Accueil F1 Virtuose du volant: Gilles Villeneuve

Virtuose du volant: Gilles Villeneuve

155
18
PARTAGER

Gilles_villeneuve_1979 En seulement quatre saisons complètes et 67 Grands Prix disputés, Gilles Villeneuve est devenu une légende de la Formule 1 et malgré un titre de champion du monde en 1997, je ne suis pas certain que son fils Jacques aura autant marqué son époque.

Pilote intrépide et spectaculaire mais parfois brouillon, le québécois fut durant sa période Ferrari (en réalité la quasi-totalité de sa carrière) une véritable idole pour les tifosis du monde entier. Enzo Ferrari en personne le considérait presque comme son fils et a toujours dit qu’il était le pilote de Grand Prix le plus rapide qu’il n’ait jamais connu avec Tazio Nuvolari.

Cet extrait du Grand Prix de Zandvoort 1979 est l’illustration parfaite de la ténacité et du talent dont faisait preuve Gilles Villeneuve. Après avoir crevé un pneu juste après un passage devant les stands, il n’hésita pas à faire un tour complet de circuit sur trois roues et à vive allure espérant pouvoir réparer et poursuivre sa course. Le rythme endiablé qu’il imposa à sa Ferrari blessée fut fatal à ses triangles de suspension et à son demi-arbre de transmission et il dut abandonner. Mais aucun autre pilote au monde n’aurait fait cela en pareille circonstance. Gilles était vraiment unique.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Virtuose du volant: Gilles Villeneuve"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Techno Coud
Invité

C’etait une epoque ou les pilotes faisaient la difference, des gentelemen drivers qui plus est. Les pilotes sont a l’image de notre monde : hypocritement politiquement corrects, froids, gates, sans volonte de se defoncer.

Aujourd’hui, cette ambiance a haut niveau ne peut se voir qu’en moto (voire en GT)…

Laurent
Invité

On ne saura jamais si oui ou non il est le meilleur pilote de l’histoire mais Gilles Villeneuve restera toujours l’incarnation la plus absolue de l’esprit de compétition !

etc...
Invité

À l’époque, il n’y avait pas de caméra embarquée mais quel spectacle sur la piste !

Depuis plus de dix ans c’est le bide total. On a de la chance si en une saison, il y a au moins un GP de valable et encore il faut que la pluie s’en mêle…

La Scudéria du vivant d’Enuo c’était encore quelque chose (Lauda, Villeneuve) ! Comme les Brabham, les Lotus et les Tyrrell. Aujourd’hui, il ne reste que des affairistes à part peut-être Frank Williams, le dernier géant de la F-1 encore en piste…

jcmoriaud
Invité

Il FAUT voir ça aussi: http://www.youtube.com/watch?v=j3tXJm9tYGM

La fantastique passe d’armes entre Villeneuve et Arnoux, grand prix de France 1979. Le splendide commentaire so british me tire presque des larmes à chaque fois…

Gos
Invité

Dire que Jacques n’a pas le talent de son père est injuste. Jacques a déjà eu une voiture de premier plan et il nous a prouver qui pouvait gagner avec. Si il avait eu la chance d’avoir à bonne voiture à tous ses grand prix où en serait-il à présent. Et si Enzo serait encore vivant peut-être lui aurait-il laissait sa chance chez Ferrari…

wpDiscuz