Accueil Actualités Entreprise Des nouvelles des voitures électriques Américaines

Des nouvelles des voitures électriques Américaines

102
9
PARTAGER

Peugeot_VLV.jpgLa voiture électrique est plus que bicentenaire: en 1801, Philippe Lebon d’Humersin déposa un brevet d’un moteur à piston, fonctionnant au gaz de ville enflammé électriquement.
Depuis, la voiture électrique un serpent de mer. Il y a eu La jamais contente de 1899, la Detroit de 1929, l’Oeuf électrique de Paul Arzen et la Peugeot VLV durant l’occupation et plus près de nous, l’EV1 de Saturn ou les 106, AX et Clio électrique d’Heuliez. Et si 2007 était enfin l’année de la voiture électrique?

Le paradoxe étant que c’est chez le premier pollueur mondial qu’elle décolle.
Tesla.jpgTesla, le sympathique constructeur Californien, compte ouvrir un centre de recherche dans le Michigan, près de Detroit. Le gouverneur de l’état, Jennifer Granholm, souhaite également aider fiscalement Tesla à construire une usine capable d’embaucher 100 personnes (auxquels s’ajouteraient les 60 du centre de recherche.)
Detroit, coeur historique de l’automobile US, est désormais une zone économiquement sinistrée (à ce propos, je vous conseille de regarder Roger et moi, premier film d’un Michael Moore qui ne se prennait pas encore au sérieux.) Les « trois grands » produisent désormais au Mexique et au Canada la plupart des véhicules destinés au marché américain.Phoenix.jpgQuant à Phoenix Motors, ses pick-up Ssangyong Rexton à moteur électrique pouvait faire sourire. Mais la marque a profité du salon de Detroit pour enregistrer 75 commandes fermes, provenant notamment de municipalités.
Plus que 425 ventes et Phoenix aura rempli ses objectifs 2007. La prochaine étape étant la commercialisation d’un SUV (donc le Rexton « normal ») à moteur électrique.

S’agirait-il d’un « verdisation » des hommes politiques Américains?
En fait, beaucoup d’Américains ont le raisonnement suivant (très-« Michael Mooresque »): en tant que premier consommateur de pétrole, les USA sont très dépendants des pétro-monarchies du Golfe (dont un pays qui commence par « Arabie » et se termine par « Saoudite »…) Du coup, ces régimes sont puissants et peuvent se comporter en dictateurs. D’où un fort mécontentement, creuset de l’extrémisme. D’où le 11 septembre 2001.
Acheter une voiture électrique, permet de réduire les achats de pétrole US. Les monarchies du Golfe sont affaiblies et elles sont contraintes de s’ouvrir démocratiquement. Donc, plus de mécontents et plus de terroristes! (Je répête que c’est un raisonnement américain.)

A lire également:
AC Propulsion eBox: le cube écolo
Phoenix Electric SUV: de quoi réconcilier amateurs de SUV et écologistes
Tesla Roadster: première prune

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Des nouvelles des voitures électriques Américaines"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Max, Canada
Invité

heu… sans chercher une explication aussi exotique, disons que très prosaïquement et par un raisonnement bêtement mercantile, les constructeurs américains voient d’un très mauvais oeil le succès des voitures électriques des Honda et surtout Toyota, énième pierre dans le jardin du marché automobile américain jadis bien gardé par les majors (GM, Ford, Chrysler)… Ajouté à cela une préoccupation populaire grandisasnte pour la protection de l’environnement et vous obtenez le risque de voir les big three se planter une nouvelle (et peut-être dernière) fois, s’ils ne raccrochent pas rapidement les wagons de l’innovation technologique…

Nullos
Invité

C’est surtout que l’electricité il y en a toujours (enfin sauf lors des méga coupures d’il y a quelques années en Californie), qu’elle est pas chère (combien de miles une Tesla pourrait faire avec une nuit d’illumination de Las Vegas?) et que le pétrole augmente.

Au fait, elle vient quand en Europe la Tesla?

DJdri
Invité

Les coupures en Californie étaient provoquées intentionnelement par Enron pour faire monter le cours du Kilowatt (un peu comme quand l’Opep réduit sa production de barils).

Vincent P.
Invité

sans parler de voitures particulières, de nombreuses villes achètent des autobus hybrides gasoil/electrique (par lots de 500).
Pourquoi ? parce que économiquement avantageux (alors que le pétrole à la pompe est 2 fois moins cher là bas qu’en France).
Et en France, qu’est-ce qu’on fait ? Rien. On ne veut pas entendre parler d’autobus hybride à cause d’un essai infructueux effectué il y a quelques années …

Pourtant, l’autobus (de ville) doit être le meilleur engin pour exploiter la techno hybride:
– masse assez importante
– cycle accélération / freinage très important.

Fabio
Invité
@ Nullos: Il n’est pas prévu pour le moment que la Tesla Roadster soit commercialisée en Europe. Par contre le prochain modèle de Tesla, qui sera une berline 5 portes avec un prix qui devrait être inférieur à 40’000$, est prévue pour être vendue worldwide. Sinon à part ça, je rejoins Max.Canada dans ses propos: il ne faut pas chercher si loin des explications si fantasques sur le pourquoi du comment les américains veulent tout à coup des voitures électriques!! Quoi qu’on puisse dire sur les américains (qui, soit dit en passant, sont peut-être les premiers pollueurs mondiaux, mais que… Lire la suite >>
wpDiscuz