Accueil Eco techno Californie et France, deux visions de lélectrique

Californie et France, deux visions de lélectrique

42
7
PARTAGER

WhoKilledTheElectricCar.jpgUne étude récente de « Policy Sciences » a comparé les politiques françaises et californiennes de promotion de la voiture électrique dans les années 90.
En 1990 le CARB, California Air Resources Board a instauré une norme, la ZEV pour Zero Emission Vehicules, concernant 2% des voitures vendues en 1998,  puis 5% en 2001 et 10% en 2003. Des amendes devaient sanctionner les constructeurs incapables datteindre ces chiffres. Le débat est devenu public et des lobbies de tous horizons se sont affrontés sur ce sujet, par ailleurs relaté dans le film « Who killed the electric car ».
En France, l’Etat est intervenu directement, impliquant son administration, EDF, les fabricants de composants et matériels électriques et les constructeurs automobiles, sans débat public. Contrairement à la politique californienne damendes, des incitations fiscales devaient populariser la voiture électrique.
Quoi quil en soit, les deux méthodes ont tué la voiture électrique. Pour les auteurs de létude, le débat américain a cependant conduit à lémergence dune demi-réponse, pragmatique à défaut dêtre pleinement satisfaisante, les hybrides. Faute davoir été un « grand projet national » façon A380, les multiples essais et prototypes hexagonaux des années 90 sont restés sans descendance, même si Davis Calef et Robert Goble estiment que lintervention de lEtat reste un bon moyen de promotion de nouveaux matériels au travers des marchés publics.
Le compte rendu de cette étude plutôt complète, 34 pages, utilise aussi le prétexte électrique pour comparer les fonctionnements des deux administrations et faire une petite étude de nos comportements. Instructif

Policy Sciences Via GreenCarCongress

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Californie et France, deux visions de lélectrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Full Power
Invité

La voiture éléctrique n’est pas morte pour tout le monde. En Californie ce week end Tesla Motors organise des journées portes ouvertes pour faire essayer ses Roadster. Seulement les entreprises des pays communistes attendent de l’aide de l’état…

wizz
Invité

http://www.moteurnature.com/actu/2006/tesla-electrique-roadster.php
Elle est très belle cette Tesla.
Mais après avoir casé 400kg de batterie Li-ion, je me demande ce qu’elle peut bien transporter, à part 2 personnes.
Je me demande ce qu’on pourrait bien mettre dans son coffre.
La vanity case et le chapeau de madame, et c’est tout…

Donc à part faire « vroumvroum » ou plutot BzzzzBzzzz pour s’amuser, sinon il n’y a aucune possibilité de voir les gens l’acheter comme on achete une voiture ordinaire pour la vie de tous les jours.

oops
Invité

de toutes façons, c’est vrai qu’on aura des voitures électriques plus vite si on fait confiance à honda plutôt qu’à EDF…

le gvt français est mauvais? il l’a plus ou moins toujours été, mais par contre le monde change, lui, et les constructeurs qui s’y sont vraiment mis s’offriront des parts gargantuesques de ce nouveau marché qui promet d’être juteux

Hilios
Invité

Wizz = elle est superbe cette Tesla. La Connaught même étant Hybride, est absolument magnifique !

wizz
Invité

Je n’ai pas dit le contraire.
J’ai juste mis le doigt sur un « petit » détail qu’est son utilité.
Ceux qui achetent habituellement des roadsters juste pour s’amuser (rouler) acheteront peut être cette Tesla.

Ceux qui veulent une voiture utilisable risquent de se détourner de la Tesla.
Le coffre de cette Tesla doit être aussi volumineuse que la boite à gant d’une berline standard.
Même le coffre d’une Porsche 4*4 turbo (environ 100L) doit sembler immense à côté.

Rouler dans cette Tesla implique voyager sans bagage.

wpDiscuz