Accueil Nostalgie La De Lorean de retour

La De Lorean de retour

222
20
PARTAGER

delorean.jpg

L‘histoire de la De Lorean DMC-12 aurait logiquement dû se résumer à un alinéa dans les livres d’histoire automobile. Pensez donc: une voiture de sport américaine à moteur arrière, au moment même où l’industrie automobile US touchait le fond de la médiocrité, propulsée par un moteur V6 2,8l… PRV, lancée par une ancienne figure de General Motors en rupture de ban, John De Lorean, en pleine crise de démon de midi.

Un Ovni, d’autant que la DeLorean arborait un style très Star Wars avec une ligne en coin signée Giugiaro, des portes papillon spectaculaires et la carrosserie en métal brossé. John De Lorean réussira à en produire tout de même 9500 exemplaires, avant de mettre la clef sous la porte en 1982 après qu’une abracadabrantesque histoire de deal de cocaïne monté de toutes pièces par le FBI ne torpille ses efforts désespérés pour trouver des finances. Et le mot Fin de s’inscrire sur l’écran en 1982.
Trois ans plus tard, Hollywood allait chercher la voiture pour en faire la vedette du film « Retour vers le Futur », un des hits de la décennie qui engendra deux suites toutes aussi populaires. Le run de Marty McFly et Doc Brown entre deux époques dans la voiture en métal allait marquer une génération qui se mis à désirer cette improbable icône. Un de ces admirateurs allait bientôt, par passion autant que par flair, se lancer dans la restauration à grande échelle et racheter l’abondant stock de pièces et les droits de la marque, développant petit à petit un florissant commerce, remettant à neuf les uns après les autres quelques-uns des 6500 exemplaires survivants sans que les clients se fassent rares, bien au contraire. A tel point que Danny Botkin, le patron de DeLorean Motor Company Of Texas, envisage très sérieusement de relancer la production. Il dispose d’un stock d’environ 200 moteurs, et pense pouvoir fabriquer 20 nouvelles voitures par an, ce qui laisse le temps de voir venir.
John DeLorean, du haut de son petit nuage qu’il a rejoint il y a deux ans, doit bien rigoler. Retour vers le Futur, le titre était bel et bien prophétique.

Source: LA Times via Slashdot
Photo: DeLorean Motor Company

Lire également:
John De Lorean tire sa révérence

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "La De Lorean de retour"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
shz972
Invité

« …propulsée par un moteur V6 2,8l PRV, lancée par une ancienne figure de General Motors en rupture de ban… »

Euh, « PRV » comme notre fameux V6 francais???

r1
Invité

Oui, pRV comme le fameux V6 français.
Ce qui a également limité la production, c’est le poids de la bête.
Je crois que la caisse est en acier inoxydable.
Merci de le confirmer

kitnoce
Invité

oui oui, Peugeot Renault Volvo…PRV quoi… le seul et unique…lol

shz972
Invité

Waw…ou comment tuer un mythe!!!

wpDiscuz