Accueil Cabriolet Tiroirs de linsolite : Honda S360

Tiroirs de linsolite : Honda S360

163
3
PARTAGER

S360.jpg

Laventure automobile de Honda démarre en 1958 avec larrivée de Yoshio Nakamura, futur patron de lécurie de Formule 1 et chef du projet « Honda Sports ».

Début 1959, le prototype X170 fait ses premiers tours de roues. Moteur V4 de 360 cm3 à arbre a cames en tête et refroidissement par air, traction avant, le constructeur développe une automobile populaire, dans lesprit de ce que sera la N360. Face à la pression gouvernementale qui souhaite un rapprochement des acteurs du secteur et les soucis de cardans, Honda change ses plans.
La R&D se consacre alors à létude dun roadster. Ce cabriolet sportif aux roues arrières motrices en matière synthétique, baptisé X190, est lancêtre des « Honda Sports ». Dans sa configuration initiale, le prototype reçoit un 4 cylindres à plat toujours refroidi par air et une suspension arrière aux ressorts à lames. Présent à chaque phase du projet, Soïchiro Honda demande dutiliser une transmission par chaîne, permettant doffrir des roues arrières indépendantes.

as250E_250.jpg Sous le capot, cest finalement un 4 cylindres en ligne refroidi par eau, le AS250E, qui prend place. Avec ses deux arbres à cames, ses 4 carburateurs, ce 4 cylindres tout en aluminium est une pièce dorfèvrerie mécanique capable de tourner aussi vite quun moteur Formule 1 ! La cylindrée unitaire nest que de 89cm3 et 33 chevaux sont promis à 9000 tours/minutes !

Le prototype de la Honda Sport 360 fait une apparition remarquée lors de la 11ème convention de la marque, le 5 juin 1962. Un événement qui se déroule pour la première fois à Suzuka, à proximité du tout nouveau circuit. Sa carrosserie en aluminium et non plus en matière synthétique, est posée sur un châssis. Cest une voiture miniature, elle ne mesure que 2,99 mètres. Avec sa mécanique aux accents de motocyclettes, son poids contenu à 510kg et sa boite à 5 rapports, la S360 promet un cocktail sportif aussi étonnant quinédit
S360_1962.jpg
Le 25 octobre 1962, Honda fait sa première apparition comme constructeur dautomobiles et présente son, ou plutôt, ses nouveaux modèles dans le cadre du 9ème salon de Tokyo. Aux côtés dune S360 gris métallisé, trône sur le stand de la marque une S500 rouge. Honda a déjà réalisé que le 360 manque de souffle et présente une version 500 cm3. En délaissant laluminium trop coûteux pour une production en série à prix raisonnable, le poids grimpe à 620kg. Les 33 cv et les 2,7mkg de couple du 356cm3 ne peuvent plus grand chose dans ces conditions et les 120km/h en pointe ne font pas rêver, même en 1962. La S360 ne sera jamais commercialisée ni revuecar prototypes et modèles de pré-série ont semble t-il tous disparus. A la manière dune « 22cv Citroën » la S360 fait lobjet de rumeurs et légendesComme la Citroën, des éléments, tableaux de bord ou phares ont été retrouvés. Certains parlent dune douzaine dexemplaires construits, dautres de véhicules cachés. Le mystère reste entier.

En attendant, le moteur AS250E de 360cm3 a lui motorisé des dizaines de milliers de camionnettes Honda T360à moteur central.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Tiroirs de linsolite : Honda S360"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Ben
Invité

Ca a l’air mignon tout plein ! Mais si c’est comme une Honda S800, alors il m’en faudra 2 : 1 pour chaque pied…

touriste
Invité

9000 tours minutes et carrosserie aluminium ou composite en 1962!!!

je suis admiratif…

Kenzo-Honda
Invité

adorable roadster… moi ce qui me chagrine c’est le travail de monsieur Nakamura en 2007???

wpDiscuz