Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Bedford CF

Brève rencontre: Bedford CF

2439
13
PARTAGER

Bedford_cf_1973.jpg

Avant la mode des monospaces, il y a eu celles de vans, dans les années 70-80. Si le fameux combi VW était LE van des hippies, celui des jeunes, c’était le Bedford CF. Jusqu’ici, le constructeur d’utilitaire n’était connu qu’Outre-manche. Gràce au CF, elle devint célèbre dans toute l’Europe. Hélas, GM n’a pas su saisir l’opportunité et le CF de représenter l’apogée de Bedford.

Avertissement.jpg

DMA_Poste.jpgUn monocorps, cela permet de maximiser l’encombrement. Cocorico, le premier fourgon produit en série fut français: c’était le Peugeot DMA conçu pour La Poste en 1946. Mais il fut vite rejoint par des vans Chenard & Walker, Fiat, Renault et évidemment Volkswagen…
C’est aux Etats-Unis, au début des années 60 que les jeunes se l’approprient: ils veulent un véhicule pas cher, pratique, dans lequel on peut dormir le cas échéant. C’est le début d’une mode qui durera jusqu’au milieu des années 80.

Bedford_ca.jpgA la fin des années 20, les voitures importées sont surtaxées e Grande-Bretagne. GM a l’idée de faire du CKD. La camionette Chevrolet obtient un certain succès et GM a l’idée de passer à la vitesse supérieure en construisant une usine d’utilitaires à Luton. C’est la fondation de Bedford, en 1931. La marque sera toujours liée à Vauxhall (racheté par GM en 1925.)

Bedford_Dutch.jpgEn 1961, Ford UK lance le Transit, qui devient très vite un best-seller, gràce à son grand volume de chargement et ses multiples versions. Bedford devait réagir et ce sera chose faite en 1969, avec le CF. Autant le CA (ci-dessus, en bleu et blanc) était « so british », autant son descendant, le CF ressemble à un van… Dodge (?) en réduction.

Bedford_CF_1977.jpg

Il en a pour tout les goûts: empatement court ou long, surélevé ou pas, finition normale ou « deluxe ». Sous le capot, 4 mécaniques: 2 essences Vauxhall/Opel (1,6l 78ch et 1,8l 94ch) et 2 diesels Perkins (2,0l 52ch et 2,5l 62ch.) D’emblée, le Bed’ est un carton et il n’hésite pas à traverser la Manche.

En 1975, la gamme est rebaptisée d’après la capacité de chargement (par exemple: CF220, 2,2t de charge utile), un empatement XXL est proposé et en 1975, un 2,1l 64ch diesel Vauxhall/Opel remplace les Perkins. 

Bedford_CF2.jpgEn 1980, alors que le Transit II est là, le CF reçoit une nouvelle calandre… Toujours aussi « Dodge ». La gamme est remaniée avec des versions CF230, CF250, CF280 et CF350. Le CF230 doit se contenter d’un 1,8l essence 66ch, alors que les autres proposent également un 2,3l essence 78ch et un 2,3l diesel de 61ch. GM ne croit plus au gros van. Elle laisse donc mourir le CF, au lieu de créer un « CG ».

Bedford_electric.jpgEn 1984, il devient CF2 (sans changement esthétique), avec un 2l essence 78ch et le 2,3l diesel pour tout le monde.
Une version 4×4 et une électrique développée par Lucas (au secours!) sont également proposés.
En juillet 1987, il quitte la scène, alors qu’en occasion, il fait encore un tabac, notamment chez les amateurs de camping car.

Bedford_Rascal.jpgBedford est démantelé: les utilitaires légers sont désormais chapeatés par IBC (Isuzu Bedford Company), une joint-venture avec Isuzu, tandis que les poids-lourds seront revendus à AWD (marque créé par David Brown, ex-Aston Martin et qui fera long feu.) Le CF est remplacé, de fait, par le Midi (à moteur Isuzu) et le minuscule Rascal (un Suzuki Super Carry rebadgé.) Ce dernier tentera sa chance sur le continent, avec un logo « GME », dans le réseau Opel.

En 1991, GM décide de suprimer la marque Bedford, au profit de Vauxhall. En 1998, Isuzu, KO, quitte IBC. Luton fabrique aujourd’hui des Renault Trafic rebadgés Opel Vivaro. GM a perdu son savoir-faire, alors qu’il y a 25 ans, il était le grand challenger de Ford chez les utilitaires. Un beau gâchis.

Avant de se quitter, une petite gallerie de Bedford CF sauce « années 80 »: 

Bedford_jacky.jpg
Bedford_jacky_2.jpg 
Bedford_jacky_3.jpg
Bedford_jacky_3_int.jpg
Bedford_jacky_4.jpg 
Bedford_jacky_5.jpg 
Bedford_jacky_6.jpg
Bedford_jacky_7.jpg
Bedford_jacky_7_int.jpg

Comme disait un site Bedford: « Ne rigole pas, bourgeois, ta fille est peut-être dedans! »

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Brève rencontre: Bedford CF"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
hemi'drix
Invité

Encore du mauvais goût! Encore! Je suis fan des photos de concentre 70’s et surtout 80’s! Encore!

Escargot Flegmatique
Invité

Tout celà ne vaut pas un van Volkswagen, niveau finition et espace, mais quelle sacrée gueule ça a, ces camtars !…

Pour les amateurs, il reste une carcasse de Bed CA à Casterino, Alpes-Maritimes, potentiellement récupérable pour quelqu’un de très patient…

Yvan Teypaz
Invité

Il obtient combien d’étoiles au crash test Euro NCAP, le chalet suisse ?

Flagoo
Invité

Le Bedford a été concurrencé par le Ford Transit mais aussi, en Europe continentale par les Peugeot J7/J9 et surtout les Citroen C35/Fiat 242 (malgré la rouille) qui ont remporté un grand succès commercial. La sortie en 1981 des J5/C25/Ducato/Talbot Express a achevé le CF, tant au point de vue du volume utile que des motorisations. Le CF était réputé pour être très vorace et peu coupleux en essence et anémique en diesel…

Panama
Invité

cool ! j’adore ce kitsh ultime et la citation de la fin.

wpDiscuz