Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Renault Fuego

Brève rencontre: Renault Fuego

478
23
PARTAGER

Fuego_1982.jpgCe qu’il y a de bien, avec la Fuego, c’est que je peux faire plein de jeux de mots niveau blagues Carambar! Par exemple, « la Fuego a fait long feu », « elle n’a pas mis le feu », « c’était une idée fumeuse », etc. Sinon, je peux vous conter son historique. Le choix est vite fait, hein?

fuego_sketch2.jpgAvec tous les projets avortés de coupés de Renault, on pourrait remplir un hangar. Le premier produit en série depuis l’après-guerre fut la 15/17, qui obtint un succès correcte. 
Au milieu des années 70, Renault débauche Robert Opron (ex-Citroën), en fait son patron du design et lui demande de travailler sur un nouveau coupé. Opron voulait une voiture futuriste, motorisée par un V6 PRV.

Fuego_int.jpgLa Fuego, sur base R18, débarque au salon de Genève 1980. Bien qu’édulcoré par rapport aux premiers dessins, il reste intéressant avec sa bande noire mate ou sa bulle de vitre arrière. Renault voulait un coupé « populaire ». Du coup, sous le capot, un 1,4l 64ch (évitez les cotes), un 1,6l 96ch et un 2l 115ch (en 1981.)

Fuego_back.jpgLes débuts sont honnêtes, sans plus, avec 75 000 unités. Les coupés ne sont plus à la mode en 1980 et la Fuego manque d’atouts pour convertir les GTIstes. Il y avait évidemment le manque d’image et de moteur (d’autant plus que chez Renault, le sport est l’apanage d’Alpine.) Même les fans hardcore reconnaissent que la qualité de fabrication était déplorable et l’ergonomie douteuse.

fuegoTD.jpgEn 1983, Renault propose une version turbo-diesel 2,1l 88ch. Dix ans plus tard, VW installait des TDI sur tous ses modèles et l’on criait au génie. Mais en 1983, le mazout garde une image utilitaire. D’autant plus que les 88 chevaux sont davantage des chevaux de traits que des pur-sangs…
Toujours en 1983, la Fuego s’offre un léger lifting.

Fuego_Turbo.jpgL’année suivante, elle reçoit enfin une mécanique digne de ce nom: un 1,6l Turbo (essence) de 132ch, avec la présentation qu’il faut. Hélas, elle fut tellement confidentielle que beaucoup ne la connaissent pas et même le garagiste Renault risque de vous dire: « Une Fuego Turbo? Ca n’existe pas! On t’a vendu une Fuego avec un moteur de R5 Alpine, hein? »

La Fuego tente également sa chance aux Etats-Unis, c’est la Fuego GTA, son 2,2l 91ch et sa face avant aux normes US.

Fuego_GTA.jpg

racefuego2.jpgMalgré tout, la sauce ne prend pas. En 1984, il ne s’est vendu que 5100 Fuego. Dés 1985, elle prend sa retraite, sans descendance jusqu’à ce jour (hors Avantime, 3e et dernier coupé de Renault.) Nul doute qu’avec de vraies mécaniques dés 1980 et une meilleure qualité de fabrication, elle aurait pu être un succès.
De l’autre côté des Pyrennées, elle restera sur les chaînes deux ans de plus. Mais en Argentine, après un deuxième lifting, elle sera au catalogue jusqu’en 1992!

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Brève rencontre: Renault Fuego"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rob
Invité

Ah cette Fuego… entre nous, c’est une légende! Justement parce qu’elle trainera toujours son côté ringarde au possible, ou de coupé « populaire », voiture collant au profil « bOf atitude » que cette auto est tout juste une icône. Je ne l’achèterai jamais, mais avec le recul, on pourrait presque lui trouver de la sympathie.

firecracker
Invité

« Opron voulait une voiture futuriste, motorisée par un V6 PRV. »
Non mais quel drole d’idée, ça ne marchera jamais.

Anonyme
Invité

cette Fuego ,elle avait quelque chose d’originale avec sa glace arriere,et puis elle faisait plus moderne que les R15etR17,mais je lui preferé la Matra Bagheera,bien plus originale encore avec ces trois places de front,ces phares escamotables et sont moteur en position centrale arriere.

fuegomaniac
Invité

La Fuego est tout simplement à l’automobile ce que la moustache est au poil, le poney au pur-sang! Plus qu’une simple voiture, c’est un concept qui dépasse de loin ses concepteurs. Longue vie au Fuegos, et à leurs cousines les 18GTL, 25 Dx et aussi Bx TRD

Anonyme
Invité

je crois que les derniers modeles ont ete fabriqué en Argentine il y avait meme une sorte de championnat(une coupe Fuego) en Argentine

wpDiscuz