Accueil Coupés Tiroirs de linsolite : OSI 20 M TS

Tiroirs de linsolite : OSI 20 M TS

309
5
PARTAGER

osi2.jpg

On croyait à un coupé italien à la mécanique germanique à Cologne. La Capri et la machine Ford auront tôt fait de balayer cette intéressante divagation.

LOfficine Stampaggi Industriali exécute les dessins de Ghia depuis 1960, et décide de sortir de lombre au salon de Turin de 1963 en présentant un cabriolet sur base Fiat 1100, dessiné par Michelotti. Vendue par le carrossier en Italie, la décapotable sera intégré à la gamme Neckar. Au salon de Genève 1966, OSI révèle un gros coupé motorisé par le récent V6 de la marque à lovale bleu.
Avec 4m67 de long pour une largeur de 1m81, le gabarit de lItalo-germanique séloigne de la Taunus et dépasse même celui dune Mustang Fastback. Mais là sarrête toutes ressemblances, le 2 litres à beau être « TS », Cologne nest pas Cleveland Lancé en janvier 1967, lOSI est un coupé dagrément, à la belle finition, qui mélange lignes à litalienne et robustesse des monts du Taunus. Une sorte de coupé 404 ou 504, privilégiant les tours de compteurs aux tours minutes.
Dès lautomne 1967, le constructeur revoit sa copie. Un 2,3 litres promet 18cv de mieux. Pas quoi transfigurer lauto, mais une puissance plus en rapport avec un gabarit important et un poids de 1150kg.

Mais Ford est déjà rentré dans une nouvelle ère. Pur produit marketing  parfaitement calibré et planifié, la Capri est en cours de développement. Elle fait son apparition en janvier 1969. LOSI à déjà vécue. Un peu plus de 2000 Italo-germanique auront trouvé preneur.

osi1.jpg

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Tiroirs de linsolite : OSI 20 M TS"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Marcus
Invité

J’ai rien compris ???
c’est lequel le « coupé italien à la mécanique germanique »?

Alfred - CoolBranding Marketing Consulting
Invité

Le résultat d’une longue tradition d’emprunt des motorisations par des carossiers.

L’avènement des motorisations électriques pourraient relancer la tendance, avec des carossiers dont le R6ole serait de développer les coques et trains roulants (encore que cuex-ci peuvent être sous traités), avant d’implanter dans leurs créations un groupe moto-propulseur d’une grand groupe (GENERAL ELECTRIC ?)

ABB avait bien développé le groupe motopropulseur (moteur électrique + turbine à hydrogène) d’un prototype VOLVO de 1992.

andré
Invité

je me rappel avoir vu quelques OSI dans la rue quand j’etais gamin,c’etait une jolie voiture,avec des ligne plus douce que la Ford 20M-TS,dont elle herite du moteur,(tout une epoque).

jean
Invité

faut pas oublier qu’en 1967 ,les concurrentes s’appellaient MATRA 530 (165 kmh pour le premier modele),OPEL GT (170) ,WWporsche 914 (170 ITOU° ,l’OSI avait pas à rougir ,en plus elle etait belle.

Carlos
Invité

Belle ? Mmmm… Bernard Fourniol s’est bien gardé de vous montrer son profil, trop étiré. Par contre il a sorti (bien obligé) l’avant, très pompé sur Bertone. Je préfré la WW-Porsche 914, très originale.

Ceci dit, entre cette OSI pas osée et un Matra 530 ou une Manta « garçon coiffeur », y a pas photo!

wpDiscuz