Accueil Essais Essai hivernal de la Volkswagen Jetta TDI (modèle nord-américain)

Essai hivernal de la Volkswagen Jetta TDI (modèle nord-américain) [2 de 3]

223
1
PARTAGER

tdi badge_1.jpg

Au premier abord, je craignais la monotonie du moteur avec ses quelque 100 chevaux-vapeur à 4000 tours/min. Bien que plusieurs me ventaient cette motorisation de par son couple appréciable à 177 livres-pieds à 1800 tours/min, j’étais pour le moins sceptique.

La conduite et la motorisation

Loin d’être hésitante dans ses départs, la Jetta TDI munie transmission manuelle se débrouille merveilleusement bien dans le trafic urbain. Évidemment, il ne s’agit par d’un véhicule de « drag » avec les 0-100 km/h en 11 secondes, mais il impressionne drôlement dans ses accélérations et dans ses dépassements harmonieux dans circulation urbaine. Toutefois, les limites du moteur se font sentir lors des dépassements sur l’autoroute, mobligeant à rétrograder plus fréquemment.

allengine.jpg

Tel que spécifié dans un autre article, la motorisation diesel daujourdhui na absolument rien à voir avec celle des années 80. Notre TDI ne prenait que quelques secondes de préchauffage, ne vibrait pas au ralenti et n’émettait pas un nuage de fumée noire derrière nous.

Notre véhicule d’essai était équipé de la transmission manuelle à cinq rapports. Personnellement, j’ai trouvé les changements de vitesse fluides, harmonieux et sans hésitation. Ce que nous dit Volkswagen, cette motorisation s’accorde aussi bien à la transmission automatique DSG à six vitesses offerte en option.
 
Mais c’est derrière le volant qu’on peut vraiment apprécier une Volkswagen. La direction est sensible et précise, bien qu’elle gagnerait à être un peu plus prompte, à limage de la GTI. Encore là, cest probablement un choix stratégique, idée de se rapprocher de la clientèle américaine. Quant à la suspension indépendante aux quatre roues, elle est irréprochable et sadapte bien à la chaussée.

06JettaTDI_01_lr.jpg

Bref, jai eu un malin plaisir à conduire le véhicule dans toutes les situations inimaginables. En effet, que se soit en conduite urbaine sous un soleil radieux ou dans une tempête chaotique, à haute ou à basse vitesse, ou encore, sur la neige, la glace ou le bitume sec ou mouillé, le comportement de la voiture était prévisible.

Difficile de dire si le contrôle dynamique de la stabilité (ESP) a joué un grand rôle dans cet essai routier hivernal. Pour ce qui est de lantipatinage (ASR), jai eu loccasion de voir le système fonctionner à maintes reprises sur la neige, mais je reste totalement ignare si, à mon insu, lESP ma préservé dune ou des sorties de route en corrigeant électronique la trajectoire du véhicule par le système de freinage. Probablement, cest le pilote qui a devancé lélectronique 😉

Une chose demeure certaine, le contrôle dynamique de la stabilité sauve des vies. Dailleurs, le National Highway Traffic Safety (administration des transports aux États-Unis) propose de rendre lESP obligatoire dici 2012. Bref, lESP est offerte en option au Canada pour moins de 500 dollars canadiens. À ce prix, lacheteur ne devrait même pas hésiter!
 
Consommation

Tout dabord, spécifions que nous navons pas toujours eu une conduite exemplaire sur le plan des économies de carburant. Tempête de neige, froid intense, pneu dhiver, bitume enneigé, forts vents, vives accélérations et dépassements; tous ces facteurs ont contribué à augmenter la consommation du véhicule.

Malgré tout, nous avons été surpris de constater notre consommation moyenne en deçà de 6,0 litres aux 100 km (90 % autoroute, 10 % ville). Nous étions proches des 1000 km avec un plein (910 km pour être exact), tel que venté dans les publicités canadiennes. Il est vrai quà 120 km/h, le moteur révolutionnait à peine à 2500 t/min. Lexpérience TDI est très impressionnante, surtout pour mon portefeuille.

Note importante sur le TDI

En 2005, les TDI représentaient près de 50 % de ventes de Jetta au Canada et près de 20 % aux États-Unis. Un seul hic, la motorisation diesel de Volkswagen ne se conforme plus aux nouvelles normes d’émission de gaz à effet de serre, laquelle limite les émissions d’oxyde d’azote (NOx) à 0,05 g/mile (0,031 g/km).

Ainsi, Volkswagen a présenté au mois de janvier dernier son nouveau moteur diesel BlueTec au salon de lautomobile de Washington D.C. Larrivée de cette motorisation aux États-Unis et au Canada est prévue pour le printemps 2008. Ce nouveau moteur de 2,0 litres développera 140 chevaux-vapeur et aura un couple de 240 lb/pi. Nul doute que cette motorisation sharmonisera mieux avec les nouveaux modèles de Volkswagen.

VW_moteur_bluetec.jpg

Année charnière, lacheteur qui recherche un TDI en 2007 au Canada ou aux États-Unis devra acheter un modèle 2006. En effet, pour contourner la législation en vigueur, Volkswagen a produit des TDI 1,9 litre jusquà la fin novembre 2006 afin de répondre à la demande en 2007. Alors, si vous regardez pour un TDI cette année, courrez chez votre concessionnaire pendant quil y a encore du choix!
 

* Ancienne Jetta réfère à la Bora en Europe.

Lire aussi:
Essai Jetta 2.0 TDI 140cv : La berline de tous les compromis
Volkswagen présente son nouveau moteur TDI BlueTec à Washington
LeBlogAuto au Canadian International Auto Show 2007 – CIAS

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Essai hivernal de la Volkswagen Jetta TDI (modèle nord-américain) [2 de 3]"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Invité

petite précision.

Wolkvagen USA a fait immatriculé un stock de véhicules TDI le 31/12/2006. Ainsi, ces voitures deviennent officiellement des voitures occasions et peuvent donc être vendues en 2007.

Des voitures occasions à….0km au compteur (ou 1km pour le principe)

wpDiscuz