Accueil Le Mans Series Gene et Minassian en pôle au Nürburgring

Gene et Minassian en pôle au Nürburgring

49
0
PARTAGER

peugeot_binnie_close.jpg

La qualification a été relativement conforme à ce que l’on attendait… Peugeot devant avec ses 908, des LMP2 qui réussissent à accrocher un bon chrono, la Saleen Oreca en GT1. En GT2, la pôle de la Ferrari du Virgo Motorsport est belle mais semble un peu fragile, car derrière, les Porsche font pression.

7.jpg

La 7 devant la 8, c’est désormais le rituel en Le Mans Series. Après Monza et Valencia, Marc gene et Nicolas Minassian auront donc la charge d’ouvrir la piste à partir de 11:55, tout à l’heure. Avec des chrono en 1:41.867 et 1:42.148, une étape supplémentaire a été franchie depuis les essais libres. Précise en piste, rapide dans les portions cassantes du circuit, la française est belle à voir en piste, on regrette l’absence de défi (Audi…).

15.jpg

Mais derrière on s’accroche, à plus de 2 secondes et demi oui, mais on s’accroche. La Charouz, toujours aussi rapide, est troisième, devant la Zytek Arena (absente du Mans) et la Courage de Jonathan Cochet.

25.jpg

Le LMP2 marque un peu le pas. Après les bonnes performances au général de Radical notamment, la première LMP2 est qualifiée huitième, il s’agit de la RML MG. A suivre la Zytek 07S Barazi, juste derrière, le départ promet d’être chaud. La Radical Bruichladdich est troisième de catégorie, à coup sur elle sera l’outsider de cette course en LMP2.

29.jpg

On suit l’évolution de la Dome Mader du T2M. Lancée à Valence, avec beaucoup de difficultés, elle est 46e en plus de 2 minutes…

55.jpg

Le GT1. Saleen retrouve son siège de leader, avec une Aston Martin Modena pressante. Antonio Garcia et Christian Fittipaldi sont en 1:54.094 (contre 1:53.062 pour la Saleen). Il y a de la marge mais sur les 6 heures, pas sûr que la Saleen s’échappe facilement.

96.jpg

Le GT2 est très fourni. Ferrari, Porsche, Panoz, Spyker, et même Corvette (Markland Racing), de quoi donner une course très serrée. Attention au premier virage au Nürburgring, avec sa « marche » ou les fonds plats touchent littéralement le bitume. Mais sur 6 Heures, le départ se devra d’être prudent.

84.jpg

C’est donc la Ferrari Virgo en pôle, suivie de trois Porsche. Farnbacher, Felbermayr et IMSA. De sérieux clients, avec des moyens usines, qui feront sans aucun doutes les spectacle pour briller en terre Porsche. La Porsche n°92 du Perspective Racing est sixième, et tentera dès le départ de briller, en prendre le dessus sur la Ferrari du GPC Sport n°83. A suivre à partir de 11:55.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz