Accueil Historique Centenaire en vallée de Seine

Centenaire en vallée de Seine

61
5
PARTAGER

centenaire1.jpgA quelques jours près, les clubs Lancia ont fêtés le centenaire de la marque. Ce week-end, ils sétaient donnés rendez-vous en vallée de Seine, près de Rouen, pour une sortie touristique intitulée « Lancia en Seine ». Sous légide du Lancia Héritage, sorte de fédération qui regroupe une dizaine de clubs de passionnés de la marque, une trentaine déquipages ont parcourus les routes de Normandie.

Cest le 29 novembre 1906 que Vincenzo Lancia, alors pilote essayeur pour Fiat, crée sa marque avec son ami Claudio Fogolin. La première Lancia, lAlfa 18-24HP, est présentée en 1907. Si celle-ci nétait pas présente ce week-end, deux magnifiques Lambda des années 20 étaient bien là. Démarrage immédiat, sans soucis, routes parcourues sans incidents, ces dames âgées de 82 et 78 ans en ont étonnées plus dun. Elles ont surtout témoigné de lhéritage technologique quelles ont laissées à lautomobile moderne. A lépoque, la Lambda était en effet la première voiture de lhistoire dotée dune carrosserie autoporteuse, dun train avant à roues indépendantes et dun bloc moteur compact à 4 cylindres en V à angle fermé de 13° coulé dans un seul bloc avec arbre à cames en tête !

A leurs côtés, Ardenne, Appia, Beta, Flavia, Gamma et bien sûr Fulvia et Delta Integrale. Seule la Stratos prévue na pu rejoindre le groupe à cause de petits soucis mécanique. Une magnifique 037 est venue la remplacer. Et pas nimporte quelle 037. Celle pilotée par Jean-Claude Andruet lors des reconnaissances des rallyes à lépoque.

Si ce sont les clubs qui ont organisés lévénement, celui-ci était soutenu par la marque et le directeur de Lancia France, Arnaud Belloni, était du voyage. « On ne peut pas faire ce métier sans être passionné, nous confiait-il. Voir toutes ces autos nous rappelle le patrimoine génétique de la marque. Cela nous permet de voir aussi que les Lancia actuelles sont dans la droite ligne de lhéritage Lancia : lélégance et le tempérament.

centenaire2.jpg

centenaire3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Centenaire en vallée de Seine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
6V3L
Invité
La coquille « Alfa 18-24HP » démontre combien Lancia vit dans l’ombre de « la mère de Ferrari »… Quoiqu’il en soit le revival sera plus difficile à réaliser qu’avec Alfa. Un commercial Audi me disais récemment que la pire erreur de Lancia fut d’arrêter de produire un modèle comme la Delta intégrale. Remplacer une tonitruante championne par des autos certes ultra zen, fiables et confortables était risqué. Reste le V6 Alfa, extraordinaire dans la Thesis malgré la boîte auto. Le hic ? Elle pèse lourd… Manque une descendante de l’Autobianchi Abarth, il n’y a que 80cv dans l’Ypsilon. Et quelle déception lorsque l’on… Lire la suite >>
Techno Coud
Invité

Lancia…
J’ai 23 ans et cette marque me fait plus rever que BMW. Suis-je anachronique? 😉

Jean Dupont
Invité
Lancia, c’est total respect. Enfin… total… Ils étaient capables de sortir une Fulvia coupé à vous faire crever d’envie (voir Auto-Passion de ce mois) tirée d’une berline plus carrée qu’un Rubik Kub, moins aérodynamique qu’une armoire normande et moins élégante qu’un coffre-fort. Et qui se souvient du dernier Coupé Gamma, courtaud, fruit des amours coupables d’un concombre et d’une bétonnière ? Et qui a connu les beaux coupés Flaminia, Flavia, Aurelia ? Ils ont actuellement une berline/break, la Lybra, que je trouve injustment sous-évaluée esthétiquement. Au début, on tique sur ses épais montants de pavillon. Et puis, en partant du… Lire la suite >>
arnau..
Invité

Vive lancia saluons son grand retour en 2008

wpDiscuz