Accueil Hyundai Kia et Hyundai vont payer pour leurs mensonges

Kia et Hyundai vont payer pour leurs mensonges

138
20
PARTAGER

pinocchio.jpgQuelques jours après la récente condamnation à trois ans de prison ferme du PDG de Hyundai dans une affaire de corruption, voici que l’on reparle des marques Coréennes à la rubrique judiciaire. Cette fois l’affaire se passe au Québec et concerne Kia et Hyundai. A l’origine de la plainte déposée par deux recours collectifs, la puissance annoncée de certains modèles des deux constructeurs qui s’avère être surestimée de 2 à 10 %. 110000 Québécois sont potentiellement concernés par cette affaire et sont en droit de demander une indemnisation dont l’enveloppe globale pourrait atteindre 7 millions de dollars.

Une entente entre les deux parties a déterminé que tous les automobilistes possesseurs d’une Kia ou d’une Hyundai à la date du 9 septembre 2002 et qui en feront la demande, recevront une somme d’argent variable en fonction du modèle de leur véhicule. C’est en effet à cette date que les deux constructeurs avaient avoué la supercherie.

Le montant des indemnisations s’échelonnera de 30 $ pour les possesseurs d’une Hyundai Accent 1,5 litre de 2000 à 280 $ pour les conducteurs d’une Sonata 2,4 litres (2001, 2002) ou d’un Santa Fe 2,4 litres (2002) dont la puissance des moteurs a été surévaluée de plus de 7%. Outre le versement d’indemnités à leurs anciens clients, Hyundai et Kia devront en plus régler les frais d’honoraires des avocats des plaignants qui s’élèvent à 1,3 millions de dollars.

Si vous résidez au Québec et que vous entrez dans les critères mentionnés précédemment vous avez jusqu’au 25 mai 2007 pour adresser le formulaire d’indemnisation disponible sur http://www.recourscollectif.info/ à Hyundai Auto Canada ou à Kia Canada.

Source: réseau Canoë

 

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Kia et Hyundai vont payer pour leurs mensonges"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Ben
Invité

Dommage, en France, les actions collectives n’existe pas vraiment.

Valde
Invité

Il y a plusieurs annees (au moins 10 ans), un magazine auto avait passe plusieurs voitures au banc et compare la puissance donnee et la puissance mesuree. Si je me souviens bien les ecarts allaient de bien plus de 10%, dans les 2 sens, pour certaines voitures… Pourtant aucun de ces constructeurs ne s’est trouve en justice.
Je pensais aussi que pour qu’un moteur soit homologue, il devait etre passe au banc par des autorites competentes (TUV, etc.)…

kitnoce
Invité

Oui, me souvient de l’article. Les turbo-diesel avaient généralement plus qu’annoncé (la Golf IV Tdi GTI 150 chevaux en avait 177 en réalité !).

Par contre, les essence en avaient moins la plupart (clio William 143 au lieu de 150).

Dernièrement, au Portugal, il y aurait des Clio RS dernier modèle (200 chevaux) qui seraient passées au banc. Résultat : 167 chevaux ! Très loin du compte… à vérifier si c’est vrai.

Ben
Invité

Faut pas oublier que ce n’est qu’après quelques milliers de kilomètres qu’un moteur donne tout ce qu’il a. Mais quand même, que 167 Cv, c’est étonnant. On peut avoir plus de détais que seraient et auraient ? Ca fait un peu « on s’autorise à dire dans les milieux bien informés que… »

Valde
Invité
@Ben je pense que l’article que j’avais lu est different de l’article lu par kitnoce. En effet, ke me souviens qu’a l’epoque de cette lecture les turbo D n’avaient pas encore 150CV, mais je me souviens de la meme histoire concernant les VW TDi qui etaient donnees a 90 (ou 110CV je ne me souviens plus) mais qui etaient mesurees a beaucoup plus. L’article que j’avais lu etait ecrit par Auto-Plus (j’entends deja tous les commentaires). Plusieurs voitures etaient selectionnees « au hasard » (ce point est en effet discutable), puis leur moteur passe a un banc moteur (j’imagine que c’etait un… Lire la suite >>
wpDiscuz