Accueil Général Tiroirs de linsolite : Mazda R130

Tiroirs de linsolite : Mazda R130

271
6
PARTAGER

R130_1.jpg

Si l’histoire retiendra la Cosmo Sport et son physique tout droit sorti d’un roman de science fiction, la très exclusive R130 mérite plus encore la reconnaissance des amateurs de Mazda et du rotatif.
Dessinée par Bertone, à l’époque charnière GiugiaroGandini, dans un style proche de la Fiat Dino contemporaine, la RX 87 est exposée au salon de Tokyo 1967. Ce concept car élégant donne naissance à la R130 ou Luce Rotary Coupé en 1969. Si la mécanique est bien entendue rotative, le coupé hard top est novateur à plus dun titre. Avec ses 4 roues indépendantes, mais aussi sa traction avant, il concentre des premières chez Mazda qui resteront longtemps sans descendance. Cest aussi un tout nouveau birotor 13A de deux fois 655cm3 que l’on retrouve sous le capot. Développant  126cv, cette mécanique restera sans lendemain, alors que les rotatifs 10A de la Cosmo, puis 12A et 13B connaîtront la gloire sous le capot des RX.
En signant un accord de coopération avec Ford, Mazda affiche au moment du lancement de la belle R130 ses vues outre pacifique. Lélégante na rien pour conquérir un marché américain ou le constructeur dHiroshima vient pour faire du volumeSeuls 976 exemplaires trouveront preneur sur le marché nippon !
photos: Mazda

r130.jpg

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Tiroirs de linsolite : Mazda R130"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Regis
Invité

Plutôt belle gueule la Mazda 🙂

fanalfa
Invité

c’était une très belle voiture. Elle n’a pas eu le succès escompté à cause du moteur rotatif. A l’époque ce moteur n’était pas fiable…je me souviens de tous les déboires qu’a connu Mazda et malgré cela ils ont continué à y croire, maintenant les RX7 et RX8 sont de bonnes voitures…mécanique originale et exceptionnel

Laurent
Invité

Ben j’en avais jamais entendu parler !

L

Laurent
Invité

J’allais donc écrire avant de déraper du doigt que la ligne est plutôt réussie. Entre le museau et le traitement Blanc noir ça me rappelle certaines Triumph.
Les japonais avaient déjà compris que pour les compétences qu’ils n’avaient pas encore il fallait aller les chercher au meilleur endroit !

Pour le moteur Mazda a en effet eu bien du cran de persévérer dans cette voie très originale alors que NSU et Citröen ont abandonné rapidement.

Gordini
Invité
Ne pas oublier que pour Mazda, le moteur rotatif était à l’aube des années 60 un gage de survie et d’indépendance. L’état japonais regroupant alors toutes les marques automobiles les plus modestes, sous tutelles des plus grandes (et au passage inaugurant un quota pour les voitures étrangères). Pour cette superbe R130, c’était en effet un vrai concentré de technologie – révolutionaire – au pays du soleil levant. Mais comme pour la Cosmo, le prix était encore trop élevé (malgré une vente à perte) et le marché nippon bien trop restreint. Au fait il y avait aussi chez Mazda une berline… Lire la suite >>
wpDiscuz