 SC ont été remplacées en 1987 par des BMW 325i. Les petites livraisons sont certainement liées à des remplacements. Dautant que certaines 911 ont fini leur carrière dans leur décor. En cause : un écolage inapproprié et des voitures surchargées de matériel. En effet, la gendarmerie na pas laissé suffisamment de temps à ses hommes pour apprendre à apprivoiser pareille voiture. Surtout que le matériel à bord alourdissait la 911. Ces Porsche de la gendarmerie belge étaient exclusivement affectées aux unités de police des autoroutes. Certains chauffards sen souviennent, de même que les autorités françaises.

Porsche 911 SC gendarmerie dieteren (3).JPG

Comme le raconte Christian Toumpsin, collaborateur au service historique la police belge, dans la nuit du 14 au 15 août 1985, une Volvo de la gendarmerie a entamé, à hauteur de Wommelgem dans la région anversoise, la poursuite d’une voiture Saab en excès de vitesse. Malgré les injonctions des gendarmes, le conducteur de la Saab a poursuivi sa route à grande vitesse. À hauteur d’Ittre (sud de Bruxelles), une Porsche SC s’est jointe à la Volvo pour tenter d’intercepter le chauffard. Peu après, la Volvo a abandonné la poursuite pour cause dun pneu crevé tandis que la Porsche a continué à talonner le chauffard sur l’autoroute Bruxelles-Paris jusqu’en territoire français. Ce qui, à lépoque, nétait pas autorisé. Aux environs de Roye, près de Compiègne, la Porsche a également abandonné la poursuite pour cause de rupture de la courroie de l’alternateur. La Saab et son chauffeur se sont évanouis dans la nature. Toutefois, cétait une autre époque, il semble que le propriétaire du véhicule se soit ensuite spontanément présenté à la gendarmerie dAnvers, dès le lendemain. Cette affaire avait suscité l’intérêt. Notamment parce quon avait frôlé lincident diplomatique car aucun accord ne permettait une telle poursuite transfrontalière aussi loin en territoire français.

Porsche 911 SC gendarmerie dieteren (4).JPG

Seuls deux exemplaires de ces 911 gendarmerie ont survécu. Lune dentre elles est conservée par le service historique de la police fédérale (une EL) et lautre est exposée à la galerie DIeteren, le musée de limportateur Porsche en Belgique (une SC). À noter que la galerie a reçu comme consigne de ne jamais la sortir, même pour faire une blague, car elle a conservé ses attributs et sa livrée de gendarme. Même si, depuis, la gendarmerie nexiste plus car rebaptisée Police fédérale et que les couleurs des véhicules de police ont changé en Belgique. Enfin, le producteur de miniatures automobiles Minichamps va bientôt proposer à son catalogue un modèle de la 911 SC aux couleurs de la gendarmerie belge.

Porsche 911 SC gendarmerie dieteren (2).JPG

Quant aux 911 illustrées ci-dessous, ce ne sont que des véhicules de démonstration ou des show-cars. Les Autrichiens ont pu tester un véhicule prêté par Porsche alors que lors du salon Infopol à Courtrai, une 911 997 Turbo préparée montrait ce que cela pourrait donner pour la police. Mais les cahiers des charges et la politique actuelle ne permettent pas de retrouver des 911 dans les services de police. Dailleurs, la mode est à la Subaru ou aux grosses berlines. Et puis, suite aux accidents mortels, la police belge préfère, de nos jours, organiser des barrages plutôt que de poursuivre les chauffards à toute allure sur des centaines de kilomètres.

Porsche 911 997 Turbo police infopol.jpg

Polizei-Porsche-911-vorne_high.jpg

Polizei-Porsche-911-hinten_high.jpg

Photos : Service Historique de la Police (Bruxelles), Porsche & Olivier Duquesne

Remerciements : MM. Philippe Casse et Christian Toumpsin

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Les Porsche 911 de la police"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
kitnoce
Invité

Ca a quand même de la gueule… d’ailleurs, des 911 4S n’ont rien d’irrationnel pour les patrouilles sur autoroute. 4RM, fiabilité, puissance, confort…

superstar
Invité

Comme quoi, c’est bien gentil de donner de puissantes voitures à la gendarmerie, si c’est pour que la formation ne suive pas, ça ne sert à rien. (cf les Sub’ françaises)

Du coup j’ai compris pourquoi nos autoroutes auront toujours des péages. C’est bien plus commode de bloquer les voitures à la barrière.

kitnoce
Invité
Les Subaru n’ont rien à voir avec les 911 niveau difficulté de conduite. D’ailleurs, les accidents avec les Impreza n’ont rien à voir avec un manque de formation mais plutôt à « pas de chance »… il y en a eu des 306 S16 explosées par la Police, simplement ça fait moins causer que lorsque c’est les Subaru… comme si les Impreza permettaient de s’affranchir des lois de la physique et passer partout à n’importe quelle vitesse…. On a jasé sur les Subaru parce que le chauvinisme en a pris un coup : la police a acheté étranger!!!! …Déjà quand la gendarmerie… Lire la suite >>
josef
Invité

Le probleme de la Porsche est toujours le meme,un trop petit coffre pour mettre la reserve de frites.

superstar
Invité

Je ne connaissais pas l’histoire de 306. Et ce que je dis n’est pas du chauvinisme, c’est juste que cette histoire met les limites pour les voitures de sport, qu’elles soient intégrales ou propulsions.

Maintenant je ne vois pas l’interet pour la gendarmerie de posséder de telles voitures.

wpDiscuz