Accueil Concept car Tiroirs de linsolite : Peugeot breaks de chasse

Tiroirs de linsolite : Peugeot breaks de chasse

384
14
PARTAGER

504riviera.jpg

Crée en association avec Peugeot, la 504 « Riviera », présentée en 1971, est le premier break de chasse de Pininfarina. En 1999, le couple récidive avec la 306.

Si Chevrolet Nomad et Aston Martin DB5 ont donné aux breaks de chasse leurs lettres de noblesses, le concept sétend avec larrivée des Reliant Scimitar et Volvo P1800 ES, toutes deux dessinées par Ogle. Pininfarina veut tenter sa chance, autant que faire un appel du pied à Peugeot qui va lancer un haut de gamme, comme en témoigne les accords techniques avec Renault et Volvo de Juin 1971 portant sur un moteur V8.

Les coupé et cabriolet 504, nés à Genève en 1969, pouvaient difficilement donner naissance à un « shooting brake » raté, tant leur plastique est réussie. En créant un décroché à larrière du toit recevant une galerie intégrée, Pininfarina a signé un coup de maître à moindre frais. Le concept paraît si réaliste quune version de série semble évidente. Les soubassements des 504 sont effet envoyés chez le carrossier turinois qui assemble  les coupés et cabriolets, avant de renvoyer les ensembles à Sochaux.

Mais voilà, chez Peugeot on a une toute autre idée du futur haut de gamme à moteur PRV. Ce qui nempêchera pas les coupés et cabriolets 504 de recevoir la dite mécanique amputée de 2 cylindres et devenue V6.
Il est vrai quon ny croit guère plus dans le groupe Fiat, au grand dam de Pininfarina, qui, malgré de très beaux concepts sur base Lancia Gamma et Fiat 130,  narrivera jamais à « vendre » ses breaks de chasse
Si la rumeur fait état de 3 Riviera construites, il est bien peu probable que ce coupé-break ait dépassé le stade de prototype.

Peugeot réitère lopération en 1999 à Genève, avec une intéressante 306 « break de chasse ». Comme pour son aïeule, cest sur la base du cabriolet construit par Pininfarina que cette jolie 3 portes est élaborée. Mais il ne sagit là que dun « teasing Sochalien», nous faisant découvrir des nouveaux feux comme toujours, en loccurrence ceux arrières de la 607 et les motorisations HDI. Et personne nest dupe. Depuis la Riviera, on sait faire rêver à la carte Chez Peugeot et ne donner droit quau menu

Lire aussi
Tiroirs de l’insolite: Mazda R130
Tiroirs de l’insolite: Italia 2000

306_bdc.jpg

Pininarr.JPG

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Tiroirs de linsolite : Peugeot breaks de chasse"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Flo
Invité

Très intéressants ces modèles; vous avez une vue arrière de la 306?

Il semble en effet que chez Peugeot on soit incapable de donner corps à des concepts dont on maitrise par ailleurs parfaitement la technologie, etc… et on va pleurer après que l’on n’est pas présent dans le haut de gamme?

Joest
Invité

Il n’y avait pas une 307 du même acabit? Je crois que Peugeot s’en était servi comme « teaser ».

Ben
Invité

Je ne trouve pas ce break de chasse 504 très réussit. Il a un peu perdu de l’élégance naturelle du coupé.

Laurent
Invité

D’après ce que j’en ai lu la Riviera est un exemplaire unique.
Le piège est qu’à cette époque il était courant de repeindre une auto d’un salon à l’autre, alors forcément on peut croire qu’il en existe plusieurs !
Il a été localisé au Portugal au début des années 80 et perdu depuis.
Irrémédiablement détruit ou bien entre les mains d’un collectionneur discret ?

Pour ma part je le trouve très élégant. Dommage qu’une petite série n’ait pas eu lieu…

wpDiscuz