Accueil Audi Lenvers du décor : limportateur (1)

Lenvers du décor : limportateur (1)

114
3
PARTAGER

Dieteren_1.JPGVous avez acheté une voiture qui vous plaît. Bien, mais entre le constructeur et vous, il y a limportateur. Parfois filiale de la marque, parfois indépendant, cet intermédiaire est celui qui est en première ligne avec le consommateur. Découverte de ce métier chez DIeteren, le plus grand importateur automobile en Belgique, en compagnie de Philippe Casse.

DIeteren est une institution. Cette société bicentenaire (fondée en 1805) est passée de la traction hippomobile à limportation des marques automobiles VW, Audi, koda, Seat, Porsche, Lamborghini, Bentley et Bugatti en Belgique. Parmi dautres activités comme le leasing, limportateur des Yamaha, la réparation de pare-brises et la location de voitures. Voici pour les présentations.

Dieteren_2.JPGAvec DIeteren, avant de signer le chèque, le client peut essayer le modèle quil a choisi, soit chez son concessionnaire soit, si celui-ci ne la pas en parc essai, au Contact Center dans la banlieue est de Bruxelles. Un outil qui vient de fêter ses 20 ans et qui sert autant de services aux consommateurs quau réseau de distribution. On y trouve une large panoplie de lensemble des modèles des gammes VW et Audi. Ainsi que, pour le moment, la koda Roomster. « Mais pas de tiroir-caisse » plaisante Philippe Casse, Porte-parole du groupe D’Ieteren. Car le rôle dun importateur est dabord de rendre service. « Dans le cadre de la relation constructeur consommateur, nous apportons sur le marché une marchandise qui a une chance dêtre vendue. Cela signifie que si nous acceptons tous les modèles, nous ne distribuons pas lensemble des versions proposées. Dans lautre sens, consommateur constructeur, nous offrons à lutilisateur, la certitude que le système ne labandonnera pas. Nous sommes là pour laider et laccompagner. » Pareil pour les membres du réseau. Limportateur leur offre des services, mais leur impose certaines obligations de qualité et de suivi.

Dieteren_3.JPGDonc, la voiture est commandée. Le bon de commande part chez le constructeur qui se charge de lassembler et puis de lenvoyer chez limportateur, par camion, par train ou par bateau. Dans le cas qui nous occupe, cest uniquement par rail et par route. Un train décharge justement quelques Audi durant linterview. Elles rejoindront les milliers dautres Audi, VW, koda, Seat et Porsche quaccueille cet immense parking de 8000 places. « Cela représente 3 semaines de livraison » précise Philippe Casse. Il faut dire que les voitures importées par DIeteren représentent 20 % du parc automobile belge. « Nos clients conduisent 980.000 véhicules en circulation ».

Dieteren_4.JPG 

Dieteren_5.JPGParfois, et surtout dans le domaine des utilitaires, les véhicules doivent être préparés selon les desideratas du client. Deux ateliers se chargent de les adapter. Cest ici que lon transforme une A8 en véhicule blindé ou que lon installe des écrans dans les appuie-tête dune Passat. Pour le moment, DIeteren soccupe notamment dun véhicule de la police qui fera des contrôles par prise de sang. Car chaque demande trouve une réponse. Des plus compliquées aux plus simples comme installer une double cabine, ajouter une attache-remorque ou bien faire du travail de menuiserie. Le second atelier est dailleurs exclusivement dédié à ce métier car il est poussiéreux. Ensuite, le véhicule est lavé et part dans le showroom où le client la acheté.

Mais la relation entre le client et limportateur ne sarrête pas là. À suivre

Dieteren_7.JPG

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Lenvers du décor : limportateur (1)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
anonymous
Invité

« Lamborghini, Bentley et Bugatti »

montrez les nous

AUTOACBC2001 SL
Invité

Nous sommes des professionnels de l’auto à Barcelone,et j’aimerai prendre contact avec vous pour voir comment nous pourrions collaborer ensemble.
En espérant une réponse de votre part.

wpDiscuz