Accueil 24h Francorchamps Gillet Vertigo.5 : la piste avant le salon

Gillet Vertigo.5 : la piste avant le salon

250
10
PARTAGER

Gillet Vertigo .5 07Y00.01.jpgComme le langage usité en informatique, Tony Gillet a présenté dans le cadre des « Total 24 Hours of Spa » sa dernière création de manière subtile alors que le produit de série fera son apparition dans quelques mois : la Vertigo.5 !

On peut en conséquence la considérer comme une première mondiale en quelque sorte. Mais Création n’est peut-être pas le terme exact, mais comme il l’a souligné dans son discours, Tony Gillet en revient à un esprit originel, celui du sport. Au diable l’embourgeoisement à outrance. « Nous nous sommes quelque peu laissé emporter par la concurrence. Avec Vertigo.5, nous revenons à un produit « pur » au caractère bien trempé. Nous voulons être nous ! Gillet Vertigo est différent et nous effectuons en quelque sorte un retour aux sourses. »

Dans les grandes lignes, il est indéniable que l’auto garde son identité. Une identité qui est si forte qu’elle est devenue une icône du jeu Grand Turismo sur PlayStation. Difficile donc d’y toucher sans en altérer son succès. Un challenge qu’a assumé pleinement Charles Van den Bosch, le designer de la Vertigo. A 74 ans, il garde la verve d’un jeune premier pour raconter celui-ci.
Gillet Vertigo .5 07Y00.10 lba.jpg
Du génial « coup de patte » de 1994, il en reste trois « signatures » typique de l’auteur. Le premier concerne la vitre de portière. Son arrondi se veut être le lien historique de son évolution car la première Vertigo ne possédait pas de porte à proprement dit et c’est la vitre qui en faisait office ! Même si elle a pris de la grandeur, la calandre est elle aussi un des critères que Tony Gillet et Charles Van den Bosch ont voulu perpétuer sur la Vertigo.5. Quant à la troisième, vous ne la trouverez pas. Pas qu’elle n’existe pas, mais tout simplement parce que c’est de l’arceau cage qu’il s’agit ! Si bien conçu qu’il est le même qu’il y a quinze ans !

Les changement notables concernent les flancs de l’auto où les ailes sont venues définitivement recouvrir les roues. Plus volumineux, moins galbés ils confèrent à la Vertigo.5 une assurance massive et toujours aussi équilibrée. L’arrière tronqué confirme la puissance des traits.

Présentée au prochain salon de l’auto de Bruxelles (86e édition – 17 au 27 janvier 2008), Tony Gillet lâche quand même des informations importantes. Ainsi, elle sera motorisée par le V6 Alfa Romeo réalésé à 3,8 litres et développant 350 ch, le tout étant transmis aux roues arrière via une boîte à 6 rapports. Et si Colin Chapman (concepteur des Lotus) a été le précurseur de la voiture légère, Tony Gillet en est un adepte puisqu’elle est donnée pour un poids de 700 kg ! Pensée dans l’esprit de la course, elle est aussi notamment dotée des suspensions identiques à la version course.
Gillet Vertigo .5 07Y00.15 lba.jpg
Avez-vous compris la philosophie qu’insufle Tony Gillet en celle-ci ? Un arceau, une suspension course, un moteur puissant et un poids plume tout pour aller s’éclater sur un circuit tout en gardant l’usage au quotidien.

A près de 120.000 (prix estimé), cette GT artisanale est sans conteste une rivale à bien des références.

Gillet Vertigo .5 07Y00.02 lba.jpg

Site constructeur : Gillet Vertigo

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Gillet Vertigo.5 : la piste avant le salon"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Shaiening
Invité

700 kg et 350 ch

ça doit donner

bien mieux qu’une lotus exige S

Benoît
Invité

Elle compte visiblement (essayer de) faire concurrence à la Panoz Esperante GTR-1 niveau capot. ^^

...
Invité

Pour une fois que le camouflage d’une nouvelle voiture n’est pas noir mais fait de sponsors et numéro…lol

Ca a l’air jouli jouli tout ca!

quoi? un peu cher pour moi? ah, d’accord mr le banquier
dommage

LUKA
Invité

En tout cas c’est une voiture aux lignes magnifiques et radicales qui ne ressemble a aucune autre

thierry
Invité

Oui!Et quel moteur….

wpDiscuz